Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

dimanche 4 décembre 2016

Le modèle des relations transactionnelles

Le modèle des relations transactionnelles: présentation, avantages, EDI (Electronic Data Interchange)
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 18/10/2000 | Imprimer | Envoyer

Présentation

Dans le cadre de relations traditionnelles avec des entreprises fournisseurs/clientes, tout ou partie des processus d'achat/de vente font appel à des supports de communication électroniques pour:

  • le passage d'une commande,
  • l'envoi d'un accusé de réception de la commande,
  • la notification de livraison,
  • l'envoi de la facture,
  • éventuellement l'exécution du paiement.

Le modèle des relations transactionnelles

Les avantages

Les principaux avantages du modèle transactionnel sont:

  • la réduction des coûts des transactions commerciales par rapport à un système classique (fax, courrier postal, téléphone),
  • la réduction des coûts internes par diminution des interventions humaines dans les processus commerciaux et administratifs (économies de temps et rationalisation),
  • la réduction des délais nécessaires à l'exécution effective d'une transaction, ce qui permet d'envisager des méthodes de gestion basées sur une logistique en flux tendus.

Il devrait également contribuer à fidéliser les relations de partenariat avec les clients/fournisseurs.

Ce modèle d'E-Business est d'autant plus profitable qu'il est adopté par des entreprises qui:

  • sont engagées dans un partenariat commercial durable,
  • effectuent entre elles des transactions nombreuses, récurrentes et relativement routinières,
  • disposent d'une gestion logistique performante,
  • disposent d'une informatisation interne avancée.

Une succursale d'une chaîne de magasins active dans le secteur "brico" accède au catalogue de la maison-mère via un système sécurisé. Le système autorise le passage de commande on-line, la facturation automatique et la mise à niveau des stocks des différentes parties impliquées dans l'échange.

Une PME fabrique des équipements médicaux à destination des hôpitaux et des pharmaciens. Elle propose à ses clients et fournisseurs d'être membre d'une communauté virtuelle d'intérêt, c'est-à-dire d'un espace virtuel sécurisé:

  • un membre de cette communauté reçoit un mot de passe et un login permettant d'accéder aux services du site WEB de la PME,
  • les clients peuvent consulter interactivement le catalogue, l'état permanent des stocks et leur projection à court terme sur base des données de production ainsi que passer des commandes en ligne,
  • à l'intention de fournisseurs, la PME publie sur son site des appels d'offres pour des réapprovisionnements de matières et de pièces. Les fournisseurs sont invités à déposer leur offre sur le site.

Ce modèle s'applique aux relations transactionnelles entre entreprises indépendantes aussi bien qu'aux relations de sous-traitance ou aux transactions avec des fournisseurs obligés.

L'EDI (Electronic Data Interchange)

Depuis de nombreuses années, l'EDI et la norme Edifact ont été utilisés pour standardiser les échanges de données dans les relations transactionnelles entre des grandes entreprises et avec certains de leurs sous-traitants. Toutefois, la mise en œuvre traditionnelle de l'EDI est très complexe et coûteuse. L'adoption de l'EDI par les entreprises restait donc un phénomène marginal en ce qui concerne les PME.

Aujourd'hui, la situation a changé radicalement et le modèle transactionnel est devenu plus accessible aux entreprises de taille modeste. Ce changement est principalement dû à l'apparition:

  • de solutions techniques plus conviviales et moins coûteuses, notamment basées sur XML , qui permet la traduction des données échangées dans un format standard et leur présentation via une interface Web,
  • d'intermédiaires techniques capables de prendre en charge les aspects les plus lourds de la gestion des systèmes (sécurité, traduction et archivage des données, etc.) via des plate-formes spécialisées.

Les risques techniques et les investissements requis (notamment en formation des utilisateurs et en interfaçage avec les SI existants) deviennent donc moins importants.

Portail de la Région wallonne