Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

samedi 10 décembre 2016

Baromètre TIC 2014. Qualités ergonomiques des sites d'e-commerce wallons

La qualité des sites Web d'e-commerce, et notamment les aspects ergonomiques, a une influence forte sur une prise en main intuitive de leurs fonctionnalités par les acheteurs potentiels. L'AWT a examiné un échantillon représentatif de sites d'e-commerce wallons
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 25/06/2014 | Imprimer | Envoyer

Critères relatifs à l'ergonomie et à la technique de réalisation des sites

L'ergonomie web vise ainsi à la fois une meilleure efficacité et un plus grand confort d'utilisation. L'ergonomie se base notamment sur des connaissances issues des recherches dans les domaines psychologique (notamment la psychologie cognitive) et psycho-physiologique. Elle requiert également une très bonne connaissance des standards technologiques (HTML, formulaires, CSS, ...) et des standards d'usage "de facto" largement utilisés en matière d'interfaces Web selon les cultures (par exemple un lien vers la page d'accueil sur le logo de l'entreprise ou le formulaire de recherche en haut à droite).

Même si l'ergonomie n'est pas une science exacte, 3 trois bonnes pratiques de base sont notamment que l'internaute puisse:

  • se repérer à tout moment dans l'arborescence du site,
  • revenir facilement à la page précédente ou à la page d'accueil,
  • trouver l'information qu'il cherche en 3 clics au maximum.

Si l'ergonomie et le design d'un site Web sont importants, il est sans doute exagéré de les qualifier d'absolument primordiaux pour la vente. En effet, seuls 12% d'internautes déclarent abandonner un achat en ligne parce qu'ils jugent le site non ergonomique ou vieillot.

Dans son analyse relative à l'ergonomie des sites d'e-commerce des entreprises wallonnes, l'AWT ne s'est pas limitée à ces trois règles et a appliqué un série de critères (voir tableau) à la page d'accueil et à une page interne fonctionnelle des sites. L'importance donnée aux différents critères a été établie selon deux listes de bonnes pratiques largement reconnues en matière de Webdesign: OPQUAST (Open Quality Standards) et W3C (World Wide Web Consortium). Les critères d'analyse sont partiellement les mêmes que ceux retenus pour le Baromètre 2012, mais ils ont été mis à jour et affinés. C'est la raison pour laquelle, certains critères n'étaient pas présents dans le cadre de l'analyse précédente.

Liste des principaux critères ergonomiques appliqués aux sites d'e-commerce analysés par l'AWT en 2013
Principaux critères ergonomiques appliqués aux sites d'e-commerce
Gestion des erreur et de l'indisponibilité 2013 2011
Aucun problème majeur de navigation de type "site indisponible", "erreur 404", "en construction", etc. 92% /
Envoi d'une page personnalisée explicative afin de gérer l'erreur 404 71% 1%
Qualité des URL et du code source 2013 2011
URL de la page d'accueil courte, facile à retenir et en rapport avec le produit ou de l'activité principale de l'entreprise 97% /
Favicon représentant la marque ou l'entreprise (logo) 64% /
Pages internes avec un titre et une URL différents de la page d'accueil 94% 91%
URL rewriting des pages internes afin de contenir leur titre 59% /
Ratio texte/code de la page d'accueil équilibré 53% /
Utilisation de la méta-description de la page (bonne longueur, explicite, avec des mots clés) 58% /
Retour aisé à la page d'accueil depuis toutes les pages du site 95% 93%
URL des pages avec des tirets (absence d'underscore) 49% /
Titre de la page d'accueil avec des mots clés 91% /
Mots clés récurrents et complémentaires pour les différentes pages du site 33% /
Page tunnel avant d'arriver sur la page d'accueil 8% /
Animations en Flash dans les pages 8% /
Introduction en Flash impossible à débrayer 8% /
Site est entièrement développé en Flash 4% /
Indication de la langue principale du contenu dans le code source des pages 62% 36%
Indication du "doctype" dans le code source des pages 98% 80%
Fichier Sitemap contenant la liste des pages du site 39% 16%
Outils de type Google analytics sur le site 79% /
Fichier robots.txt pour le pilotage des robots des moteurs de recherche 64% /
Liens et médias sociaux 2013 2011
Au moins un lien vers un média social (Facebook, Twitter, Instagram, etc.) 57% /
Boutons de partage de contenu sur les médias sociaux 40% /
Popularité élevée à moyenne du site sur les principaux médias sociaux 66% /
Nombre de liens sortants sur les pages satisfaisant par rapport aux critères des moteurs de recherche 76% /
Nombre de backlinks (liens entrants) satisfaisant par rapport aux critères des moteurs de recherche 58% /
Qualité des liens et lisibilité 2013 2011
Liens sont visuellement différenciés des autres contenus (couleur, style) 100% 82%
Seuls les liens sont soulignés 64% 80%
Les liens mènent à l'information attendue 98% 97%
Contenu organisé selon une structure hiérarchisée de titres et de sous-titres 63% 23%
Absence de menus déroulants à plus de deux niveaux 99% 99%
Rubriques en rapport avec l'information contenue. Information accessible en 3 clics au maximum 88% 85%
Moteur de recherche interne 70% 46%
Résultats du moteur de recherche interne pertinents 68% /
Absence de faute d'orthographe 98% 88%
Multilinguisme 60% 43%
Visualisation et impression des pages 2013 2011
Possibilité d'agrandir ou de mieux visualiser certains éléments de la page (zoom) 72% 59%
Présence de l'attribut "alt" pour la description des images 56% 65%
Charte graphique cohérente et homogène (schéma de page identique) 94% 100%
Contraste entre texte et fond suffisant pour une lecture facile 95% 95%
Pas plus de trois polices de caractères par page 96% 99%
Absence de difficulté de lecture quel que soit le browser 85% 100%
Pas de fenêtre "pop up", de "frame"ou d'image perturbant la navigation 99% 96%
Microformats ou métadonnées Dublin Core pour une indexation aisée par les moteurs de recherche 17% /
Impression des pages sans les menus et blocs de navigation (optimisation de la CSS pour l'impression) 15% 15%
Compatibilité du site avec les terminaux mobiles 2013 2011
Responsive Web Design pour un affichage adapté à l'écran (PC, tablette, smartphone, ...) 19% /
Temps de chargement de la page d'accueil rapide à moyen sur un terminal mobile 56% /
Présence d'une application mobile dédiée 6% 3%
Version spécifique pour les terminaux à écrans de faible taille 22% 2%

L'examen de ce tableau met en évidence deux constats majeurs.

Tout d'abord, les critères communs aux analyses de 2012 et de 2013 ont globalement évolué dans le bon sens, parfois de manière importante. C'est sans doute lié au fait que de plus en plus de sites sont développés sur base de solutions éprouvées comme Prestashop ou Magento par exemple.

D'autre part, les sites d'e-commerce satisfont à environ 80% des critères ergonomiques retenus pour l'analyse. Les critères qui restent problématiques sont notamment:

  • l'utilisation de mots-clés récurrents et complémentaires pour les différentes pages du site;
  • la présence d'un fichier sitemap;
  • la présence de boutons de partage de contenu à destination des principaux média sociaux;
  • l'utilisation des microformats ou des métadonnées en Dublin Core pour être mieux référencés;
  • le recours au Responsive Web Design et la compatibilité avec les terminaux mobiles;
  • la suppression des "underscores" dans les URL.

Conclusions principales en matière d'ergonomie des sites d'e-commerce wallons

Points positifs

  • Les menus sont faciles à manipuler car ils ne comportent généralement pas plus de deux niveaux.
  • Le navigateur utilisé n'a plus d'impact sur la lecture des sites.
  • Les schémas de page sont cohérents au sein des sites.
  • Les frames et autres pratiques dépassées (pop-up, ...) ont pratiquement disparu.
  • Les pages internes des sites ont des méta tags spécifiques ce qui améliorent notamment le référencement.

Points à améliorer

  • Les sites sont beaucoup trop peu adaptés à l'accès via les terminaux mobiles et trop peu de sites appliquent le Responsive Web Design.
  • Trop de pages imprimées contiennent encore les menus et les blocs de navigation qui n'intéressent pas le lecteur.
  • Trop peu de sites sont multilingues dans un contexte d'internationnalisation des échanges commerciaux
    (60% n'est pas un taux satisfaisant).
  • Les sites ne proposent pas suffisamment de "boutons" de partage vers les médias sociaux.
  • L'utilisation de mots-clés pertinents et complémentaires pour les différentes pages du site peut encore être améliorée.
  • L'utilisation d'un fichier sitemap est insuffisante.
  • L'utilisation des microformats ou des métadonnées en Dublin Core doit être améliorée.
Portail de la Région wallonne