Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

jeudi 8 décembre 2016

e-inclusion: un plan spécifique pour les personnes âgées

La commission européenne a adopté un plan d'action et un nouveau programme de recherche destiné à améliorer la vie des personnes âgées grâce aux Technologies de l'information et de la Communication (TIC)
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 18/06/2007 | Imprimer | Envoyer

Baptisé "Bien vieillir dans la société de l'information", ce plan d'action se veut apporter de nouvelles réponses au défi du vieillissement de la population européenne. En 2020, 25% des européens auront plus de 65 ans, tandis que les dépenses liées aux pensions, soins de santé et prise en charge de la dépendance vont être multipliées par trois d'ici 2050. Dans le même temps, les seniors sont devenus des consommateurs à fort pouvoir d'achat dont la richesse globale est estimé à plus de 3000 milliards d'euros.

Un défi porteur d'opportunités

Lors du lancement de ce plan d'action, la Commissaire responsable de la société de l'information et des médias, Viviane Reding, a déclaré: "Le vieillissement de la population européenne est un défi pour notre marché de l'emploi et nos systèmes de services sociaux et de soins de santé, mais c'est aussi une opportunité économique et sociale. Les TIC donnent naissance à des produits et services nouveaux plus accessibles qui répondent aux besoins des personnes âgées".

L'initiative européenne poursuit donc un triple objectif:

  • une amélioration de la qualité de vie et une participation accrue à la vie sociale pour les seniors,
  • de nouvelles opportunités technologiques et commerciales pour les entreprises européennes qui réaliseront et commercialiseront ces nouveaux produits et services,
  • un accroissement de la performance et de l'efficacité des soins de santé et des services sociaux d'accompagnement des personnes âgées.

La Commission européenne constate qu'avec 10% d'utilisateurs réguliers d'Internet, les personnes âgées ne bénéficient pas encore des avantages du passage vers la société de l'information. L'existence de pathologies spécifiques (déficiences visuelles ou auditives, diminution de la dextérité, etc.) ne favorise pas l'usage d'un clavier et la consultation d'informations via un écran. Cette situation contribue largement cette catégorie de la population à se désintéresser des TIC.

Un plan d'action structuré autour de quatre axes principaux

Faisant partie intégrante du plan i2010, "Une Société de l'information pour la croissance et l'emploi", l'initiative "Bien veillir dans la Société de l'information" de la Commission européenne, vise donc à:

  • surmonter les obstacles techniques et réglementaires au développement du marché. Dans cette perspective, il s'agira plus précisément de mettre en oeuvre des outils d'évaluation du marché et de diffusion des bonnes pratiques entre les Etats-membres;
  • sensibiliser et élaborer un consensus grâce à une coopération accrue entre tous les acteurs concernés dans les Etats-membres. Cette action pourrait notamment se concrétiser via la mise en place d'un site portail dédié;
  • accélérer l'adoption des technologies. Dans ce cadre, plusieurs projets-pilotes pourraient notamment voir le jour. L'excéutif européen songe ainsi à mettre en place un système européen de récompenses dans le domaine des "maisons intelligentes" et des applications ICT destinées à favoriser l'autonomie à domicile des personnes âgées;
  • stimuler la recherche et l'innovation. Il s'agit ici de mettre en place un partenariat public-privé dans le domaine de l'innovation. Dans ce cadre, l'union européenne, les Etats-membres et le secteur privé investiront conjointement plus d'un milliard d'euros d'ici 2013. La répartition de ces investissements s'effectuera donc de la façon suivante:
    • 600 millions d'euros pour un programme concernant l'autonomie à domicile,
    • 400 millions d'euros pour un programme-cadre de recherche de l'union européenne,
    • 30 millions d'euros pour un programme d'appui stratégique en matière de TIC.

Des retombées technologiques et commerciales très larges

Enfin, la Commission européenne souligne l'importance du plan d'action "Bien vieillir dans la Société de l'Information" pour le domaine des soins de santé et des services sociaux. Outre la perspective d'économies importantes grâce à la diffusion massive des TIC, ces secteurs d'activité devraient également voir leur efficacité se développer pour être en mesure de faire face de façon adéquate aux demandes de la population.

En prenant conscience du défi lancé par le vieillissement de sa population et en mettant en avant le rôle essentiel des TIC dans l'accompagnement et l'assistance des seniors, l'union européenne pourrait également représenter un marché de pointe dans ces domaines. L'allongement de la durée de la vie couplé au développement des économies émergentes constitue aujourd'hui une réalité qui dépasse de très loin les frontières de l'Europe. En disposant d'une expertise mondialement reconnue au service d'un vieillissement de qualité, les entreprises européennes disposeraient alors de très larges débouchés dans des pays tels que la Chine par exemple. Enfin, les retombées commerciales liées au développement de produits et de services plus simples à utiliser dépasseront le cadre du seul marché des seniors.

Dans le cadre de ces différentes actions, la Commission européenne adoptera, fin 2007, une communication sur sa stratégie future en faveur de l'e-inclusion dans son ensemble.

Pour en savoir plus

  • Ageing well in the information society (.PDF 640 k)
    Présentation de Frans de Bruïne, Director, ICT addressing Societal Challenges, DG Information Society and Media
    http://www.awt.be/contenu/tel/dem/ageing_launch_fdb.pdf
  • e-Inclusion Lien externe
    Programme e-inclusion de la Commission européenne
    http://ec.europa.eu/information_society/activities/einclusion/index_en.htm
Portail de la Région wallonne