Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

vendredi 30 septembre 2016

Agoria salue la bonne tenue du secteur TIC

Le secteur des TIC a bien tenu la route en 2006. 102000 personnes vivent de leur travail dans des entreprises TIC. Agoria est toutefois d'avis qu'il faut définir un plan d'harmonisation pour le développement des autoroutes de l'information
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 11/05/2007 | Imprimer | Envoyer

La croissance reste au rendez-vous dans le secteur des TIC. Elle s'est affichée à 5% (hors télécoms) en 2006 par rapport à 2005! Une des plus belles progressions de l'industrie technologique. Les entreprises TIC ont créé 1500 emplois l'an dernier. Le secteur a investi 750 millions d'euros dans sa R&D, soit 20% des efforts en recherche & développement fournis par notre pays. Il s'agit de la clé du succès pour un secteur orienté prioritairement vers la connaissance et l'innovation.

Résultats en ligne

"Nous avions anticipé une croissance de 5% du secteur pour 2006. Les faits nous ont donné raison... Tant mieux. Les investissements informatiques des entreprises ont été soutenus. Nous anticipons la même tendance cette année", explique Christian Vanhuffel, en charge des TIC au sein d'Agoria.

Pour 2007, Agoria table également sur une croissance de 5% et sur la création de quelque 1500 postes de travail dans les entreprises du secteur. En 10 ans, l'activité desTIC dans notre pays a connu une croissance de 83%. Dans le même temps, l'emploi y a progressé de 17%.

ICT-friendly? Peut mieux faire

Un secteur en bonne forme ne veut pas dire pour autant que tout va bien dans le meilleur des mondes. La Belgique se classe "dans la moyenne" européenne (11ème place) en tant que pays "ICT-friendly". Le Luxembourg est mieux classé que nous! Le Danemark étant le champion toutes catégories. Nous avons ainsi nettement perdu en terme de pénétration de la large bande (9ème). En 2003, nous étions encore dans le top 3 européen.

20 "ministres TIC"

Agoria estime maintenant que le temps est venu pour nos autorités de réfléchir à un plan d'action pour développer les TIC et leur utilisation par la population et les entreprises, à l'image de ce qui se fait au Danemark avec le plan "Digitale Danmark". "Une telle initiative permettrait notamment de mieux harmoniser les initiatives des différents ministres fédéraux, communautaires ou régionaux qui disposent de compétences dans le domaine", souligne Christian Vanhuffel.

Pour Agoria, ce plan d'ensemble doit s'articuler autour de trois axes principaux: la sensibilisation, la formation et l'innovation.

Plus de TIC pour la population

Trop peu de Belges sont familiarisés avec le TIC. Nous sommes 13ème en Europe quant au nombre de PC par 100 habitants. Les initiatives telles qu'"internet pour tous" sont certainement des pas dans la bonne direction. Mais Agoria estime que les autorités doivent encore mieux sensibiliser et informer la population sur les TIC. Quelles sont toutes les possibilités de l'eID? Les avantages du futur dossier médical électronique consultable en ligne?

Innover à la vitesse d'Internet

Le succès des entreprises TIC repose sur leur capacité à trouver rapidement de nouvelles applications. C'est une clé primordiale d'une activité de pointe. Autrement dit, pour un secteur TIC fort dans notre pays, il faut d'une part soutenir les développeurs locaux pour les aider à atteindre les marchés internationaux et, d'autre part, attirer et maintenir les centres de compétences des entreprises internationales chez nous (cf. Google venant d'annoncer son implantation à Mons). Pour Agoria, il faut, par exemple, encore faire baisser le coût de la recherche.

Recherche (h/f)

Pour innover, pour se développer, le secteur cherche des jeunes talents. Il faut le faire savoir car le nombre d'étudiants qui entament des formations orientées vers les TIC est trop faible pour répondre à la demande du secteur. L'an dernier, Agoria avait estimé à 13000 le nombre de postes "TIC" à pourvoir sur le marché du travail. La fédération de l'industrie technologique mène actuellement une enquête pour actualiser ce chiffre.

Mais les entreprises recherchent plus que des spécialistes en informatique. Elles recherchent des jeunes à même de comprendre, par exemple, un processus de fabrication industrielle ou les flux financiers dans une banque pour développer des programmes qui correspondent à ces métiers. Agoria encourage un dialogue approfondi entre l'enseignement et les entreprises du secteur pour définir et renforcer cet aspect de la formation aux métiers des TIC.

Pour Agoria, une "politique TIC" intégrée et la mise en place d'un plan d'harmonisation sont des clés importantes de l'avenir des 102000 personnes qui travaillent aujourd'hui dans le secteur et de toutes celles qui y travailleront dans le futur.

Pour en savoir plus

  • Agoria Lien externe
    Agoria rassemble les entreprises de l'industrie technologique, dont les TIC, et représente les 275.000 personnes occupées dans ce secteur
    http://www.agoria.be
  • Agoria met les points sur les TIC (.PDF 1065 k)
    Présentation d'Agoria lors de la conférence de presse du 10 mai 2007 relatif aux Technologies de l'Information et de la Communication (TIC)
    http://www.awt.be/contenu/tel/dem/Agoria_TIC_10_05_2007.pdf
Portail de la Région wallonne