Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

vendredi 30 septembre 2016

Les TIC au service du secteur logistique en Wallonie

La Région wallonne finance depuis mars 2007 un ambitieux programme de R&D, TranslogisTIC, visant à développer des produits et services innovants pour optimaliser le transport combiné de marchandises (route-rail-eau-air)
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 28/04/2008 | Imprimer | Envoyer

Objectifs du projet

3 objectifs concrets sont assignés à "TransLogisTIC":

  • le développement de systèmes "contrôle-commande" adaptés aux exigences du fret ferroviaire, s'appuyant sur le système européen ERTMS/ETCS;
  • la mise en oeuvre de solutions innovantes de localisation de bout-en-bout et en temps réel des marchandises basées sur le développement d'une nouvelle génération de balises de positionnement et sur une utilisation optimale et étendue des infrastructures existantes;
  • le développement d'une plate-forme Internet permettant la mise à disposition non seulement d'informations géomatiques brutes, mais aussi de nouveaux services logistiques optimisant l'échange d'informations entre donneurs de charges, opérateurs logistiques et gestionnaires d'infrastructure.

Un projet pilote sera déployé autour du futur "Eurocorridor C" formé par la ligne de transport combiné de marchandises "Athus-Meuse" sur le territoire wallon. Il sera supporté par des donneurs d'ordre, des transporteurs et des opérateurs partenaires du projet. Il permettra de tester, d'évaluer et de valider les nouveaux concepts et technologies d'un point de vue performance tant technique, qu'environnementale et socio-économique en situation réelle.

Partenaires et budget

Un large consortium d'acteurs du secteur porte ce programme:

  • des grandes entreprises (Alstom, Thales Alenia Space ETCA, Cherokee Europe, Trasys);
  • des PME et spin-off (Logiplus, CET+T, n-side, Sodiplan, IT-Optics, ACIC);
  • des Universités et centres de recherches (ULB, UCL, FPMs, Ulg, Multitel, FUCAM, MUWAC);
  • des gestionnaires d'infrastructures;
  • ainsi que des utilisateurs potentiels (donneurs d'ordre, transporteurs, etc.).

La coordination est assurée par Alstom Belgium.

5 millions d'euros ont été accordés sur une période de 30 mois par le Gouvernement Wallon dans le cadre de sa politique de soutien à la R&D des pôles de compétitivité. A cette contribution publique, s'ajoute une participation des partenaires privés, de sorte que le budget total du projet s'élève à 14 millions d'euros. 60 personnes sont impliquées dans ce projet.

Une phase de validation par les utilisateurs et par des experts extérieurs des premiers développements du projet se déroule pendant ce 1e semestre 2008. Une soixantaine de personnes ont été associés à ces travaux lors d'un atelier qui s'est déroulé le 5 mars dernier au Forem Logistics de Garocentre.

Vers un tracking multimodal et international des marchandises

Un des projets les plus avancés, le suivi des marchandises, s'appuie sur des tags RFID à faible consommation énergétique, capables de stocker de l'information et d'être lus à distance raisonnable avec un très faible taux d'erreur. Ces tags pourraient être normalisés et produits à grande échelle afin d'atteindre un coût unitaire inférieur à 10 euros. Leur généralisation sur les unités de chargement permettrait de tracer celles-ci tout le long de la chaîne logistique, y compris lors de changement de mode de transport (par exemple lors d'un transbordement d'un camion vers un train).

A cette fin, des balises mobiles de lecture, positionnables par GPS, seraient fixées dans le tracteur routier, dans le pousseur fluvial ou dans la locomotive.

Le dispositif serait complété par:

  • des balises fixes montées sur des portiques à l'entrée / à la sortie des zones d'attente, des aires de transbordement et des grands axes internationaux de transport;
  • des caméras intelligentes fixes en mesure de reconnaître une plaque ADR, voire même un numéro d'identification de conteneur.

Le déploiement d'un tel dispositif n'a toutefois d'intérêt que s'il dépasse les frontières de la région wallonne et que si un modèle économique win-win s'instaure, permettant aux différents acteurs de la chaîne logistique, qu'ils soient chargeurs, transporteurs, organisateurs de transport ou gestionnaires d'infrastructures de transport, d'obtenir des retombées à la mesure des investissements qu'ils consentent chacun.

Il s'agit de 2 défis clés pour la réussite du projet, que TranslogisTIC compte bien relever dans les prochains mois.

Pour en savoir plus

  • TranslogisTIC Lien externe
    Programme de recherche cofinancé par le Gouvernement wallon depuis 2007, visant à développer des produits et services innovants pour optimaliser le transport combiné de marchandises (route, rail, eau, air)
    http://www.translogistic.be
  • Logistics in Wallonia Lien externe
    Logistics in Wallonia a vu le jour en 2007 suite à la fusion du Pôle de compétitivité et du Cluster pour le secteur du transport et de la logistique
    http://www.logisticsinwallonia.be
  • Le RFID
    La technologie RFID a un avenir prometteur dans différents domaines d'application dont le remplacement, dans la chaîne de production, du code-barres. Comment fonctionne cette nouvelle technologie? Quel est le cadre juridique réservé au RFID?
    http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,fic,130,001
Portail de la Région wallonne