Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

jeudi 29 septembre 2016
Derniers focus parus
Jeunes et usages numériques >
ETown Award 2014
Mobi'TIC
J'habite chez Google
Mode et digital
Beacon
Voir tous les focus ...

Décryptage des usages numériques des jeunes wallons

Médias sociaux, multimédia et communication sont les usages numériques préférés des jeunes. Ils sont des consommateurs intensifs d'applications mobiles. Par contre, tous terminaux confondus, leur usage d'Internet reste limité aux fonctions e base, au détriment des applications avancées du Web
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 16/04/2015 | Imprimer | Envoyer

Les jeunes sont friands de terminaux mobiles récents et performants

Si 90% des Wallons possèdent un GSM en 2013, ce sont 96% des jeunes wallons de 15 à 24 ans et 97% des jeunes de 15 à 19 ans qui l'ont adopté.

Parmi les possesseurs de téléphones mobiles, 27% des Wallons ont choisi le smartphone. Le smartphone est un téléphone intelligent qui peut se connecter à Internet et disposant majoritairement d'un écran tactile. Si l'on tient compte uniquement de la population de 15 à 24 ans possédant un téléphone mobile, 49% ont adopté le smartphone, soit presque un jeune sur deux parmi les possesseurs de GSM. Ce taux monte même à 58% chez les jeunes de 15 à 19 ans.

On peut donc dire que les jeunes wallons sont très équipés en téléphones mobiles, et qu'ils ont adopté un matériel à la fois récent et performant.

Photos, multimédia et Internet sur smartphone

Plus les Wallons sont jeunes, plus ils utilisent les fonctionnalités photo et multimédia, ainsi que la connexion Internet de leur téléphone mobile (pour accéder à leur e-mail ou visiter des sites Web).

Usages du GSM par les Wallons en 2013. En bleu, les taux sont significativement plus élevés par rapport à la population des "Wallons ayant un GSM". En rouge, les taux sont significativement plus faibles.
Actions effectuées avec le mobile Population
wallonne
Wallons ayant
un GSM en 2013
Jeunes de 15 à 24 ans
ayant un GSM
Jeunes de 15 à 19 ans
ayant un GSM
Emettre des appels 89% 99% 100% 100%
Envoyer des SMS 83% 92% 95% 92%
Prendre des photos 33% 37% 50% 61%
Consulter des sites sur Internet 18% 20% 39% 46%
Ecouter de la musique 19% 21% 38% 45%
Envoyer ou consulter des e-mails 16% 18% 32% 38%
Regarder des vidéos téléchargées 13% 14% 30% 38%
Acheter ou payer via des SMS 2% 2% 2% 1%
Acheter ou payer via Internet 2% 2% 3% 0%

Faible usage des fonctions avancées de l'Internet mobile

24% des Wallons utilisent l'Internet mobile, soit près d'un quart de la population. Plus les Wallons sont jeunes, plus ils se démarquent de la totalité des internautes sur mobile par leurs faibles usages des applications avancées, spécifiques ou professionnelles, et leurs usages plus intenses des moteurs de recherche et des réseaux sociaux.

Usages de l'Internet mobile en 2013. En bleu, les taux sont significativement plus élevés par rapport à la population des "internautes sur mobile". En rouge, les taux sont significativement plus faibles.
Usages d'internet sur smartphone Wallons accédant à Internet
sur smartphone
Jeunes de 15 à 24 ans accédant
à Internet sur smartphone
Jeunes de 15 à 19 ans accédant
à Internet sur smartphone
Faire des recherches sur Google
ou un autre moteur de recherche
79% 81% 87%
Consulter ou gérer des réseaux
sociaux type Facebook ou Google+
47% 55% 55%
Consulter des journaux en ligne ou
des sites d'actualité
29% 21% 20%
Utiliser une messagerie instantanée
(WhatsApp, Skype, Messenger, ...)
28% 29% 25%
Accéder à sa banque en ligne 26% 21% 5%
Consulter ou gérer des documents
en ligne
23% 20% 13%
Utiliser des outils de géolocalisation 21% 18% 7%
Faire des achats en ligne 15% 15% 7%
Utiliser des jeux en ligne 12% 13% 3%
Utiliser Twitter 9% 10% 6%

Réseaux sociaux, communication et multimédia

Quel que soit le matériel utilisé pour accéder à Internet, les jeunes internautes utilisent des applications du Web très ciblées par rapport à la population globale des internautes wallons. En effet, plus les internautes wallons sont jeunes, plus ils divergent de la population globale des internautes wallons par leur intense usage des applications multimédia du Web (albums photo, vidéos, etc.) et des réseaux sociaux, ainsi que par leur faible usage des applications avancées ou spécifiques (rechercher des informations sur la culture, recherche d'itinéraires ou plans de ville, opérations bancaires en ligne, usage de sites Web administratifs, réservation de voyages ou locations de vacances en ligne, lecture d'articles de journaux en ligne).

Leur intérêt sur le Web se porte essentiellement sur:

  • l'e-mail,
  • la publication d'informations, par exemple sous forme d'album photo ou de page sur des réseaux sociaux,
  • les vidéos à visionner en ligne (par exemple sur YouTube),
  • la communication visuelle ou via des programmes gratuits à installer sur ordinateur qui permettent de téléphoner,
  • le téléchargement de vidéos ou de musique,
  • certaines recherches sur des moteurs de recherche (probablement pour leurs études),
  • l'e-learning pour un peu plus de 1 sur 10 d'entre eux (probablement lié également à des cours ou informations dispensés à l'école).
Taux d'usages des différentes applications Internet par les Wallons en 2013. En bleu, les taux sont significativement plus élevés par rapport à la population des "internautes". En vert les taux ont une tendance significative mais sont à la limite de la marge d'erreur. En rouge, les taux sont significativement plus faibles.
Usages des différentes applications Internet Internautes Internautes
de 15 à 24 ans

Internautes
de 15 à 19 ans

Lire ou envoyer des e-mails 85% 85% 82%
Rechercher des informations sur l'actualité 67% 66% 63%
Visiter des sites web administratifs 65% 55% 50%
Rechercher des informations sur la culture,
les voyages ou les loisirs
63% 54% 53%
Publication sur le Web ou sur des réseaux sociaux
(Page web, blog, album photo, page Facebook, etc.)
63% 76% 82%
Effectuer des opérations bancaires 57% 47% 46%
Faire des achats ou de la vente sur Internet 53% 50% 50%
Chercher des itinéraires ou des plans de villes 52% 39% 39%
Converser par messagerie instantanée 45% 44% 42%
Participer à des réseaux sociaux ou professionnels 43% 55% 70%
Lire des articles de journaux en ligne 43% 31% 27%
Réserver des voyages en ligne 35% 26% 25%
Visionner des vidéos en ligne 32% 35% 37%
Ecouter une radio ou de la musique en ligne 29% 30% 35%
Téléphoner via l'ordinateur et Internet 29% 39% 48%
Communiquer visuellement sur Internet (via une webcam) 26% 32% 39%
Télécharger de la musique ou des vidéos 20% 25% 32%
Rechercher un emploi ou déposer un CV 16% 17% 15%
Utiliser des jeux en ligne 15% 11% 13%
Participer à une communauté sur Internet 11% 11% 10%
Suivre des cours en ligne (e-learning) 6% 8% 11%

Surtout s'il vit chez ses parents et n'est pas encore dans la vie active, un jeune n'a pas de raison d'utiliser, même rarement, des moyens de paiement ou des applications professionnelles sur le Web. On pourrait dès lors penser que, pour les jeunes, leurs faibles usages des fonctions avancées du Web proviennent de leur statut temporaire d'étudiant à charge. Néanmoins, il semble que toute une partie Web leur échappe. Par exemple, ils utilisent peu les fonctions de recherche d'emploi et de CV en ligne, alors qu'on aurait pu s'attendre à un usage plus intensif, surtout pour des jeunes de 18 à 24 ans. Tous ne font pas de longues études supérieures, beaucoup se retrouvent dès lors sur le marché de l'emploi à cet âge.

Pour la publication sur le web ou les réseaux sociaux, les jeunes wallons publient essentiellement sur des albums photo en ligne ou sur Facebook, et publient moins que la moyenne des internautes sur des sites web personnels, professionnels ou même sur des blogs ou des forums dont ils sont les gestionnaires, ce qui est plus complexe à mettre en oeuvre.

Par ailleurs, les observations de l'AdN sur le faible intérêt des jeunes pour ces fonctions avancées sont confirmées par le fait qu'ils utilisent également moins les applications avancées disponibles (gratuitement) dans le cloud, en dehors du simple stockage.

Usages des services du cloud par les internautes wallons en 2013. En rouge, les taux sont significativement plus faibles par rapport à la population des internautes wallons.
Services cloud Internautes Internautes
de 15 à 24 ans

Internautes
de 15 à 19 ans

Application bureautique en ligne, comme par exemple
Google docs ou Office 365 (feuille de calcul, document texte, ...)
19% 17% 10%
Agenda géré en ligne (par exemple Google-Agenda) 11% 9% 7%
Espace de stockage en ligne (par exemple
DropBox, SkyDrive, GoogleDrive, ...)
15% 18% 17%

L'école et les entreprises ont un rôle à jouer pour l'apprentissage des usages avancés du Web

La solution pour lutter contre la fracture numérique des jeunes est de garantir l'acquisition de compétences numériques. Former les enfants dès l'école primaire et utiliser en classe des outils TIC avec eux devient indispensable aujourd'hui. Pour ce faire, il il faudrait également améliorer les connaissances numériques des enseignants et leur fournir des outils TIC toujours plus performants.

L'éducation des jeunes doit passer par un usage "conscient", responsable et sûr du Web en les accompagnant, plutôt que s'enfermer dans des contrôles parentaux et des interdictions d'usage "par principe" qui ne favorisent absolument pas l'apprentissage des fonctions toujours plus complexes du Web.

Promouvoir l'usage de l'e-learning, les échanges numériques entre apprenants et professeurs est évidemment important pour amener les jeunes à utiliser des applications plus complexes et utiles pour leur avenir professionnel.

Enfin, mettre en place des synergies entre écoles et entreprises, pour montrer que les technologies font partie du quotidien dans nombreux métiers aujourd'hui, pourrait être bénéfique. C'est sur le terrain qu'on apprend le mieux, notamment via des stages, des observations ou des mises en situation de métiers, notamment lors du choix d'études ou de filières de carrières mais aussi tout au long du parcours d'études.

Pour en savoir plus

  • Baromètre TIC 2014. Equipements TIC des ménages wallons
    Plus de 4 ménages sur 5 ont connecté leur domicile à Internet. Les tablettes tactiles et les smartphones sont de plus en plus utilisés comme terminaux d'accès à Internet au domicile. Les équipements pour visionner des films ou la télévision en numérique sont également en croissance
    http://www.awt.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,b14,cit,010
  • Transformation digitale. Le mobile séduit la génération "fluide"
    Plusieurs études récentes sur le commerce en ligne indiquent que le magasin physique revient en force dans les habitudes d'achats des consommateurs. Toutefois, il ne sera plus jamais le même car le smartphone y joue désormais un rôle essentiel. Décryptage par l'Agence du Numérique
    http://www.awt.be/web/mob/index.aspx?page=mob,fr,foc,100,071
Portail de la Région wallonne