Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

jeudi 29 septembre 2016

Référencement: les outils des moteurs de recherche

Les moteurs de recherche, et singulièrement Google, proposent des outils gratuits pour aider les Webmasters. Bien utilisés, ces outils permettent de contrôler et d'améliorer sensiblement le référencement d'un site Web
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 18/11/2008 | Imprimer | Envoyer

Cet article a été écrit en collaboration avec Sylvie de Meeûs, consultant Rentic.

Au-delà d'une optimisation "standard" d'un site (structure, contenus, balises, liens entrants, etc.), les moteurs de recherche proposent des outils permettant d'être référencé plus vite et de façon plus complète, comme le protocole sitemaps par exemple.

D'autres outils développés par Google, Yahoo! et Bing (Microsoft) permettent aux webmasters de mieux comprendre comment ils sont positionnés et comment les moteurs "voient" leur site. Aucun de ces outils n'est une "baguette magique" permettant d'être positionné dans les premières places. Seuls les critères de popularité et de qualité/pertinence du contenu sont utilisés par les algorithmes des moteurs.

Le protocole Sitemap

Placer une table des matières au format XML à la racine de votre site (www.monsite.be/sitemap.xml) permet aux moteurs de "voir" quelles pages du site doivent être indexées. Plutôt que d'explorer tout le site en suivant les liens, les moteurs visiteront régulièrement le fichier sitemap et tiendront compte des changements éventuels (par exemple: ajout, suppression, modification de page).

La sitemap donne une liste de pages, mais aussi des informations (facultatives), telles que la fréquence et la date de mise à jour. Le fichier fournira des informations correctes et honnêtes mais le pénalisera si celui-ci n'a pas réellement changé!

Ce protocole donne de précieuses informations aux moteurs et leur permet de modifier plus efficacement leurs bases de données. Cette évolution est nécessaire compte tenu du nombre de plus en plus important de sites à indexer. Lancés par Google, les sitemaps sont désormais utilisés par les principaux moteurs (dont Yahoo! et Bing).

Comment générer un sitemap ?

Certains outils de CMS et plateformes de blogs permettent de générer un sitemap de façon dynamique. Si ce n'est pas le cas, il est possible de générer soi-même un fichier sitemap:

  • site statique: utiliser le site www.xml-sitemaps.com pour générer un sitemap à chaque modification de la structure du site;
  • site dynamique: générer une page sitemap.xml, sur base des informations fournies par www.sitemaps.org.

Faut-il signaler les sitemaps aux moteurs ?

Google et Bing proposent de signaler à quel endroit se trouve le fichier sitemap et comment il s'appelle. C'est d'autant plus nécessaire si on s'écarte de la convention habituelle: www.monsite.be/sitemap.xml.

Bing et Google vous conseillent de leur envoyer un signal dès que votre sitemap est modifié:

  • pour Bing: http://www.bing.com/webmaster/ping.aspx?siteMap=[www.monsite.be/sitemap.xml];
  • pour Google: http://www.google.com/webmasters/tools et cliquez sur "Envoyer de nouveau la sélection".

Les outils pour websmaters de Google

Google propose aux webmasters des statistiques, diagnostics et informations sur l'exploration et l'indexation de leur site par Google. Ces outils permettent également de signaler à Google la présence d'un ou plusieurs plans sitemap.

Pour profiter des outils webmaster de Google, il faut:

  • posséder un compte Google (gratuit et facile à créer sur http://www.google.com/accounts);
  • prouver que l'on est le webmaster du site ("authentifier" ou "valider" son site):
    • soit en ajoutant une balise <meta> spécifique dans votre page d'accueil,
    • soit en envoyant sur le serveur un fichier dont seul Google connaît le nom.

Une fois reconnu comme "webmaster authentique" d'un site, Google vous donnera accès à des informations utiles pour son indexation et positionnement.

Le nombre de liens vers un site

La commande link:www.monsite.be fournit des indications quant au nombre de liens pointant vers la page d'accueil d'un site. Dans la section "Liens" des outils Google pour webmasters, on trouve:

  • les liens "entrants" vers les différentes pages d'un site;
  • les liens entre des pages internes d'un site (ce qui indique que Google tient compte des liens internes dans son algorithme).

Les requêtes les plus fréquentes

Dans sa section "Statistiques", Google liste, pour une période et un territoire donnés, les 20 requêtes les plus fréquentes pour lesquelles un site est apparu dans les résultats de recherche et à quelle position. Il affiche surtout les requêtes ayant généré le plus de clics sur votre site.

Par ailleurs, Google permet de comparer les mots-clés utilisés pour les différents types de recherche: Google, Google images, Google actualités.

Comment Googlebot "voit" un site

Google indexe l'ensemble des pages d'un site Web et relève un certain nombres de mots et d'expressions qu'il juge pertinents.

Google ne fait pas de mystère de ce qu'il voit réellement sur les pages d'un site web et fournit d'ailleurs, dans les outils pour webmaster, un lien "Ce que voit Googlebot" qui liste les expressions principales qu'il a trouvées dans le contenu d'un site et dans le libellé des liens pointant vers les pages qui le composent. Ceci démontre une fois de plus l'importance des liens externes.

Ce que voit Googlebot

Les robots sont aveugles! Visiter son site avec le navigateur Lynx ou avec un outil comme www.spider-simulator.com permet de "voir" les pages d'un site avec les yeux d'un robot et de repérer les éventuels problèmes (balises oubliées, blocs de textes dans le désordre, etc.).

Le Site Explorer de Yahoo!

Chez Yahoo!, comme chez Google, il faut s'enregistrer et valider son site. Cela se fait au moyen d'un fichier HTML à télécharger et à insérer à la racine du site ou en ajoutant une balise <META> spécifique dans la page d'accueil.

En cliquant sur le bouton "Explore" à droite de l'adresse du site, on obtiendra les informations enregistrées par Yahoo! lesquelles sont plus limitées que celles de Google. On remarquera que Yahoo! repère également vos flux RSS et les affiche dans un tableau.

Yahoo! Site Explorer

Le Webmaster Center de Bing

En ce qui concerne le moteur Bing de Microsoft, l'identification s'effectue via un compte Live (qui intègre MSN et Hotmail). L'authentification se fait au moyen d'un fichier XML ou d'une balise <META>.

Tout comme Yahoo!, Bing tente de "faire aussi bien" que Google, sans vraiment y arriver. Les résultats, non chiffrés, mais donnés sous forme de bâtonnets, sont assez difficiles à interpréter (par exemple, le nombre de liens entrants, la position dans le moteur sur un mot-clé, etc.). Petite originalité: Bing vous donne des informations sur vos liens sortants (Outbound links).

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne