Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

mardi 27 septembre 2016

Multitel déménage

Spécialisé dans les technologies vocales, la fusion de données, les applications sur fibre optique, le traitement de l'image et les réseaux informatiques d'entreprises, le pôle d'excellence se dote d'un bâtiment parfaitement adapté à ses missions
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 03/07/2006 | Imprimer | Envoyer

Pôle d'excellence

Dans le cadre du programme Objectif 1 de la Communauté européenne et de la Région wallonne (1995-2000), le Service d'Electromagnétisme et de Télécommunications et le Service de Théorie des Circuits et de Traitement du Signal de la Faculté Polytechnique de Mons (FPMs) ont reçu des fonds (fonds structurels FEDER/FSE) pour un ensemble de projets repris sous le terme générique de "Multitel". Ces projets ont permis de créer, en Hainaut, un Pôle d'Excellence indépendant, au service des entreprises, et reconnu comme un facteur dynamisant de la Province.

A la fin de l'année 1999, Multitel a acquis le statut de Centre de recherche sous forme d'une ASBL qui devra, à terme, être capable de s'autofinancer partiellement. Les domaines d'activités du centre, décrits ci-après, sont complétés, depuis septembre 2001, par les travaux en traitement et marquage des images de l'équipe du laboratoire de Télécommunications et Télédétection de l'Université Catholique de Louvain.

Multitel participe de façon intensive au sixième Programme-Cadre (FP6) de recherche et de développement lancé par l'Union européenne en 2002 et prenant fin en 2006. Le Centre de recherche participe plus précisément à 19 projets du FP6, impliquant un grand nombre de partenaires scientifiques et industriels reconnus tant sur le plan national qu'international. Aujourd'hui, plus de 80 personnes travaillent dans le centre de recherche.

Des compétences dans des technologies de pointe

Les travaux et compétences scientifiques du Centre s'articulent autour de cinq thèmes:

  • les technologies vocales,
  • le traitement du signal,
  • les applications sur fibres optiques,
  • le traitement de l'image,
  • la gestion des réseaux informatiques: réseaux d'accès, réseaux informatiques d'entreprise et réseaux publics de télécommunications.

Quelques chiffres

Le Centre de recherche développe une aide aux entreprises du Hainaut et de Wallonie. Fort des projets européens qui ont donné au Centre une reconnaissance internationale, Multitel collabore de manière étroite avec plus de 375 PME wallonnes et plus de 20 grosses sociétés (Alcatel, Alstom, Thales, etc.). Multitel a réalisé plus de 500 contrats pour l'industrie.

Depuis 2001, une des vocations de Multitel est d'apporter son assistance aux TPE, PME, entreprises et autres organisations afin de les aider dans leurs développements futurs. Multitel a tenu 27 séminaires, avec plus de 1000 inscrits, 83 cycles de formation ont été réalisés pour le compte de 500 participants. Multitel dispense des formations certifiées Red Hat.

Le Centre de recherche travaille en constante synergie avec les services universitaires qui ont initié l'ASBL en 2000. Les services ont vu leur personnel augmenter considérablement, plus de 25 personnes à Mons et plus de 25 personnes à Louvain-la-Neuve. Depuis 2004, les rentrées industrielles et les projets de recherche sont supérieurs aux dépenses réalisées dans le cadre du Phasing Out de l'Objectif 1.

Création de spin-offs

Multitel est également à l'origine du lancement de plusieurs spin-offs, actives dans différents domaines, et qui commercialisent certaines recherches développées au sein du Centre de recherche.

Ainsi, Babel Technologies fondée en 1997, aujourd'hui devenue Acapela, occupe une cinquantaine de personnes qui travaillent dans le domaine du traitement de la parole. La spin-off Itoptics, qui déploie des solutions Open Source et commercialise un système de téléphonie sur IP, emploie actuellement une dizaine d'ingénieurs.

Les autres spin-offs sont ACIC, spécialisé dans la vidéo surveillance intelligente, Smartwear qui a pour but de développer et commercialiser le "vêtement intelligent", et Polymedis qui produit et vend des logiciels dédiés aux services des urgences dans le monde médical. Ces spin-offs représentent un volume de personnel d'environ 85 personnes.

Le présent et l'avenir

Dans le cadre du plan Marshall, Multitel a répondu activement à la mobilisation des entreprises du Hainaut pour développer des projets communs avec le Centre de recherche dans le cadre du plan Marshall. Multitel participe activement, dans le cadre du Pôle Transports et Logistique (T&L), au projet LO-V-WALL, et au projet TRANSLOGISTIC avec les sociétés Alstom, Alcatel, Thales, Trasys.

Dans le cadre Phasing Out, Multitel continue sa stratégie de Centre de recherche au service des entreprises en fédérant de nombreuses entreprises du Hainaut (TPE, PME, grosses sociétés) autour de son projet d'entreprise. Les contacts établis démontrent la volonté des entreprises hennuyères à participer au redéveloppement économique du Hainaut.

En fin, Multitel entend renforcer la proximité avec les industriels. Le centre ne cesse d'intensifier de nouveaux contacts avec les sociétés wallonnes et tout particulièrement hennuyères.

Nouveau bâtiment

En 2005, afin de répondre à son expansion en matière d'activités et de personnel, Multitel a entrepris la construction d'un nouveau bâtiment, érigé sur le Parc Initialis, rue Pierre et Marie Curie, et situé à proximité immédiate du bâtiment occupé jusqu'à présent. En effet, l'intensification des activités de recherche ces dernières années a contribué de façon importante au développement de l'emploi avec une masse salariale qui a doublé en 5 ans. L'intérêt d'un nouvel immeuble avait également pour but de rassembler au sein d'une seule infrastructure les différentes équipes du Centre, jusque là localisées sur deux sites: le Parc Initialis et le Boulevard Dolez.

L'immeuble s'étend sur 3000 m², répartis en trois niveaux, et prévu pour une capacité maximale de 120 personnes. Il abrite quatre salles de réunion et deux salles de formation pouvant accueillir de 6 à 30 personnes, l'une modulaire et l'autre équipée entièrement du point de vue informatique. Trois laboratoires ont également été créés au sein du bâtiment: un laboratoire commun et deux autres dédiés aux développements photoniques et électroniques.

En outre, le département de photonique appliquée a à sa disposition deux salles blanches, l'une réservée aux applications de lasers à fibre et l'autre à l'inscription de réseaux de Bragg. Les chercheurs de Multitel bénéficient désormais d'un cadre de travail moderne et agréable. De surcroît, cette nouvelle infrastructure prend en compte plusieurs critères de sécurité. Le bâtiment est équipé d'un système d'alarme des plus performants incluant le contrôle d'accès extérieur et la vidéo surveillance par caméras. A l'avenir, ces équipements de sécurité, développés au sein de l'ASBL, seront pour la plupart d'entre eux, présentés en démonstration à l'entrée du bâtiment, avec d'autres produits et services issus de l'ASBL, constituant de cette façon une vraie vitrine technologique.

Le bâtiment occupe une position enviable tant sur le plan régional (situé à la sortie de l'autoroute E42) qu'international (à 30 minutes de l'aéroport de Charleroi et à une heure de celui de Bruxelles National). Implanté sur le Parc scientifique de Mons, Multitel bénéficie d'un environnement calme et propice à la recherche et au développement.

Pour en savoir plus

  • Multitel ASBL Lien externe
    Centre de recherche composé d'une équipe multidisciplinaire d'ingénieurs et de techniciens, complétée par une structure commerciale. Son ambition est d'élaborer et d'intégrer des projets innovants en collaboration avec des organisations locales ou internationales
    http://www.multitel.be
Portail de la Région wallonne