Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 5 décembre 2016

La Belgique au coeur de l'Europe numérique 2010-2015?

Le Ministre de l'économie et la simplification administrative, Vincent Van Quickenborne, a présenté son plan numérique pour la Belgique en présence d'acteurs du secteur TIC. Ce plan comprend 5 objectifs à atteindre et 30 mesures à prendre d'ici 2015
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 05/10/2009 | Imprimer | Envoyer

Réduire la fracture numérique et enrayer la crise économique

Les TIC sont devenues incontournables. L'ère du numérique a amené une aisance certaine dans les échanges professionnels et privés et contribue sans aucun doute à l'économie du pays, offrant une large gamme de services privés et publics. Selon Agoria, le secteur des TIC représente en Belgique 4% du PIB et atteignait même un sixième de la croissance du PIB ces dix dernières années.

Le Ministre de l'entreprise et de la simplification considère dès lors que les TIC sont un facteur-clef pour sortir de la crise économique actuelle. Via son plan numérique présenté ce 29 septembre 2009 , il compte atteindre d'ici 2015 les 5 objectifs suivants:

  • 90% des familles raccordées à l'Internet haut débit (contre 64% actuellement et 86% aux Pays-Bas),
  • au moins 1 élève sur 2 équipé, à partir de 6 ans, d'un ordinateur ou d'un netbook comme matériel scolaire de base (actuellement 1 sur 8),
  • 50% des habitants utilisant l'Internet mobile (contre seulement 9% aujourd'hui ),
  • 50% des factures envoyées de manière électronique (contre seulement 1% aujourd'hui),
  • 1 travailleur sur 3 faisant régulièrement du télétravail (contre 18% aujourd'hui).

Pour parvenir à ces objectifs, le plan définit 30 actions réalisables qui s'articulent autour de trois grands axes:

  1. le numérique pour tous,
  2. l'amélioration de l'infrastructure actuelle et l'augmentation de la concurrence,
  3. la création d'un climat permettant de développer des applications utiles au quotidien.

Entre objectifs et réalité du terrain

Ces objectifs sont évidemment louables, mais la réalité du terrain est parfois bien plus complexe à approcher. Par exemple, la fracture numérique au niveau des citoyens visée dans ce plan concerne essentiellement les seniors, certains chômeurs et les personnes peu qualifiées. Or, cette fracture touche également de manière plus insidieuse d'autres couches de population, comme les enquêtes de l'AWT l'ont déjà démontré.

Si les actions définies visent une forme de paysage numérique idéal, leur financement reste à trouver, notamment via des partenariats avec le secteur privé et avec le secteur public.

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne