Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

samedi 1 octobre 2016

Baromètre TIC 2014. Equipement TIC des entreprises wallonnes

96% des PME et grandes entreprises (GE) de Wallonie sont connectées à Internet (+1). 68% d'entre elles disposent d'un site Web (+3). Quant aux connexions mobiles à Internet, elles enregistrent à nouveau un belle progression de 3 points par rapport au dernier baromètre
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 25/06/2014 | Imprimer | Envoyer

Indicateurs clés 2013 de la pénétration des TIC dans les entreprises wallonnes

Indicateurs clés de la pénétration des TIC au sein des entreprises wallonnes en 2013 (ensemble des entreprises ayant un siège social en Wallonie). En vert, les indicateurs significativement en progression par rapport à la dernière enquête (compte tenu de la marge d'erreur statistique de 2% sur les indicateurs relatifs à l'ensemble de la population de référence)
Indicateurs clés de la pénétration TIC TPE PME GE 2013 2012 2011
Au moins un ordinateur 90% 97% 100% 90% 92% 92%
Connexion à Internet 86% 96% 100% 87% 83% 82%
Sites Web 31% 68% 97% 33% 32% 34%
Utilisation de connexions mobiles à Internet 31% 41% 82% 32% 29% 19%
Présence d'un CRM 10% 26% 41% 11% 7% 7%
Présence d'un SCM 10% 25% 57% 10% 7% 8%
Présence d'EDI (hors WebEDI) 6% 17% 52% 6% 5% 4%
Présence d'un ERP 9% 38% 66% 11% 6% 3%
Nombre moyen d'ordinateurs par travailleur (tablettes comprises) 1,26 0.53 0.25 0.86 0,82 0,86

Pour être complet, il faut préciser qu'environ 10% d'entreprises wallonnes ne disposent d'aucun ordinateur, quel qu'en soit le type. Il s'agit d'entreprises appartenant aux catégories de taille inférieures (presque exclusivement des indépendants ou des TPE) et à des secteurs peu technophiles.

  • Agriculture (19% des entreprises du secteur n'ont pas d'ordinateur).
  • Commerce de détail (16% ).
  • Horeca (14%).
  • Garage et immobilier (13%).
  • Construction (10%).

Progressions de la connexion à Internet, des usages mobiles et de l'équipement progiciel

Les connexions mobiles à Internet font une nouvelle progression de 3 points en un an, après un bond de 10 points entre 2012 et 2011. On observe donc une évolution de 13 points en deux ans de l'Internet mobile. Ceci confirme la place toujours plus importante du mobile au coeur des activités des entreprises.

La connexion des entreprises à Internet a progressé de 4 points en un an. Cette augmentation est essentiellement due, il faut le souligner, au dynamisme des TPE de tous les secteurs. Leur connectivité est passée de 83% en 2012 à 87% en 2013.

Par ailleurs, toutes tailles d'entreprises et tous secteurs d'activité confondus, 50% des travailleurs ont un accès individuel à Internet. C'est 9 points de mieux qu'en 2012, ce qui confirme la progression de la connexion à Internet des entreprises wallonnes en général.

Enfin, on observe une progression de l'équipement progiciel des entreprises wallonnes (ERP, EDI, CRM, SCM) supérieure à la marge d'erreur. Ceci confirme une professionnalisation et une centralisation de la gestion d'entreprise à l'aide d'outils informatiques et ce, même dans les secteurs tertiaires (immobilier, santé, services aux entreprises, etc.) habituellement moins utilisateurs de progiciels que les industries, les finances, les TIC, le transport ou encore la distribution. Cette progression est confirmée par les taux de CRM et d'ERP utilisés en mode Saas qui sont respectivement de 11% et de 8%. L'évolution de l'offre de progiciels en mode Saas simplifie et démocratise l'accès à ces outils informatiques de gestion.

Powered by https://api.awt.be

Le Cloud computing a le vent en poupe

La consommation d'applications via Internet en mode SaaS est une autre progression remarquable de ce baromètre. Ainsi, 66% des entreprises wallonnes déclarent consommer au moins un type d'applications en mode "Cloud" ou encore "via Internet". La bureautique et la messagerie sont utilisées par 59% de nos entreprises, tandis que les services de stockage de données et les réseaux sociaux d'entreprises arrivent en deuxième position des types d'applications SaaS consommées par le monde professionnel wallon.

Pourcentage d'entreprises wallonnes consommant des ressources dans le Cloud (via Internet), par type d'application, en 2013. Le total est supérieur à 100% car les entreprises wallonnes peuvent, le cas échéant, consommer plusieurs types d'applications en mode Saas en même temps
Types d'applications SaaS 2013
Bureautique & Messagerie (Office 365, Google Docs, GMail, Hotmail, etc.) 59%
Logiciels de stockage de données (Amazon Web Services, Google Drive, etc.) 13%
Réseaux sociaux d'entreprises (Yammer, Facebook Pro, Chatter, etc.) 13%
Gestion de la clientèle et des équipes de vente (CRM) (Sales Force, Microsoft Dynamics, etc.) 11%
Progiciels de gestion et planification des ressources (ERP) (Open ERP, SAP, etc.) 8%
Logiciels de calculs (Force.com, Google App Engine, etc.) 2%
Univers de développement d'applications (Force.com, Google App Engine, etc.) 3%
Toutes les applications de l'entreprise sont consommées en mode propriétaire (sous licence) 24%
Entreprises wallonnes ne disposant pas d'au moins un ordinateur 10%

Vu le succès du cloud computing auprès des entreprises wallonnes, l'AWT a invité ces dernières à préciser les critères de qualité déterminants pour utiliser une application en mode SaaS.

Critères de qualité déterminants pour les applications consommées en mode SaaS par les entreprises wallonnes en 2013. Population de référence: 66% des entreprises wallonnes qui consomment des applications en mode SaaS. Le total est supérieur à 100% car les entreprises pouvaient citer plusieurs critères de qualité comme étant prioritaires et, par ailleurs, chaque critère a été évalué séparément par les entreprises répondantes
Critères de qualité pour une application consommée en mode SaaS Prioritaire Important Secondaire
Sécurisation du réseau qui relie l'entreprise au centre d'hébergement des données 54% 29% 17%
Respect des "performances attendues" (Service Level Agreement) 27% 52% 21%
Disponibilité du help desk de l'hébergeur de données 25% 55% 21%
Accessibilité de l'application consommée en mode SaaS via smartphones ou tablettes 22% 53% 25%
Flexibilité de la formule d'abonnement au service (pay as you go) 16% 39% 45%
Possibilité de consulter l'état du compte de l'entreprise chez l'hébergeur de données via Extranet 7% 39% 53%
Réversibilité du service (possibilité de migrer les données vers d'autres applications ou de revenir au mode hébergé en local) 13% 44% 43%
Disposer en permanence de la dernière version de l'application 26% 48% 26%
Possibilité d'alléger les postes de travail qui accèdent aux applications en ligne grâce à un simple navigateur 10% 44% 47%
Facilité d'activer de nouveaux utilisateurs du service SaaS 8% 40% 52%

Les 6 critères prédominants dans le choix d'une application consommée via Internet sont sans surprise.

  1. La sécurisation du réseau qui relie l'entreprise au centre d'hébergement des données.
  2. La disponibilité du helpdesk de l'hébergeur afin d'éviter des interruptions de service qui pourraient entraver le bon fonctionnement de l'entreprise.
  3. L'accessibilité de l'application consommée en mode SaaS via smartphones ou tablettes (mobilité)
  4. Le respect des "performances attendues" (Service Level Agreement).
  5. Le fait de disposer de la dernière version de l'application.
  6. La réversibilité du service, c-à-d la possibilité de migrer les données vers d'autres applications et/ou faire communiquer les applications consommées en mode SaaS avec celles hébergées en local dans l'entreprise.

La prédominance de ces critères dans le choix des solutions consommées dans le Cloud est confirmée par les trois principaux freins cités par les entreprises qui n'utilisent pas le cloud computing, à savoir:

  • la crainte d'un piratage des données sensibles de l'entreprise, par exemple le détournement du fichier clients,
  • le coût de migration des données vers d'autres applications ainsi que la difficulté de faire communiquer les applications consommées en mode SaaS avec celles hébergées en local au sein de l'entreprise,
  • la crainte d'une interruption de service qui entraverait le bon fonctionnement de l'entreprise.

Connexion à Internet

87% des entreprises wallonnes sont connectées à Internet contre 83% fin 2012, soit une hausse de 4 points en un an. Hors TPE, le taux de connexion plafonne à 96%, tandis que le taux de connexion individuelle des travailleurs à Internet a atteint le seuil symbolique de 0,5.

Les connexions à Internet des entreprises wallonnes restent dominées par les technologies DSL, et en particulier par l'ADSL qui, à lui seul, représente 83% des connexions. Les connexions à très haut débit (fibre optique et ligne louée) restent réservées aux plus grandes structures, vu leur coût. Par aileurs, 14% d'entreprises, uniquement des TPE, ont pour seule connexion une connexion mobile à Internet.

Enfin, on déplore qu'il subsiste encore 4% de connexions à bas débit en ISDN, ce qui est regrettable dans un environnement professionnel.

Modes de connexion à Internet des entreprises wallonnes en 2013. Population: les 87% d'entreprises disposant d'une connexion à Internet
Modes de connexion à Internet 2013
ADSL 83%
Câble de télédistribution 10%
VDSL 6%
Ligne louée chez un opérateur télécom 5%
ISDN 4%
Fibre optique 2%
SDSL 1%

L'appartenance sectorielle de l'entreprise a une réelle influence sur le fait qu'elle soit connectée à Internet. Même si la marge d'erreur augmente dans le cas des éclatements sectoriels (particulièrement sur les petits secteurs en termes de nombre d'entreprises) on voit que, structurellement, des secteurs tels que l'agriculture, l'Horeca ou encore le commerce de détail sont moins connectés que les finances, la santé ou encore le secteur TIC. Néanmoins, ce sont ces (petits) secteurs moins connectés qui sont à l'origine de la hausse du taux général de connexion à Internet des entreprises wallonnes observée entre 2012 et 2013.

Taux de connexion à Internet des entreprises wallonnes selon les secteurs d'activité. Population: toutes les entreprises ayant un siège social en Wallonie. Attention, la marge d'erreur supérieure à 4% dans le cadre des éclatements sectoriels explique certaines incohérences de taux entre différentes années de référence pour un même secteur
Secteurs d'activité 2013 2012 2011
Services aux entreprises 89% 95% 90%
Finances 93% 93% 95%
TIC 98% 94% 98%
Transports 96% 91% 83%
Santé 93% 89% 85%
Industries métallurgiques 90% 85% 80%
Garages 85% 84% 80%
Distribution 91% 90% 94%
Autres industries 85% 82% 75%
Immobilier 82% 82% 86%
Construction 87% 82% 86%
Horeca 86% 75% 73%
Commerce de détail 82% 74% 75%
Agriculture 79% 67% 68%

Téléphonie fixe et mobile

Les entreprises wallonnes sont multi-équipées en matière de téléphonie.

Systèmes de téléphonie utilisés par les entreprises wallonnes en 2013. Plusieurs systèmes de téléphonie sont systématiquement présents au sein des entreprises wallonnes
Systèmes de téléphonie des entreprises walllones 2013 2012 2011
Téléphonie mobile (GSM et/ou smartphones) 89% 86% 81%
Téléphonie fixe classique (avec ou sans central) 81% 83% 82%
Téléphonie IP (téléphonie reliée au système informatique) 8% 6% 6%
Voix sur IP (casques et softphones) 5% 6% 5%

La téléphonie fixe et les terminaux mobiles restent les piliers de la téléphonie professionnelle en Wallonie . La voix sur IP et la téléphonie IP restent des systèmes privilégiés par les entreprises de plus de 5 travailleurs appartenant à des secteurs technophiles tels que les TIC, la Finance ou encore la Santé.

Sites Web

33% des entreprises wallonnes disposent désormais d'un site Web. Ce taux concerne les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs confondus ayant un siège social en Wallonie. Le taux d'équipement en site Web progresse d'un petit point par rapport à 2012, en raison de l'amélioration du taux de sites Web parmi les PME/GE qui grimpe de 65% à 68%.

Malgré la marge d'erreur de 2% sur les grands indicateurs d'équipement TIC, la hausse du taux de sites Web au sein des PME/GE wallonnes est confirmée par les chiffres du SPF ECONOMIE qui annonce, pour 2013, un taux de 73% (+7 par rapport à 2012) d'entreprises de plus de 5 travailleurs disposant d'un site Web en Région wallonne, 75% (-2 par rapport à 2012) en Région Bruxelles Capitale et 81% (+1) en Flandre. Le taux global d'entreprises belges disposant d'un site Web en 2013 est, lui, de 78%.

Pour l'année 2013 toujours, Eurostat situe le taux de sites Web des entreprises de plus de 10 travailleurs dans l'Union des 28 à 73%. Avec 78% d'entreprises disposant d'un site Web, la Belgique se situe dans les bons élèves du classement européen, derrière les pays nordiques mais devant les pays méditérranéens et la plupart des pays de l'Est.

Source: EUROSTAT, décembre 2013. Taux de sites Web et d'utilisation des médias sociaux par les entreprises de plus de 10 travailleurs de l'Union des 28 en 2013 (en pourcentage d'entreprises présentes sur le territoire national)
UE 28 (2013) Site Web

Recours aux
médias sociaux

Taux global de l'Union 73% 30%
Belgique 78% 35%
Bulgarie 47% 31%
Tchèquie 80% 16%
Danemark 92% 40%
Allemagne 84% 33%
Estonie 76% 27%
Irlande 75% 48%
Grèce 61% 34%
Espagne 68% 31%
France 65% 19%
Croatie 68% 37%
Italie 67% 25%
Chypre 66% 38%
Lettonie 56% 15%
Lituanie 75% 38%
Luxembourg 79% 30%
Hongrie 61% 26%
Malte 78% 26%
Pays-Bas 84% 50%
Autriche 86% 39%
Pologne 66% 19%
Portugal 59% 36%
Roumanie 42% 19%
Slovénie 80% 37%
Slovaquie 80% 26%
Finlande 94% 37%
Suède 89% 45%
Islande 83% 60%
Norvège 79% 46%
République de Macédoine 54% 36%
Royaume-Uni 82% 42%

Le bénéfice d'avoir un site Web ne semble pas si évident lorqu'on demande aux dirigeants d'entreprises la part de chiffre d'affaires qu'ils imputent à leur site Web. En effet, même si ce taux est en baisse de 9% cette année, on peut regretter que 65% des entreprises dotées d'un site Web attribuent moins de 10% de leur chiffre d'affaires à leur site Web. De plus, 70% (-3 par rapport à 2012) des sites d'entreprises wallonnes n'existent que dans une seule langue. Donc, malgré un bon taux d'équipement des entreprises wallonnes en site Web, on déplore une intégration insuffisante de celui-ci dans la stratégie de vente (à l'international) de l'entreprise.

24% des entreprises dotées d'un site Web ont également mis en place un extranet pour leurs clients et/ou leurs partenaires (fournisseurs et donneurs d'ordres). Ce taux reste stable par raport au dernier baromètre.

Les sites Web "mobiles", c'est-à-dire proposant une version spécifiquement réservée aux smartphones et tablettes, restent trop peu fréquents (3%) dans les entreprises wallonnes.

A peine 13% des sites proposent une ou des adaptations pour faciliter la consultation via les terminaux mobiles. C'est inquiétant quand on sait que les terminaux mobiles (tablettes et smartphones) ont à nouveau connu des records de vente en 2013 dans notre pays, comme partout dans le monde. Selon GFK, les ventes de smartphones en Belgique ont augmenté de 15% en 2013, tandis que les tablettes inondent véritablement le marché avec une croissance des ventes de 70% par rapport à 2012.

Adaptation des sites Web en vue de la consultation de ces derniers via les terminaux mobiles en 2013 au sein des entreprises wallonnes disposant d'un site Web, c'est-à-dire 33% de la population de référence. Le total est supérieur à 100% car un même site Web peut faire l'objet de plusieurs adaptations à la consultation via les terminaux mobiles
Adaptation des sites Web pour la consultation via les terminaux mobiles 2013
Aucune adaptation du site pour les terminaux mobiles 50%
Le répondant ne sait pas 34%
CMS permettant d'encoder des contenus spécifiques pourles terminaux mobiles 8%
Aplication mobile téléchargeable pour smartphones et tablettes 7%
Seconde version du site Web entièrement dédiée aux terminaux mobiles 3%
CSS spécifique pour les mobiles pour adapter la visualisation du site sur les terminaux mobiles 2%

Le secteur d'activité est évidemment un facteur déterminant pour l'adoption des sites Web. D'un extrême à l'autre, on trouve l'agriculture, où 13% des entreprises sont dotées d'un site Web, et les Finances, où 92% des entreprises sont équipées.

Cette répartition est relativement inchangée par rapport à 2012. On remarque que l'Horeca et le commerce de détail ont effectivement rattrapé leur retard et que, depuis l'année dernière, ils se retrouvent classés dans la première moitié du tableau. Le secteur de la santé, pourtant très technophile, est moins équipé que la moyenne en sites Web car les professions médicales ne peuvent faire de la publicité via Internet que sous certaines conditions très strictes, la vente de médicaments sur prescriptions est interdite, de même que toute forme de consultation médicale en ligne.

Taux de présence d'un site Web selon les secteurs d'activité. Population de référence: entreprises ayant un siège social en Wallonie
Secteurs d'activité 2013 PME/GE
Agriculture 13% 71%
Industries métallurgiques 41% 69%
Autres industries 29% 71%
Construction 30% 61%
Garages 27% 79%
Distribution 36% 85%
Commerce de détail 35% 60%
Horeca 47% 71%
Transports 40% 51%
Finances 92% 90%
Immobilier 36% 69%
TIC et Médias 53% 96%
Services aux Entreprises 37% 82%
Santé 14% 47%
Total 33% 68%

Création du Site Web

Une majorité des sites Web (43%) ont été créés par un prestataire spécialisé, tandis que 27% sont des réalisations en interne.

Modes de création des sites Web des entreprises dotées d'un site, soit 33% de la population de référence
Modes de création des sites Web 2013
Site réalisé par une Agence Web 43%
Site développé entièrement en interne 27%
Site développé par un ami, une connaissance ou un parent du dirigeant de l'entreprise 18%
Un mixte de développement en interne et par un sous-traitant spécialisé 5%
Site développé par la maison mère ou par un important donneur d'ordres 5%
Utilisation d'un package de confection de site Web "clé sur porte" disponible en ligne 3%
Site développé par le fournisseur d'accès à Internet 3%
Site hébergé sur une plateforme de commerce électronique telle qu'eBay 2%

Gestion du site Web

Les mises à jour des sites Web sont principalement effectuées en interne via CMS (69%). 19% des entreprises dotées d'un site mettent à jour son contenu uniquement via le prestataire qui a réalisé le site, tandis que les 12% d'entreprises restants font la plupart des mises à jour en interne mais passent, occasionnellement, par un prestataire spécialisé pour des mises à jour plus importantes ou complexes sur le plan technique.

Ce qui est plus préoccupant, par contre, c'est la fréquence de mise à jour des sites Web qui est principalement mensuelle et annuelle, tandis que 18% des entreprises dotées d'un site Web ne savent pas si leur site est mis à jour ou pire, ne le mettent jamais à jour.

Fréquences de mise à jour des sites Web des entreprises wallonnes en 2013
Fréquences de mise à jour des contenus de sites Web 2013
Quotidennement 8%
Hebdomadaire 9%
Mensuelle 32%
Annuelle 33%
Jamais ou ne sait pas 18%

Ces taux ne font que confirmer que le site Web n'est pas suffisamment intégré au core business de l'entreprise ni à son fonctionnement journalier en matière de vente.

Hébergement du site Web

Il reste assez peu d'hébergement de site Web en local au sein des entreprises wallonnes. Cela démontre un recentrage de l'entreprise sur son core business et une maturité des offres d'hébergement en externe et dans le Cloud en particulier, qui poussent les entreprises à externaliser ce type de coûts. Le fort taux de "ne sait pas" confirme que cette problématique sort doucement de l'agenda des décideurs car elle fait l'objet d'une offre satisfaisante sur le marché des services TIC.

Types d'hébergement des sites Web des entreprises wallonnes en 2013
Hébergement du site Web 2013
En local sur des serveurs de l'entreprise 14%
En externe chez un sous-traitant spécialisé 45%
Dans le Cloud (Amazon, Google, etc.) 14%
Ne sait pas 26%

Fonctionnalités du site Web

Cette année, l'AWT a voulu discerner les fonctionnalités offertes aux internautes par les sites Web des entreprises régionales, de manière à évaluer leur richesse et leur interactivité.

Fonctionnalités des sites des entreprises wallonnes en 2013. Population: 33% des entreprises wallonnes dotées d'un site Web. Le total est supérieur à 100% car un même site offre plusieurs types de fonctionnalités
Fonctionnalités présentes sur les sites Web des entreprises wallonnes 2013
Obtenir un prix ou un devis 32%
Commander des produits ou services en ligne 31%
Collecter les commentaires ou les évaluations des clients 21%
Fournir un service aux fournisseurs et/ou aux distributeurs 19%
Encoder une plainte ou signaler un problème 19%
Fournir un service après-vente aux clients 16%
Imprimer des tickets (vouchers), bons de réductions, etc. 10%
Suivre une commande en ligne (tracking) 8%
Personnaliser un produit avant de le commander 6%
Livrer des biens digitaux (téléchargement de programmes, e-books, etc.) 6%

Les 5 fonctionnalités principales des sites Web des entreprises wallonnes sont, par ordre décroissant d'importance.

  1. Obtenir un prix ou un devis.
  2. Commander des produits ou services.
  3. Collecter les commentaires et/ou les évaluations des clients.
  4. Fournir un service aux fournisseurs et/ou aux distributeurs.
  5. Encoder une plainte ou signaler un problème.

Seulement 16% des sites proposent 3 fonctionnalités et plus en même temps.

Mesure du ROI du site

40% des entreprises wallonnes dotées d'un site Web, n'ont pas encore évalué le référencement de ce dernier. Que dire alors de leur utilisation des outils de type "Web analytics", censés mesurer le ROI du site Web? Hormis le suivi du nombre de pages vues, il reste beaucoup de progrès à faire en termes de monitoring de l'efficacité des sites Web au sein des entreprises wallonnes.

Activités de mesure de la rentabilité du site Web des entreprises wallonnes en 2013
Population: 33% d'entreprises wallonnes dotées d'un site Web
Activités de mesure de la rentabilité du site Web de l'entreprise 2013
Aucune analyse de la rentabilité du site 55%
Suivi du nombre de pages vues 42%
Contrôle du référencement des pages dans les moteurs de recherche 17%
Suivi du nombre de liens sortants vers des sites faisant référence au site de l'entreprise 11%
Analyse/profilage des internautes qui visitent le site 9%
Mesure du taux de conversion des clics 8%
Suivi du taux de commandes en provenance directe du site 7%

Des outils tels que Google Analytics permettent aujourd'hui d'obtenir aisément et gratuitement des tas d'informations utiles sur le fonctionnement de n'importe quel site Web. Malheureusement, trop peu de dirigeants de PME ont les compétences nécessaires pour interpréter ces chiffres et les mettre à profit pour prendre des décisions stratégiques de positionnement sur leur(s) marché(s).

Contenus des sites Web

61% des sites d'entreprises wallonnes proposaient un catalogue de produits en 2013, contre 52% en 2009. On remarque, sans surprise, que la vidéo et le moteur de recherche interne sont davantage présents sur les sites Web des grandes entreprises. Ces dernières ont à la fois des moyens financiers et des sites Web plus importants que les petites structures. Enfin, la vidéo progresse de 12 points par rapport à 2012, quelle que soit la taille de l'entreprise possédant le site Web.

Contenus mis en ligne sur les sites Web des entreprises wallonnes.
Population: entreprises équipées d'un site, soit 33% de la population de référence
Contenus mis en ligne sur les sites des entreprises wallonnes TPE PME GE 2013 2012 2011
Catalogue de produits/services 61% 60% 68% 61% 62% 63%
Géolocalisation de l'entreprise ou de son réseau de distribution 30% 36% 33% 30% 33% 35%
Liens avec des réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter 28% 24% 43% 28% 28% 29%
Moteur de recherche interne au site 25% 23% 53% 26% 26% 28%
Présence d'un extranet réservé aux clients ou aux partenaires 24% 27% 35% 25% 24% 28%
Vidéos 32% 37% 50% 33% 21% 27%
Présence d'un blog ou forum 10% 7% 18% 9% 6% 13%
Un système de messagerie instantanée (Chat) 12% 12% 14% 12% / /
Des avis ou des commentaires de consommateurs 21% 20% 24% 21% / /
Une newsletter 17% 25% 36% 18% / /
Des bulles d'aide qui apparaissent au passage de la souris 12% 12% 31% 12% / /

Raisons de ne pas avoir de site Web

Les 67% d'entreprises wallonnes n'ayant pas de site Web ont été invitées à donner les principales raisons qui expliquent ce non équipement.

Raisons de ne pas avoir un site Web. Population: entreprises non équipées d'un site, soit 67% de la population de référence. Le total est supérieur à 100%, les raisons du non équipement en site Web étant multiples
Raisons de ne pas avoir de site Web 2013 2012 2011
Inutile ou inadapté à l'activité 54% 64% 65%
Incapacité à satisfaire une clientèle plus importante 27% 12% 11%
Site en cours de développement 14% 9% 6%
Coût trop élevé d'un bon site 9% 20% 15%
La clientèle est en majeure partie composée de non internautes 5% 9% 9%
Le personnel manque de formation 3% 4% 4%
Crainte de diffuser des informations utiles à la concurrence 2% 4% 3%
Les partenaires n'ont pas de site 1% 1% 1%

Il est intéressant de constater que l'inutilité perçue d'avoir un site Web perd 10 points par rapport au dernier baromètre. Cela veut dire que les dirigeants d'entreprise sont de plus en plus sensibilisés au potentiel de croissance économique des TIC. Cette prise de conscience est confirmée par la croissance de 5 points du taux de sites Web en cours de développement.

Par contre, "l'incapacité à satisfaire une clientèle plus importante" comme raison de ne pas avoir de site ... pour ne pas augmenter encore la visibilité de l'entreprise, est préoccupante. Elle démontre que les entreprises wallonnes majoritairement de petite taille (94% des entreprises wallonnes emploient moins de 50 travailleurs) sont confrontées à des crises de croissance qu'elles n'ont pas le réflexe de surmonter grâce aux gains de productivité générés par le recours massif aux TIC.

Enfin, la lente sortie de la crise économique en Belgique en 2013 explique sans doute en partie le fait que le coût du site perd une dizaine de points par rapport au dernier baromètre en tant que frein à la présence sur le Web.

Portail de la Région wallonne