Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

dimanche 25 septembre 2016

Réduire la fracture numérique avec PMTIC

Lancé en phase expérimentale de 2002 à 2004 puis confirmé depuis 2005, le Plan mobilisateur des technologies de l'Information et de la Communication (PMTIC) contribue activement à réduire la fracture numérique dans notre région
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 20/09/2007 | Imprimer | Envoyer

Le Contrat d'Avenir du Gouvernement wallon avait dès le début insisté sur la nécessité de promouvoir une société de la connaissance, et ce dans la foulée de la Stratégie de Lisbonne où l’Union européenne visait le développement de "l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde d'ici à 2010, capable d’une croissance économique durable accompagnée d’une amélioration quantitative et qualitative de l’emploi et d’une plus grande cohésion sociale".

C'est ainsi que le PMTIC offre depuis 5 ans une réelle opportunité pour les demandeurs d'emploi peu qualifiés de prendre contact avec les technologies qui deviennent incontournables dans la vie quotidienne et plus particulièrement encore lors de la recherche d'un emploi. Certes, la situation a évolué depuis 2002: les statistiques montraient alors que seulement 45% de la population avait utilisé Internet au moins une fois dans l'année.

Ce taux est cinq années plus tard de 65%, mais la dernière enquête sur les usages TIC par les Wallons a confirmé que l'accès aux technologies numériques reste problématique pour un bon tiers de la population: c'est ce qu'il est convenu d'appeler la fracture numérique. Si l'on a pu montrer qu'une partie de ces personnes non utilisatrices de l'ordinateur et d'Internet sont soit des utilisateurs par procuration (ils demandent à leurs proches de consulter Internet à leur place), soit rentrent dans l'importante catégorie des séniors non connectés, il n'en reste pas moins que 11 % des personnes en fracture numérique restent des wallons en âge de travailler, pour la moitié d'entre eux sans emploi et souvent aussi victimes de la fracture sociale.

Le Plan PMTIC constitue donc un vecteur d'acculturation aux TIC qui garde toute sa raison d'être même s'il est susceptible de devoir lui aussi évoluer dans ses objectifs, comme le souligne le rapport d'activité 2006.

Contenu du PMTIC

Le plan subventionne aujourd'hui une centaine d'opérateurs qui proposent trois modules de formation correspondant à trois niveaux de compétence:

  • la sensibilisation: accès de base aux TIC, opérations liées à la vie quotidienne (utilisation de base d'Internet, du courrier électronique, fonctions élémentaires du PC, etc.): 8 heures;
  • l'utilisation des outils: utilisation plus approfondie d'Internet et apprentissage du traitement de texte: 16 heures;
  • la pratique courante des outils: traitement de texte, tableur, exploitation de toutes les ressources TIC, etc. (supports à l'exercice d'un métier): 24 heures.

Le public visé est principalement formé de demandeurs d'emploi et de bénéficiaires du revenu d'intégration ou de l'aide sociale. L'accent est mis sur les jeunes, sur les femmes et sur les personnes titulaires au plus d'un diplôme de l'enseignement fondamental ou secondaire technique ou professionnel. Les autres demandeurs d'emploi peuvent toutefois être acceptés. Les acteurs de terrains impliqués dans le processus sont nombreux et très divers (Administrations communales, CPAS et associations à but social diverses essentiellement), et les difficultés que peuvent rencontrer ces acteurs pour dispenser ces formations sont importantes et variées. En effet, le public est par définition peu scolarisé: il éprouve bien souvent des difficultés non seulement vis-à-vis de l'ordinateur mais plus généralement vis-à-vis de l'écrit et de la connaissance de la langue. Aussi, il s'imposait dès le départ de proposer un accompagnement pédagogique conséquent. C'est le Laboratoire de soutien à l'enseignement télématique (LabSET) de l'ULG qui assure cette mission depuis le début.

Au travers d'un extranet lié au site web de projet, le laboratoire propose d'importantes ressources pour les formateurs et a tissé avec ceux-ci une véritable communauté d'intérêt PMTIC. On y trouve bien entendu des activités pour chacun des modules de formation mais aussi un forum, un wiki, de nombreux articles et liens vers des supports pédagogiques, etc. De plus, des journées de rencontre et d'échange sont organisées afin de permettre aux formateurs de partager de vive voix leurs expériences et de souder plus intimement la communauté.

Pour assurer la coordination du dispositif, un comité d'accompagnement supervise le fonctionnement des actions entreprises, conseille le Ministre de la Formation dans l'agrément des opérateurs, évalue l'impact de l'action et propose le cas échéant les aménagements nécessaires.

105 acteurs et 255.000 heures de formation en 2006

Pour l'année 2006, ce sont pas moins de 105 opérateurs qui ont obtenu l'agrément de la Région wallonne pour dispenser des formations dans le cadre du PMTIC. Parmi ceux-ci, quatre opérateurs disposent d'un local de formation mobile (autobus ou autre) entièrement équipé qui leur permet d'intervenir dans les localités qui ne jouissent pas d'opérateurs PMTIC locaux.

Toutefois, malgré cette facilité, en comparant le nombre de communes disposant d'au moins un opérateur PMTIC sur leur territoire (ou visitées par un opérateur mobile) avec le nombre total de communes, on constate que seulement 49% des communes sont ainsi desservies. Les taux des provinces de Hainaut (49%) et de Liège (47%) avoisinent ainsi la moyenne régionale tandis que le Brabant wallon (74%) et Namur (54%) sont les plus équipés. Quant à la province du Luxembourg, on n'y trouve d'opérateurs que dans 30% des communes.

Certes, cette évaluation ne tient pas compte de la taille des communes en termes de superficie ou de population, mais en considérant que le public visé est généralement peu mobile, elle montre que l'effort est important mais peu encore être étendu. Il dépend cependant crucialement de l'initiative des organisations actives localement pour s'insérer dans le programme

Au cours de cette année, ce sont finalement pas moins de 8.230 personnes qui ont pu ainsi bénéficier d'une formation comportant un ou plusieurs des trois modules proposés. Cela correspond à un peu plus de 256.000 heures de formation dont 14% ont été dispensées par les opérateurs mobiles. 21% de ces heures ont été consacrées au module 1 de sensibilisation, 36% au module 2 de découverte des outils et 43% au module 3 d'approfondissement des outils. Même si, en tenant compte du nombre d'heures de chaque module, le nombre de stagiaires ayant suivi le premier module reste plus important que pour les deux autres, on note d'année en année une demande plus grande pour les modules avancés.

En complément de ces données chiffrées, une enquête menée auprès des opérateurs a montré que les stagiaires sont très largement satisfaits de la formation reçue. Beaucoup indiquent que les personnes formées se sentent revalorisées par le PMTIC, qu'il sont à présent à l'aise avec un ordinateur, et que dès lors l'objectif de démystification est bien atteint. De plus, un bon quart des réponses font état de l'envie des stagiaires de poursuivre d'autres formations, informatiques ou non. Enfin, le développement de l'entraide et une amélioration de la communication sont aussi régulièrement notés, montrant ainsi que le PMTIC contribue indirectement à une amélioration de la cohésion sociale.

Pour en savoir plus

  • Plan mobilisateur des technologies de l'information et de la communication (PMTIC) Lien externe
    Plan de la Région wallonne principalement destiné à sensibiliser et à former aux TIC les demandeurs d'emploi
    http://www.pmtic.net
  • Fracture numérique: analyses et tendances
    Près d'un tiers des Wallons n'utilise pas Internet. Au-delà de ce simple constat, une analyse détaillée de leur profil permet d'approfondir l'étude des 6 visages de la fracture numérique, qui est multidimensionnelle
    http://www.awt.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,men,040,040
  • Laboratoire de soutien à l'enseignement télématique (LabSET) Lien externe
    Centre de recherche et d'expertise en e-learning de l'Université de Liège
    http://www.labset.net
  • Trop faciles, les TIC! ... en ligne
    Le contenu du DVD "Trop Faciles les TIC" est désormais disponible intégralement en ligne. Développé par l'AWT et Easi-Wal, ce DVD, déjà distribué à plusieurs milliers d'exemplaires, permet de découvrir de façon ludique pourquoi et comment utiliser les TIC
    http://www.awt.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,dvd,000,000
  • Internet pour tous
    Internet n'est pas un privilège mais un droit pour tout le monde. Le gouvernement fédéral entend répondre à ce défi via le "Internet pour tous" complet. Celui-ci comprend un ordinateur, une connexion Internet à large bande et une formation
    http://www.awt.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,foc,100,040
  • Une société de l'information pour tous
    Tel était le thème du colloque organisé ce 12 décembre 2008 par le Centre de ressources des EPN de Wallonie. Le Ministre Courard y a lancé un nouveal appel à candidatures pour soutenir le lancement d'actions de terrain au sein des EPN
    http://www.awt.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,foc,100,065
  • Liste des Points d'Accès Publics à Internet (PAPI)
    Il existe de nombreux Points d'Accès Publics à Internet (PAPI) en Wallonie et à Bruxelles. Ils permettent aux personnes ne disposant pas d'un ordinateur de s'initier aux TIC. Certains d'entre eux disposent en outre du label d'Espace Public Numérique
    http://www.awt.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,dvd,epn,010
  • One Laptop per Child (OLPC) Lien externe
    One Laptop per Child (OLPC) is a non-profit association dedicated to research to develop a low-cost, connected laptop, a technology that could revolutionize how we educate the world's children
    http://laptop.org
  • E-inclusion, be part of it
    Particulier, organisation, entreprise, pouvoir public: vous mettez en oeuvre un projet visant à favoriser l'inclusion numérique? Faites-le connaître au plus grand nombre en participant à l'initiative de l'Union européenne
    http://www.awt.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,foc,100,059
Portail de la Région wallonne