Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

mercredi 28 septembre 2016

E-learning 2.0: bilan et perspectives

La conférence internationale "E-learning 2.0: a second life for e-learning", organisée début octobre 2008 à Charleroi, a tenu toutes ses promesses. Abordant à la fois des thèmes pratiques et futuristes, elle a marqué le paysage de l'e-learning belge
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 03/11/2008 | Imprimer | Envoyer

Le Be-ODL (Belgian network for Open and Distance Learning), le réseau belge des acteurs de l'e-learning, organisait, du 1er au 3 octobre 2008, le 2ème séminaire international du EFODL (European Federation for Open and Digital Learning), la fédération européenne des réseaux nationaux. Cet événement est le résultat d'une collaboration étroite entre trois membres actifs du Be-ODL: le Forem, le VDAB (équivalent flamand du Forem en Wallonie) et l'AWT.

Plus de 220 personnes y ont participé, venant de toute l'Europe, mais également et surtout de Belgique, issues du monde de la formation, de l'éducation et de l'entreprise.

Thématiques futuristes et pratiques

L'arrivée du Web 2.0 et des technologies qui y sont liées laissent entrevoir de nouvelles perspectives pour l'e-learning. Ce nouveau monde du Web met l'utilisateur au cœur du système. Les règles, les comportements, les usages sont à redéfinir par la communauté des utilisateurs. Cette conférence avait pour objectif de faire un tour d'horizon des usages pédagogiques basés sur les outils du Web 2.0.

Conférences plénières et sessions d'ateliers parallèles (débats, démonstration, etc.), en anglais, français et néerlandais, se sont succédées pendant deux jours, les 1er et 2 octobre, pour alimenter la réflexion des participants.

Extraits et moments choisis:

Les thématiques abordées étaient multiples et concernaient notamment:

  • l'e-learning et son histoire;
  • la fracture numérique et les atouts d'un apprentissage 2.0;
  • l'incompréhension mutuelle entre e-learning et sécurité informatique;
  • les environnements d'apprentissage: LCMS, VLE, etc;
  • la problématique de la qualité en e-learning;
  • les réseaux sociaux et l'apprentissage collaboratif;
  • le mobile learning et l'apprentissage nomade;
  • second life et les mondes virtuels;
  • etc.

Outre les conférences plénières et les ateliers parallèles, d'autres activités étaient organisées:

  • un espace salon, accueillant une vingtaine d'exposants;
  • un atelier "speed dating" pour procéder à des échanges "win-win";
  • des moments plus informels (cocktail, gala, dégustation de bières, etc.), propices aux échanges et discussions;
  • des visites d'entreprises (3 octobre).

E-learning 2.0 en quelques chiffres:

  • près de 220 participants issus d'une dizaine de pays pour autant de langues différentes;
  • une cinquantaine d'intervenants, pour autant de boîtes de chocolat distribuées et une quinzaine de thématiques (de la fracture numérique au Web 2.0, en passant par la sécurité informatique, les environnements d'apprentissage (LCMS, VLE, etc.), la notion de qualité, l'apprentissage collaboratif; le mobile learning ou encore les mondes virtuels, etc.);
  • une trentaine d'exposants;
  • 8 traducteurs mobilisés pendant 2 jours (1er et 2 octobre);
  • une soixantaine de participants et un bus, pour les visites d'entreprises (3 octobre);
  • une soixantaine d'ordinateurs et 3 kilomères de câbles, pour les présentations des orateurs, mais également pour les démontrations et les activités pratiques ("hands-on");
  • etc.

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne