Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

jeudi 29 septembre 2016

Développer les usages TIC dans le secteur de la santé

Lors de la présentation des résultats de l'enquête de l'AWT sur les usages TIC dans les hôpitaux wallons, le représentant du Ministre Michel Daerden a présenté les axes de travail du Gouvernement wallon concernant les TIC dans le secteur de la santé

Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 26/06/2003 | Imprimer | Envoyer

La santé et les TIC

Conscient que l’avenir de la Région wallonne passe nécessairement par le développement généralisé des TIC, le Gouvernement wallon a fait de la "Société de la Connaissance" une de ses priorités. Il entend ainsi prendre les mesures nécessaires pour éviter une fracture numérique, y compris dans le secteur des soins de santé, secteur crucial pour la population et pour lequel les TIC peuvent contribuer à l’amélioration de la qualité et de l’efficacité des soins rendus.

Les technologies de pointes sont indissociables de la médecine et de ses recherches, et la maîtrise de réseaux sécurisés amène à considérer un nouveau modèle de communication entre les différents acteurs de soins et une modification importante de leur organisation.

Comme le souligne l’enquête, la Région wallonne en tant que service public doit continuer d’assumer ses fonctions:

  • de soutien à la recherche et à l’innovation,
  • de couverture médicale de l’ensemble du territoire,
  • de coordination des soins et de leur évolution cohérente,
  • d’expertise et de veille technologique.

Les hôpitaux sont actuellement confrontés à différents problèmes pour lesquels la télématique médicale apporte des solutions:

  • l’offre de soins devient de plus en plus concurrentielle,
  • les techniques médicales se complexifient,
  • les techniques informatiques évoluent très rapidement,
  • la coopération inter-hospitalière devient indispensable.

La nécessité d'une infrastructure de télécommunication performante

Comme l’indique une des conclusions de l’enquête, pour mettre ces techniques en œuvre, il est nécessaire que les hôpitaux puissent bénéficier d’une infrastructure de télécommunications sécurisée et à très haut débit ainsi qu’une mise à disposition d’équipement de connexion Internet à un prix attrayant, supportable dans le budget serré des établissements de soins.

L’état des lieux dressé par l'AWT montre une informatisation inégale et peu médicalisée (c'est-à-dire essentiellement administrative). Il est clair que la mise en réseau des hôpitaux, d’une part, et la connexion télématique avec les patients et les généralistes, d’autre part, représentent un défi important pour les 10 années à venir. Les débits de transmission de données par ces applications du type DMI (dossier médical informatisé) ou encore la télémédecine seront très importants.

Pour cette partie infrastructure, la SOFICO a certainement un rôle à jouer en tant qu’opérateur de transmission en mettant à disposition un réseau sécurisé à haut débit et à un prix attrayant. Conformément aux recommandations de l’AWT, une réflexion sera menée également sur les possibilités d’un Intranet hospitalier sécurisé en Région wallonne et la SOFICO recherchera de son côté des partenariats avec des opérateurs offrant des services TIC avancés adaptés aux hôpitaux.

Projets pilotes innovants

Diverses subventions ont été accordées pour des projets pilotes innovants dans le domaine de l’informatique médicale recourant aux technologies de l’information et de la communication. Sept projets sont ainsi actuellement en cours dans différents réseaux d’hôpitaux wallons pour un montant de 1,6 million d’euros.

Dans la fouléer de l'enquête menée par l’AWT afin d’évaluer l’équipement, les usages et les besoins des hôpitaux wallons en technologies de l’information et de la communication (TIC), le Ministre Daerden entend mener une phase d’évaluation de ces différents projets en vue d’analyser l’opportunité de les transposer et de les implémenter sur une plus large échelle sans multiplier inutilement les coûts.

En vue d’élaborer une politique permettant une mise à disposition cohérente d’infrastructures à haut débit vers les hôpitaux wallons et un accompagnement au développement de réseaux de télémédecine et de communication adaptés aux besoins de ces établissements, cette évaluation a été confiée à l’Agence Wallonne des Télécommunications. Celle-ci sera menée en collaboration avec le MET, chargé du suivi des projets pilotes, et en intégrant dans la réflexion les possibilités de mise à disposition du réseau de fibres optiques de la SOFICO.

Ceci rejoint la recommandation de l’AWT concernant un élargissement des expériences non redondantes afin d’en faire un véritable projet régional, avec l’accompagnement d’experts pour l'implantation dans les différents hôpitaux. Peu d’expériences de tels transferts ont été documentées jusqu’à présent. Deux pistes reprises dans l’étude sont d’ores et déjà à suivre pour réussir ce projet régional:

  • tout d’abord, implanter un processus de veille, publiciser les bonnes pratiques, sensibiliser à l’utilité des TIC, former les gens à l’acquisition des technologies, tester les expériences qui se déroulent sur le terrain et les techniques qui les sous-tendent, y compris les aspects touchant la sécurité du réseau et des données. Il s’agit clairement de tâches qui relèvent du savoir-faire de l’AWT;
  • ensuite, assurer dans le budget régional les ressources pour le déploiement des innovations et leur pérennité.

Enfin, la recommandation de l’Agence concernant l’archivage, problème qui apparaît très important pour les hôpitaux, mérite d’être examinée dans le cadre de la mise en œuvre de l’incubateur numérique wallon.

Rejoignant la conclusion de l’Agence, je terminerai cette allocution par cette phrase résumant bien l’enquête : la Région wallonne se doit de veiller à éviter une trop grande hétérogénéité des choix techniques pouvant mener à une impossibilité de communiquer d’un établissement à l’autre. Parallèlement, la Région doit sensibiliser tous les intervenants (grand public et professionnels de la santé) à l’usage des TIC et faciliter l’émergence d’entreprises spécialisées dans ce secteur de pointe développant des services et produits innovants, comme par exemple les solutions portables et la reconnaissance vocale.

Portail de la Région wallonne