Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

samedi 1 octobre 2016

Baromètre TIC 2014. Equipements TIC des ménages wallons

Plus de 4 ménages sur 5 ont connecté leur domicile à Internet. Les tablettes tactiles et les smartphones sont de plus en plus utilisés comme terminaux d'accès à Internet au domicile. Les équipements pour visionner des films ou la télévision en numérique sont également en croissance
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 25/06/2014 | Imprimer | Envoyer

Plus de 4 ménages sur 5 sont connectés à Internet

En 2013, on assiste à une belle progression du nombre de foyers ayant adopté l'Internet. En effet, 82% des ménages ont connecté leur domicile à Internet. C'est une hausse de 5 points par rappport à 2012 et de 11 points par rapport à 2011. Ce taux était de 64% en 2009, 70% en 2010, 71% en 2011 et de 77% en 2012. Sous l'angle des citoyens, ce sont dès lors aujourd'hui 80% des Wallons de 15 ans et plus qui ont accès à Internet à leur domicile, soit 4 Wallons sur 5.

Le type de la principale connexion à Internet est, pour la majorité des ménages connectés, de l'ADSL classique ou rapide (ADSL 2+ ou VDSL):

  • 86% sont connectés via l'ADSL ou le VDSL (+10 points par rapport à 2012),
  • 10% via le câble de télédistribution,
  • 1% utilisent le Wi-Fi du voisinage,
  • 3% sont connectés via d'autres types d'accès (fibre optique, satellite, connexion mobile uniquement).

Rapportés à l'ensemble des foyers wallons, ce sont donc 73% des ménages qui sont connectés à Internet via l'ADSL ou le VDSL, 7% qui sont connectés via le câble de télédistribution. 2% sont connectés via d'autres moyens d'accès dont la connexion mobile 3 ou 4G (moins de 0,5%). Attention, ce dernier taux ne concerne pas toutes les connexions mobiles à Internet, mais seulement les ménages connectés uniquement via ce canal d'accès.

Powered by https://api.awt.be

Globalement, depuis 2009, les ménages étaient assez satisfaits de leur connexion Internet à domicile. Cette année, le nombre de ménages très satisfaits de leur connexion Internet augmente de manière significative. C'est sans doute lié à la performance croissante des connexions à haut débit et à la disponibilité de la télévision numérique, notamment en Full HD:

  • 56% en sont très satisfaits (+14 points par rapport à 2012),
  • 34% en sont assez satisfaits (-14 points),
  • 7% en sont peu satisfaits,
  • 3% n'en sont pas du tout satisfaits.

Si les insatisfaits sont à peu près en proportion égale chez les utilisateurs des technologies xDSL et câble, ils sont deux fois plus nombreux parmi les utilisateurs des technologies alternatives, même si ces dernières sont parfois des pis-aller pour palier l'indisponibilité de l'ADSL ou du câble. Le niveau moyen de satisfaction est équivalent dans le Hainaut et la province de Liège, mais il est un peu plus faible sur l'axe Brabant Wallon - Namur - Luxembourg.

Les 10% de foyers qui jugent leur connexion à Internet peu ou pas du tout satisfaisante justifient leur mécontentement par:

  • la lenteur ou le débit insuffisant (59% des cas),
  • l'apparition d'autres problèmes techniques (longues coupures, problèmes avec la TV numérique) (44%),
  • la perte régulière de leur connexion (39%),
  • des difficultés avec le WiFi (portée du Wi-Fi trop courte, etc.) (21%),
  • l'incapacité du support technique à résoudre leur problème (15%),
  • un rapport qualité-prix de leur connexion insuffisant, surtout pour le téléchargement (4%).

Globalement, la Wallonie dispose de facilités de connexion appréciées dans la plupart des localités. Toutefois, cette satisfaction globale ne doit pas occulter qu'il reste des zones moins bien desservies où l'effort des opérateurs doit être poursuivi pour que l'ensemble de la population ait accès à un Internet de qualité adéquate aux usages devenus classiques (télétravail, streaming vidéo, etc.).

Offres groupées Internet-Télévision-Téléphonie. La "mobilité" en hausse

83% des ménages wallons possèdent une ligne fixe. Ce taux n'évolue plus depuis 2009.

En légère hausse, le raccordement à la télédistribution concerne plus de deux tiers des foyers, soit 69% (+3 points par rapport à 2012).

Il est de plus en plus difficile pour les ménages d'identifier correctement les services de télécommunications auxquels ils sont raccordés. En effet, les personnes n'ont plus aujourd'hui la connaissance du "hardware" concernant la connexion de leur domicile. Même lorsque l'on est en contact avec la personne dans le ménage qui a conclu le contrat avec l'opérateur, il est de plus en plus compliqué de distinguer les types d'équipements de connectivité du domicile depuis que les opérateurs proposent tous des offres groupées incluant la téléphonie fixe ou mobile, l'Internet et la télévision. Aujourd'hui, les opérateurs historiques de téléphonie proposent l'Internet et la télévision numérique sans toutefois devoir souscrire à la téléphonie fixe, tandis que les opérateurs de télédistribution se sont diversifiés en proposant aussi de la téléphonie (via Internet) et l'Internet.

Il est toutefois possible que ces taux soient aujourd'hui légèrement sous-estimés ou surestimés. En effet, l'AWT a constaté que certains ménages wallons pensent ne pas avoir de ligne fixe installée chez eux parce qu'ils n'utilisent pas de téléphone fixe. En effet, 7% des ménages, soit 42% des ménages sans ligne fixe, justifient l'absence de ligne fixe chez eux par l'inutilité du téléphone fixe pour leur ménage. Or, certains de ces ménages sans ligne fixe sont plutôt confus sur leurs équipements: 5% des ménages sans ligne fixe ni télédistribution au domicile déclarent regarder la télévision via Belgacom TV.

Dans une moindre mesure (moins de 3%), certains ménages sont également confus sur le type de connexion de leur domicile, croyant que l'Internet et la télévision passent par "des câbles". Ils déclarent posséder "le câble de télédistribution" alors qu'ils regardent en fait la télévision numérique via la paire de cuivre. A l'inverse, 2% des ménages déclarent posséder un abonnement téléphonique pour leur offre groupée, mais leur connexion à Internet se fait via le câble et l'opérateur de télédistribution VOO.

Les offres groupées sont des packages proposés par les opérateurs, comprenant au moins deux abonnements parmi les éléments suivants: l'Internet, la télévision et la téléphonie fixe et/ou mobile. Après une croissance assez spectaculaire pendant 4 ans, ces offres groupées évoluent encore très légèrement cette année pour atteindre 71% de ménages équipés (30% en 2009, 47% en 2010, 56% en 2011 et 68% en 2012).

Ces offres sont liées pour 70% à la téléphonie et pour 30% à la télédistribution. Ces taux sont relativement constants par rapport à 2012.

Parmi les éléments compris dans ces offres groupées, on retiendra surtout l'évolution significative de la souscription à la téléphonie mobile (+5 points de ménages abonnés en 2013).

Taux de ménages abonnés en fonction des services compris dans les offres groupées en 2012 et 2013
Services compris
dans l'offre groupée
Taux de ménages
abonnés 2012
Taux de ménages
abonnés 2013
Taux global de ménages
wallons 2013
Téléphonie fixe 87% 89% 62%
Internet 90% 88% 61%
Télévision 88% 87% 61%
Téléphonie mobile 16% 21% 15%
Internet mobile 11% 13% 9%
Powered by https://api.awt.be

Succès des tablettes tactiles et des équipements HD

Dans l'ensemble des familles wallonnes, la télévision (tous modèles) et l'ordinateur sont les équipements les plus couramment possédés par les ménages, suivis directement par les décodeurs pour recevoir la télévision numérique et les télévisions à écran plat. Si l'on tient compte uniquement des ménages connectés à Internet, ce classement se modifie et, bien entendu, le Wi-Fi arrive toujours en troisème position derrière la télévision et l'ordinateur.

Néanmoins, cette année, ce sont d'autres équipements qui pénètrent de manière spectaculaire dans les ménages wallons.

Taux de pénétration des équipements TIC au sein des ménages wallons en 2013 (en bleu : forte augmentation, en vert : légère augmentation)
Equipements au domicile Taux de ménages
connectés à Internet
Taux de ménages
Télévision (tous modèles) 98% 97%
Ordinateur (fixe ou portable) 97% 80%
Décodeur pour la TV numérique 79% 72%
Télévision à écran plat 76% 72%
WiFi 83% 68%
Lecteur HD et Blu-Ray 57% 53%
Console de jeux 39% 33%
Tablette tactile 34% 28%
Liseuse numérique 6% 5%

Au total, 47% des ménages wallons disposent au domicile d'un ordinateur fixe et 62% d'un ordinateur portable. En 2013, 97% des ménages possèdent une télévision, quel qu'en soit le modèle. Ce taux atteint un plafond. Cette année, ce sont surtout les équipements "high tech" qui évoluent au sein des ménages.

Ainsi, les équipements pour recevoir la télévision numérique présentent encore une augmentation de 4 points, après avoir déjà connu une forte hausse de 13 points en 2012 et de 10 points en 2011. Près de trois quarts des ménages wallons en disposent désormais, soit 4 ménages connectés à Internet sur 5.

Visionner des programmes ou des vidéos en "full HD"devient progressivement la norme. Outre l'évolution des décodeurs pour la télévision numérique, les lecteurs HD ou Blu-Ray font un bond remarquable de 6 points, passant ainsi la barre de la moitié des ménages wallons équipés (53%). Ils avaient connu jusqu'ici des augmentations plus timides.

La palme de l'évolution la plus spectaculaire revient toutefois aux tablettes tactiles. En 2013, les tablettes sont présentes dans plus d'un quart des ménages, soit un tiers des ménages connectés à Internet. En 2012 déjà, le taux de ménages équipés de tablettes tactiles passait du simple au double et atteignait 1 ménage connecté à Internet sur 5.

Quelques ménages ont adopté uniquement la tablette tactile au lieu de l'ordinateur "classique" de type fixe ou portable. En effet, 1% des ménages disposent uniquement d'une tablette tactile comme équipement de type ordinateur, qu'ils connectent à Internet chez eux pour la grande majorité.

Enfin, 17% des ménages disposent d'un système 3 ou 4G permettant de connecter leur ordinateur à Internet partout en Belgique. Parmi ces ménages, les types de dispositifs sont les suivants:

  • un portable disposant d'une carte SIM intégrée: 57% (soit 9% des ménages wallons),
  • un modem WiFi (3G-4G et Wi-Fi): 32% (soit 5% des ménages wallons),
  • une clef USB de type 3 ou 4G: 21% (soit 3% des ménages wallons).
Powered by https://api.awt.be

Smartphones et tablettes. De plus en plus utilisés pour l'accès à Internet au domicile

Cette année, pour la première fois depuis que l'AWT analyse ces données (2001), le taux de ménages ayant connecté leur domicile à Internet (82%) est supérieur au taux de ménages possédant un ordinateur fixe ou portable (80%). Comme nous l'avons déjà constaté, pour accéder à Internet depuis leur domicile, 1% de ménages utilisent seulement la tablette tactile mais aussi 1% utilisent seulement leur smartphone (et moins de 1% utilisent uniquement la tablette et le smartphone). Par ailleurs, 1% des foyers wallons ont souscrit à une offre comprenant l'Internet uniquement pour recevoir la télévision numérique et surfent d'ailleurs aussi via leur téléviseur (s'il le permet). En réalité, 32% seulement des familles wallonnes utilisent l'ordinateur fixe ou portable comme terminal unique d'accès Internet au domicile.

Ainsi, parmi les foyers qui disposent d'un accès à Internet, 96% utilisent l'ordinateur comme terminal, taux quasi inchangé depuis 2010. Dans des proportions moindres, ces familles connectent également d'autres équipements à Internet, mais avec une évolution nette pour les tablettes tactiles et les smartphones :

  • le GSM ou Smartphone pour 37% (+8 points par rapport à 2012, soit +22 points par rapport à 2011),
  • la tablette tactile pour 31% (+15 points par rapport à 2012, soit +27 points par rapport à 2011),
  • la télévision pour 28% (taux inchangé),
  • la console de jeux pour 15% (taux inchangé),
  • un autre matériel (iPod, lecteur Blu-Ray, etc.) pour 1% (taux inchangé).

Il convient de relativiser les taux présentés sur la télévision comme terminal d'accès à Internet. En effet, si les nouveaux téléviseurs sont formellement compatibles, les services clients pour se connecter à Internet restent marginaux. Il est probable qu'une bonne proportion de ces ménages comptabilisent plutôt leur abonnement à la télévision numérique lorsqu'on leur parle de terminaux connectés.

On retiendra donc en premier lieu la belle évolution depuis 2011 des équipements mobiles (smartphones et tablettes) comme moyens de connexion à Internet au domicile.

Multi-équipement. L'ordinateur fixe en déclin au profit de la mobilité

39% des foyers wallons disposent d'au moins deux ordinateurs (fixes et/ou portables). Ce taux régresse légèrement par rapport à 2012 (43%). Cette légère diminution se fait au profit des tablettes tactiles. En effet, si on tient compte à la fois du nombre d'ordinateurs et du nombre de tablettes, on obtient cette fois 47% de ménages possédant au moins deux de ces équipements. Ce taux monte à 57% si l'on considère uniquement les ménages connectés à l'Internet.

Le parc informatique au domicile des wallons est composé au total de plus ou moins 2.173.000 ordinateurs fixes et/ou portables et de 502.000 tablettes tactiles. 2.675.000 ordinateurs et/ou tablettes équipent les foyers en Wallonie (chiffres arrondis), pour 2.130.500 en 2012, 2.050.000 en 2011 et 1.910.000 en 2010. On le voit, le parc informatique du domicile des Wallons poursuit son développement. La part des ordinateurs fixes continue de diminuer depuis trois ans et atteint aujourd'hui moins d'un tiers du parc informatique au sein des ménages wallons.

Presque 70% des ordinateurs présents au domicile des familles wallonnes sont des portables, ultra-portables ou tablettes tactiles. Toutefois, l'ordinateur portable est également en perte de vitesse au profit des tablettes tactiles. En effet, sur l'ensemble des ordinateurs présents dans les ménages, on note:

  • 31% d'ordinateurs fixes (35% en 2012, 44% en 2011, et 51% en 2010),
  • 50% d'ordinateurs portables ou ultra-portables ( 54% en 2012, 52% en 2011 et 40% en 2010),
  • 19% de tablettes tactiles (11% en 2012 et 4% en 2011).

Successivement, plusieurs caps ont été franchis: la proportion égale de fixes et portables en 2010, la prépondérance des portables en 2011 (56% de portables ou ultraportables), et enfin le déclin de l'ordinateur fixe en 2012.

2013 confirme les observations de 2012, avec l'émergence croissante des technologies mobiles. Le matériel fixe obsolète est de plus en plus remplacé par des portables ou des tablettes. Cette tendance est renforcée par l'Internet mobile, en hausse, qui permet de faire à peu près tout sur Internet depuis son smartphone, comme par exemple l'usage d'applications spécifiques pour les réseaux sociaux, les achats ou encore la banque en ligne. Comme nous l'avons vu, certains ménages et internautes n'utilisent plus que ce dernier moyen pour communiquer et surfer sur le Web.

2% des ménages wallons ont l'intention de s'équiper d'un ordinateur en 2014

2% des ménages wallons, soit 8% des ménages non informatisés en 2013, ont l'intention de s'équiper d'un ordinateur dans les 12 prochains mois. C'était déjà le cas en 2012, où l'on espérait que le taux de pénétration de l'ordinateur augmenterait encore en 2013 pour passer la barre des 4 ménages équipés sur 5. C'est le cas! On peut dès lors penser qu'un plafond n'est pas encore atteint et prévoir une légère hausse de ce taux dans l'année à venir.

L'inutilité perçue, le manque d'intérêt ou l'absence de besoin restent les premiers motifs du non équipement en ordinateur au sein des foyers. Suivent des motifs liés au manque de compétences TIC requises pour pouvoir utiliser de manière sûre et efficace un ordinateur, ainsi qu'à l'âge. Le coût est un argument qui tend plutôt à disparaître aujourd'hui.

Motifs du non équipement en ordinateur parmi les ménages wallons sans ordinateur au domicile en 2012 et 2013
Raisons de ne pas s'équiper d'un ordinateur Ménages sans
ordinateur en 2012
Ménages sans
ordinateur en 2013
Ensemble des
ménages wallons
en 2013
Pas d'utilité, pas d'intérêt ou pas de besoin 49% 41% 9%
On ne sait pas s'en servir. On n'a personne
pour nous expliquer. C'est trop compliqué
13% 22% 5%
Nous sommes trop âgés 13% 15% 3%
C'est trop cher 15% 8% 2%
On n'a pas le temps 4% 7% 1%
Peur des problèmes de sécurité et des virus 1% 3% 1%
Autre raison (usage uniquement au travail, usage d'une tablette, internaute via Smartphone, handicap, etc.) 5% 4% 1%

L'usage exclusivement hors du domicile est plutôt exceptionnel. Ainsi, 1% des familles wallonnes, soit 7% des familles n'ayant pas connecté leur domicile à Internet, déclarent qu'un membre de la famille utilise Internet en dehors du domicile malgré que ce dernier ne soit pas connecté. D'autre part, 1% des ménages wallons (soit 6% des familles dont le domicile n'est pas connecté) indiquent vouloir connecter leur domicile en 2014.

Pour les ménages wallons qui ne sont pas encore connectés à Internet, 94% n'ont pas l'intention de s'abonner. Les motifs qu'ils invoquent restent quasi inchangés par rapport à 2011 et 2012. Notons ici que le coût de la connexion est un argument de non connexion qui se maintient (contrairement à ce même argument concernant l'ordinateur qui est de moins en moins invoqué depuis 2011).

Motifs de la non connexion parmi les ménages wallons sans Internet au domicile en 2012 et 2013
Raisons de ne pas connecter le domicile à Internet Ménages sans
Internet en 2012
Ménages sans
Internet en 2013
Ensemble des
ménages wallons
en 2013
Inutile pour le ménage 40% 41% 8%
Nous sommes trop âgés 16% 19% 3%
On ne sait pas s'en servir. C'est trop compliqué 18% 14% 2%
C'est trop cher 13% 12% 2%
On n'a pas le temps 4% 4% 1%
Refus d'Internet par idéal de vie ou par principe 2% 3% < 1%
Utilisation d'Internet au travail ou à l'école 2% 3% < 1%
Pas moyen d'avoir une ligne ADSL dans la rue 1% 1% < 1%
Usage d'Internet chez des proches 1% 1% < 1%
Problèmes de logement ou déménagement en cours 1% < 1% < 1%
Des proches utilisent Internet pour eux 2% < 1% < 1%
Autre raison (handicap, risque pour les enfants, etc.) < 1% 2% < 1%
Portail de la Région wallonne