Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

vendredi 30 septembre 2016

L'AWT devient l'Agence du Numérique

Le gouvernement wallon a validé la fusion de l'Agence de Stimulation Economique (ASE) et de Stimulation Technologique ( AST), qui deviennent l'Agence pour l'Entreprise et l'Innovation (AEI). L'Agence Wallonne des Télécommunications (AWT) devient l'Agence du Numérique, filiale de l'AEI
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 08/01/2015 | Imprimer | Envoyer

L'Agence du Numérique sur les rails

Le Conseil d'administration de l'Agence du Numérique a ainsi désigné, sur avis du Gouvernement wallon, Monsieur Benoît Hucq en qualité de Directeur général. Monsieur Hucq est, depuis 2003, directeur exécutif de OCE Softwares Laboratories Namur. Il a également participé à la création de l'Infopôle Cluster TIC dont il est actuellement le Président et est aussi Vice-Président du CETIC (Centre d'Excellence en Technologies de l'Information). Son engagement se fonde sur la conviction que le secteur ICT wallon a besoin d'un réseau fort au service des entreprises et de leur business.

Le Ministre wallon de l'Economie, de l'Innovation et du Numérique, Jean-Claude Marcourt, tient à préciser : "L'Agence du Numérique sera au cœur de la mise en œuvre du Plan intégré de transition numérique, un des axes transversaux du Plan Marshall 4.0. Nous visons ainsi à intensifier l'usage du numérique dans différents secteurs clés afin de transformer la Wallonie en terre d'excellence numérique, source de développement économique et social."

Pour rappel, le décret du 28 novembre 2013 portant création de l'Agence pour l'Entreprise et l'Innovation (AEI) a été publié au Moniteur belge le 31 décembre 2013. L'Agence pour l'Entreprise et l'Innovation a ainsi été constituée le 21 novembre 2014 et le processus de fusion et absorption de l'Agence de Stimulation Economique et de l'Agence de Stimulation Technologique a été initié dans la foulée.

Le 21 novembre 2014, le Conseil d'administration de l'AEI désignait, sur avis du Gouvernement wallon, Madame Véronique Cabiaux, anciennement Directrice de l'Agence de Stimulation Technologique, en qualité de Directrice générale.

Un guichet unique pour les entreprises

Ce 13 novembre 2014, sur proposition du Ministre de l'Economie, de l'Industrie, de l'Innovation et du Numérique, Jean-Claude Marcourt, le Gouvernement wallon a validé la version définitive des statuts de l'Agence de l'Entreprise et de l'Innovation et de sa filiale, l'Agence wallonne du Numérique, renforçant leurs liens afin d'assurer la cohérence, l'efficacité et la simplification du nouveau modèle d'animation économique et de la politique numérique en Wallonie.

En substance, les éléments principaux de l'accord de gouvernement portent sur les modifications statutaires des agences qui sont de nature à accroître les synergies entre l'AEI et sa filiale l'agence du numérique, notamment en prévoyant la conclusion d'un seul contrat de gestion. Ce faisant, l'AEI devient le référent unique pour les entreprises et les indépendants en Wallonie. L'Agence et sa filiale disposeront d'un comité de rémunération et d'un comité d'audit commun. Les services transversaux (juridique, RH, Finances, communication, …) des deux agences seront assurés par l'AEI. Les synergies se traduiront également par la désignation de Commissaires du Gouvernement identiques au sein de l'AEI et de sa filiale.

En outre, un comité stratégique sera constitué au sein de l'AEI. Il associera le Président du CA de l'Agence du Numérique en vue notamment de négocier le Contrat de gestion commun de l'AEI et de l'Agence du Numérique.

Pour rappel, l'AEI a pour objet d'être l'opérateur désigné par la Région wallonne pour offrir des services efficients d'appui et d'accompagnement au développement économique, technologique et numérique de la Wallonie. Pour ce faire, elle structure, pilote et évalue un réseau d'opérateurs intégré, lisible et visible. Ce faisant, la société favorise l'entrepreneuriat, la croissance, l'innovation et la transition numérique de la Wallonie, en s'appuyant sur sa filiale, l'Agence du Numérique.

Dans les prochaines semaines, l'agence sera constituée et l'opération de fusion/absorption de l'ASE et de l'AST sera entamée. La nouvelle structure devrait être complètement effective en janvier 2015. En 2015, la priorité sera portée, outre le suivi de la mise en œuvre de cette nouvelle structure, à la rédaction d'un premier contrat de gestion pour l'AEI et sa filiale, qui cadrera les ambitions souhaitées:

  • la mise en œuvre d'un plan numérique,
  • la réforme des aides aux entreprises,
  • le guichet unique pour les entreprises,
  • le repositionnement des opérateurs de l'animation économiques et de l'innovation,
  • la mise en œuvre des priorités du prochain Plan Marshall 3.0,
  • la mise en œuvre du Small Business Act,
  • etc.

Le ministre Marcourt tient à rappeler l'importance accordée au renforcement des liens opérationnels et à la création de synergies entre l'ensemble des outils économiques wallons. Il ajoute : "cette réforme des outils crée du sens pour les acteurs de l'économie wallonne et simplifie substantiellement le paysage de l'animation économique et du numérique en Wallonie. Plus encore, nous souhaitons doper l'entrepreneuriat et soutenir la création d'activités innovantes en Wallonie."

Une Agence pour le Numérique

L'Agence du Numérique aura pour mission de contribuer à la définition, la mise en œuvre et au suivi des politiques publiques wallonnes en matière de TIC, et ainsi de viser à faire de la Wallonie un territoire d'excellence numérique. A la demande du Gouvernement, l'agence assistera également le Gouvernement dans la préparation ou l'adoption des décisions relatives à la politique des Technologies de l'Information et de la Communication.

Pour le Ministre du Numérique, Jean-Claude Marcourt, "C'est plus qu'un changement de nom. Il s'agira aussi de capter le potentiel économique du numérique afin de faire évoluer la Wallonie comme région numérique. Il y a là un gisement de création de valeur et nous voulons que cette agence se spécialise et mette en œuvre une stratégie de développement".

C'est d'ailleurs déjà dans cette logique que l'AWT, dans la foulée du Master Plan TIC, a mis en oeuvre une réflexion à long terme sur la mise en oeuvre d'une véritable plateforme pour le numérique en Wallonie. Son objectif sera à la fois d'incarner l'engagement du Gouvernement wallon à capter les opportunités de la révolution numérique au service du développement de la Wallonie et de proposer un nouveau modèle de service public agile, frugal, ouvert et massivement digital.

Cette plateforme devra transcender les limites des modèles institutionnels classiques pour fédérer les acteurs et initiatives de l'écosystème des TIC derrière une marque forte, au positionnement à la fois régional et international, identifiant clairement la transformation digitale de la Wallonie.

Portail de la Région wallonne