Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

dimanche 25 septembre 2016

Les TIC peuvent-elles contribuer au développement durable?

C'était le thème abordé par les représentants de 31 régions européennes, les 5 et 6 juin 2003 à Bordeaux, lors de la Conférence IANIS (Innovative Actions Network For The Information Society) à l'initiative de l'association ERIS@
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 11/06/2003 | Imprimer | Envoyer

Cette manifestation bénéficiait également du soutien d'Aquitaine Europe Communication, de la Région Aquitaine, du Gouvernement français et de la Direction Générale de la Politique Régionale de la Commission européenne. L'AWT en tant que membre d'ERIS@ participait à cette conférence.

ERIS@, une association au service des régions

Née en 1998, ERIS@ (European Regional Information Society Association) est une association établie à Bruxelles qui a pour objectif de promouvoir les objectifs suivants:

  • promouvoir les régions via le développement des TIC,
  • assister les régions membres dans la mise en oeuvre de leurs stratégies et programmes d'action en matière de TIC,
  • offrir une plateforme d'échange d'expériences, d'expertise et de bonnes pratiques,
  • représenter les intérêts des régions membres auprès des institutions européennes pour les sujets concernant les TIC.

Afin d'atteindre ces buts, ERIS@, mène une série d'actions ciblées qui vont de l'information via des newsletters, des conférences, etc., jusqu'à des actions de lobbying et d'expertise via notamment la conduite de projets européens.

Le projet IANIS s'inscrit précisément dans ces objectifs. Projet déposé par ERIS@ et accepté dans le cadre des Actions Innovantes par la DG Politique Régionale de la Commission européenne, IANIS est un réseau facilitant la circulation des informations entre ses membres afin notamment que chacun soit en mesure de disposer d'une expertise suffisante pour répondre aux défis posés par le développement des TIC dans les régions concernées:

  • aménagement et équilibre des territoires,
  • niveau d'emploi,
  • gestion et mise en valeur des patrimoines régionaux,
  • défense de l'environnement, etc.

Le point de vue de la Commission européenne

Conférence IANIS - 1 Conférence IANIS - 2

Le point d'orgue de cette manifestation a été la présence du commissaire européen Erkki Liikanen qui a pu répondre à une série de questions essentielles que se posaient les participants au sujet de la politique communautaire relative à la société de l'information.

D'emblée, le concept de développement durable a été précisé par le Docteur Joël de Rosnay, Président de Biotics International. Selon lui, l'enjeu consiste à dépasser l'acceptation strictement environnementale de ce concept. En effet, le développement durable doit plutôt être envisagé via la conjonction de priorités telles que la croissance économique, le progrès social ou encore le devoir écologique. Certains participants ont ajouté que cette définition devrait également intégrer la notion essentielle de devoir éthique. Présentant l'Internet comme un écosystème relationnel, le Dr de Rosnay a aussi invité les participants à élargir le concept de Technologies de l'Information et de la Communication en Technologies de la Relation, plus apte selon lui à englober les multiples formes que prennent aujourd'hui ces matières.

Plusieurs conférences et ateliers ont alors permis aux représentants des régions de présenter comment, dans leur contexte particulier, est abordée la problématique de la société de l'information, allant du développement des infrastructures (fibre optique, DSL, câble, etc.) à la mise en place de services à destination des particuliers et des entreprises en passant par le benchmarking et la régulation de ce développement.

Dans ce contexte, les représentants de l'AWT ont eu l'occasion de présenter nos outils régionaux d'observation de l'offre et de la demande des TIC en Wallonie. Ces interventions ont permis de constater que plusieurs affirmations courantes relatives à la Société de l'Information se révèlent en fait être des mythes.

Ainsi, on n'assiste pas à une suppression des effets de distance, ni a une substitution des usages TIC aux moyens de transport. Tout au plus, constate-t-on que la décentralisation touche prioritairement les applications à plus faible valeur ajoutée. En revanche, plus cette valeur est élevée (processus de design et de développement par exemple), plus les acteurs ont tendance à se regrouper physiquement et ce même s'ils font un usage intensif des TIC.

Dans son intervention, le commissaire européen aux Entreprises et à la Société de l'Information, Erkki Liikanen, a tout d'abord insisté sur l'absolue nécessité de concevoir, avant tout, les TIC comme un outil au service du développement et non plus comme une fin en soi. Dans cette optique, il est important que le processus d'intégration des TIC comprenne évidemment les investissements adéquats mais aussi qu'il s'accompagne du processus de re engineering des méthodes d'organisation et de fonctionnement des structures privées et publiques.

Le commissaire en a également appelé à la diffusion accrue des accès haut débit pour les particuliers et entreprises en reconnaissant que cette diffusion ne peut se faire que via la mise à disposition de services exploitant et valorisant cette large bande.

Concernant la possibilité pour les autorités européennes de soutenir financièrement le développement d'infrastructures dans les zones les moins privilégiées, le commissaire rappelle que la concurrence demeure, selon lui, le gage de la mise en place de solutions efficaces pour un coût raisonnable à destination des utilisateurs. Si l'intensité de cette concurrence devait se révèler insuffisante, le commissaire européen appelle les régions à agir dans deux directions complémentaires avant de solliciter l'aide de l'Union européenne:

  • dresser une cartographie précise des infrastructures déjà présentes dans les régions concernées,
  • analyser les technologies qui pourraient être déployées en relation avec le coût de ce déploiement.

Quel avenir pour les projets régionaux dans le domaine des TIC?

En conclusion de ce colloque, les responsables d'ERIS@ ont principalement mis l'accent sur les points suivants:

  • la société de l'Information n'est pas une fin en soi si elle ne s'accompagne pas d'une ré-organisation des processus fonctionnels,
  • l'accès universel aux TIC demeure une priorité essentielle pour l'équilibre des territoire, la compétitivité des entreprises européenne et la cohésion sociale. A ce titre, cet objectif devrait donc être soutenu davantage par l'UE, tant via des actions financières que via un cadre réglementaire suffisamment souple,
  • les régions doivent veiller au développement des services et des contenus locaux,
  • Afin que les TIC s'inscrivent dans un contexte de durabilité, il convient d'améliorer la connaissance que le public a de ces véritables potentialités,
  • mesurer l'impact de l'élargissement de l'Union européenne à de nouveaux membres.

Enfin, lors de la conférence de Bordeaux, s'est tenue l'Assemblée générale d'ERIS@ dont l'un des objectifs consistait en l'élection du nouveau président, des Vice-présidents et Board of directors. Lors de ce scrutin, c'est Hervé LE GUYADER, également Directeur général d'Aquitaine Europe Communication, qui a été élu président de l'Association. L'AWT adresse donc ses félicitations au nouveau président et forme des voeux de succès pour les futurs projets d'ERIS@.

En savoir plus

  • European regional information society association (Eris@) Lien externe
    Initiative regroupant des régions d'Europe. Objectifs: favoriser l'accès aux services et aux applications basée sur les TIC, permettre un développement économique et social basé sur ces applications TIC, fournir une plateforme et un forum de discussion sur la politique relative au développement régional et la société de l'information
    http://www.erisa.be
  • Aquitaine Europe communication (AEC) Lien externe
    Actions d'information, de sensibilisation et d'expertise en matière de nouvelles technologies de l'information et de la communication. AEC favorise le developpement et l'usage des NTIC et contribue ainsi à la croissance et à l'emploi. Infrastructures, départements, équipes, associations, projets européens et régionaux
    http://www.aecom.org
Portail de la Région wallonne