Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 5 décembre 2016

Interview de Philippe Suinen

Le Directeur général de l'AWEX a présenté le nouveau portail www.wallonia-export.be à l'AWT
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 15/03/2001 | Imprimer | Envoyer

L'AWEX et ses missions

AWT : Tout d'abord Monsieur Suinen, merci de nous recevoir et d'inaugurer une nouvelle rubrique sur le site portail de l'Agence wallonne des Télécommunications. Cette rubrique qui sera consacrée à des témoignages d'acteurs économiques et sociaux qui utilisent effectivement Internet dans le cadre de leurs activités. Alors, première question : pouvez-vous expliquer brièvement aux internautes ce qu'est l'AWEX et quelles sont ses missions?

Philippe Suinen : Merci d'avoir pensé à l'AWEX pour cette action d'information via la communication électronique. L'AWEX, Agence wallonne à l'exportation, est un organisme d'intérêt public qui a été créé par le Gouvernement wallon et qui a un triple but. Le premier but est de rendre les PME wallonnes plus professionnelles à l'exportation et plus actives sur les marchés étrangers, marchés souvent de première proximité. Le deuxième objectif est d'aider plus globalement les entreprises wallonnes à être présentes sur les marchés où elles sont actuellement absentes ou trop faiblement présentes. Il s'agit alors souvent demarchés à la grande exportation, donc plus lointains.

Le troisième objectif est très concret et très mathématique : induire chaque année un taux de croissance des exportations wallonnes d'au moins 10 %. L'AWEX dispose pour cela d'un conseil d'administration tripartite, avec des représentants du gouvernement, des organisations patronales et des organisations syndicales, et d'un réseau d'attachés économiques et commerciaux dans le monde. Il y en a actuellement 77, 94 pour la fin de cette année 2001. Ces attachés ouvrent les portes pour les entreprises, les informent, les accompagnent dans leurs contacts. Enfin, nous organisons des missions, des participations collectives d'entreprises à des foires et salons internationaux, et nous disposons d'une panoplie d'incitants financiers à l'exportation adaptés aux besoins des PME.

Un nouveau site portail

AWT : L'AWEX dispose depuis assez longtemps d'un site web. Celui-ci évolue aujourd'hui vers un site portail sous le nom wallonia-export.be. Ce portail donnera bien évidemment accès au site existant mais aussi à trois nouveaux sites : un répertoire des entreprises wallonnes exportatrices, des clusters technologiques et un kiosque d'images. Pouvez-nous nous présenter la philosophie générale de ce portail, les missions spécifiques de ces 3 sites et les retours que vous en attendez?

AwexPhilippe Suinen : Le portail, c'est la carte de visite globale de l'AWEX, mais aussi de la Région wallonne, de ses entreprises, de ses points forts et de ses différents contacts qui contribuent à la visibilité internationale de la Wallonie dans le monde. Le site est en anglais, allemand et néerlandais et bientôt en espagnol et italien. Ce portail est lui-même relié avec d'autres sites qui sont les sites des autres parties de cette maison que l'on appelle l'espace international Wallonie-Bruxelles avec les relations internationales de la Communauté française et de la Région wallonne, et l'APEFE, association relevant de la Communauté française pour l'envoi de coopérants dans les pays en développement.

AwexSur ce portail viennent se rattacher d'autres sites : il y a d'abord le répertoire des entreprises wallonnes exportatrices qui est très affiné et qui est maintenant tout à fait opérationnel grâce, je tiens à le souligner, à une bonne collaboration avec l'Office belge du Commerce extérieur qui nous a cédé à titre gracieux sont thésaurus pour la nomenclature et la répartition des produits. Ce site est par exemple consultable par une entreprise étrangère pour entrer en contact avec tel ou tel profil d'entreprise wallonne, pour monter un partenariat, pour développer des produits, pour acheter, pour vendre. En interne, le site est directement modifiable et consultable dans tous ses aspects y compris les dossiers d'incitants financiers introduits auprès de l'AWEX. Il y a vraiment cette idée de journal de l'entreprise qui est présente également dans ce répertoire des entreprises wallonnes exportatrices.

AwexAutre site : les clusters technologiques. Il y a en Wallonie toute une série d'activités qui sont très innovantes sur le plan technologique et qui contribuent à la performance de notre carte de visite. Dans ce cadre, il y a déjà trois clusters qui sont mis en évidence, bien présentés dans le détail d'une manière groupée et intégrée. Il s'agit de l'aéronautique et du spatial, de la sous-traitance automobile, qui est un secteur intéressant, il suffit de voir l'implantation du centre de Toyota à Valenciennes), et de l'industrie verrière. Nous allons compléter cela par toute une série d'autres sous-secteurs technologiques : les matériaux nouveaux, l'emballage, les bio-technologies, les télécommunications, les équipements pour l'industrie cimentière et extractive, le bois, les additifs alimentaires, les biens de production pour la sidérurgie. Tout cela se fait en synergie avec les autres opérateurs wallons. Par exemple avec l'Union wallonne des entreprises dont la cellule de marketing international approche les marchés étrangers sur base de la philosophie des grappes, en présentant à un public d'acheteurs et de partenaires tout ce qui convient à leur secteur.

AwexDernier site du portail actuellement, c'est ce que nous appelons le kiosque imagier. Le site contient de nombreuses illustrations, actuellement plus de 1500, de la Wallonie, des entreprises wallonnes, de tout ce qui renforce la visibilité et la bonne connaissance de la Wallonie à l'étranger.

Voilà la situation existante, bien sûr améliorable. C'est d'autant plus améliorable que nous sommes en voie d'ajouter deux autres sites : un site d'auto-formation au commerce extérieur pour les cadres d'entreprises wallonnes à l'exportation et un support internet pour les produits agro-alimentaires puisque vous savez qu'après la crise de la dioxine, notre secteur agro-alimentaire a fait l'objet d'un soutien tout particulier. D'après les derniers chiffres à l'exportation, il s'est relevé positivement durant l'année 2000 pour reconnaître une croissance de l'ordre de 5 %. C'est donc pour appuyer ce mouvement que nous consacrons un site à la richesse et à la qualité de nos produits alimentaires.

Quelle évolution pour l'outil Internet de l'AWEX

AWT : Actuellement, votre présence sur le Web a une vocation essentiellement informative. Est-ce que vous envisagez pour le futur des projets utilisant plus encore l'interactivité naturelle du Web comme par exemple des représentations virtuelles via des sites Web dans des pays où vous n'êtes pas encore présent via une représentation ?

Philippe Suinen : C'est une excellente question. Il faut toutefois savoir que grâce à la bonne collaboration que nous avons avec la Région de Bruxelles-capitale, 98% des marchés vont être ouverts à partir de la fin de cette année par nos attachés économiques et commerciaux. Ceux-ci travaillent directement pour les entreprises wallonnes et l'instruction que nous leur avons donnée est de vraiment de travailler en ligne directe avec les entreprises sans passer par Bruxelles, le chemin le plus court étant toujours la ligne directe et pas la ligne brisée.

Par ailleurs, dans certains cas, et ils commencent à se multiplier, comme à San Fransisco, Damas, Milan, Helsinki ou Sofia, les attachés économiques et commerciaux ont eux-mêmes créé un site pour l'interaction avec leurs marchés, avec les entreprises du pays dans lequel ils travaillent.

Je crois qu'il y a vraiment cette démarche d'intégration d'Internet, de passage systématique à la communication électronique qui est de mise dans nos réseaux internationaux. Mais je rêve d'avoir un cas, sur un marché intéressant et non encore couvert par notre réseau d'attachés économiques et commerciaux, où l'on pourrait effectivement implanter ce bureau virtuel, qui serait une manière moderne de promouvoir le commerce extérieur. Encore faut-il le faire dans un pays qui a déjà intégré cette technologie.

L'aide de l'AWEX pour la mise en oeuvre de sites Web

AWT : L'AWEX a lancé une aide relative à la réalisation de supports publicitaires sous forme de CD ou de sites internet. Quels sont les résultats de cette aide et comment envisagez-vous son évolution dans l'avenir ?

Philippe Suinen : Nous avons un incitant qui s'appelle "carte de visite de l'entreprise" et qui prend en charge 50 % des coûts relatifs à des supports de promotion qui sont constitués par les entreprises. Cela couvre évidemment l'aspect site Internet. On constate une croissance très forte des demandes d'entreprises en la matière. Pour l'année 2000, la progression dans les demandes a été de 64 %, un taux de croissance assez spectaculaire. Cela représente 184 dossiers d'entreprises. Donc, les entreprises wallonnes commencent à mordre à cette nécessité de se doter d'une communication professionnelle. Vous savez, lorsque l'on prépare des missions, on peut déjà dire avant de partir quelles sont les entreprises qui ont les plus grandes chances d'avoir du succès, notamment à leur façon de se présenter. La façon de se présenter n'est pas que verbale, mais doit aussi faire appel à des outils et des moyens les plus professionnels possibles, comme des sites internet.

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne