Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

samedi 1 octobre 2016
Paiements électroniques en ligne
Introduction
Recommandations
Systèmes de paiements en ligne
Systèmes de paiements en différé >
Comment choisir?

Systèmes de paiements en différé

A côté des "véritables" moyens de paiement électronique en ligne, il est également recommandé de proposer sur un site de commerce électronique au moins une formule de paiement "off-line"
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 19/05/2010 | Imprimer | Envoyer

Paiement contre livraison

C'est une solution coûteuse, mais rassurante, tant pour le client que pour le vendeur. Cette formule très classique permet au client de régler le montant de l'achat lors de la livraison ou lors du retrait dans un point de livraison (exemple: les points de vente affiliés aux réseaux Kiala et Mondial Relay).

Avantages:

  • rassurant pour les deux parties: le vendeur ne prend pas le risque de livrer de la marchandise sans être sûr d'être payé. L'acheteur ne prend pas le risque de payer de la marchandise qu'il n'est pas certain de recevoir;
  • pas de contestation possible concernant la livraison;
  • simplicité technique: pas d'installation technique particulière à prévoir sur son site Internet;
  • service pouvant être international (en fonction de la société de livraison sélectionnée).

Inconvénients:

  • nécessité pour l'acheteur d'être présent lors de la livraison. L'acheteur doit disposer à ce moment de liquidités pour régler le livreur. Certaines sociétés permettent toutefois le paiement par carte de crédit et offrent la possibilité de retirer l'article auprès de points d'enlèvement (station essence, librairies, supermarché, etc.) où le paiement s'effectuera classiquement à la caisse;
  • commission importante perçue par la société de livraison pour ce service, surtout au niveau international;
  • risque d'une plus grande proportion de commandes bidons ou refusées lors de la livraison, ce qui peut entraîner pour le cybercommerçant des frais de livraison et de retour de marchandises non couverts. Sur le terrain, il apparaît toutefois que cette proportion reste généralement faible;
  • ne convient évidemment pas pour la fourniture de produits dématérialisés (fichiers musicaux, etc.).

Ce mode de paiement est particulièrement adapté pour la vente de produits, d'une certaine valeur (entre 20 et 1000 euros), qui doivent être livrés aux clients. Aussi, dans ce cas, il est recommandé de le proposer, en plus des modes de paiement en ligne.

Paiement préalable par virement bancaire

Le client effectue un virement bancaire ordinaire sur le compte bancaire du vendeur:

  • avantages:
    • gratuité du transfert (ou très faible coût au niveau européen) tant pour l'acheteur que pour le vendeur;
    • fiabilité par rapport à d'autres moyens de paiements traditionnels, tels que le chèque;
  • inconvénients:
    • non immédiateté. Plusieurs jours peuvent s'écouler, voire plus d'une semaine lors de virements internationaux non intracommunautaires, avant que l'argent ne parvienne sur le compte du vendeur;
    • l'acheteur doit faire confiance au vendeur quant à la livraison. De plus, celle-ci sera retardée, le vendeur attendant d'être payé avant de fournir le produit ou service demandé;
    • coût plus important pour les transactions de/vers des pays hors Union Européenne.

Cette solution traditionnelle, très peu coûteuse, n'est pas à négliger car certains acheteurs restent encore méfiants par rapport aux transactions en ligne et sont rassurés de pouvoir payer classiquement par virement bancaire. Par contre, d’autres acheteurs n’auront au contraire pas confiance dans ce moyen de paiement, craignant que le vendeur ne livre pas le produit acheté.

Dès lors, cette solution ne doit pas être proposée comme seul moyen de paiement.

Paiement a posteriori, à la réception de la facture

Il est presque indispensable d'accepter ce mode de paiement en Business to Business (B2B), l'établissement d'une facture étant habituelle. La facture peut maintenant légalement se présenter sous format électronique, évolution qui facilite le traitement administratif tant pour le commerçant que pour l'acheteur (voir dossier à ce propos sur le site de l'AWT).

Certes, ce mode de paiement n'est pas le plus recommandé pour un site orienté vers une clientèle nouvelle, compte tenu du risque de non paiement encouru par le cybercommerçant. Par contre, si une entreprise souhaite inciter sa clientèle fidèle à ne plus envoyer ses commandes par fax mais à les encoder en ligne, les acheteurs migreront facilement vers l'e-commerce s’ils sont rassurés quant à la possibilité de continuer à payer de la même manière, c'est-à-dire après réception d'une facture.

De grands noms de la vente classique par correspondance proposent depuis des années à leur clientèle de payer par virement après réception du colis, et maintiennent cette option sur leur site Internet.

Ce mode de paiement présente bien entendu pour le vendeur l'inconvénient majeur, par rapport à la formule "livraison contre paiement", de ne pas être certain d'être payé pour la marchandise livrée.

Portail de la Région wallonne