Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

mercredi 7 décembre 2016
#edtechforum
Prochain #edtechforum
Inscription
Plan d'accès
Communauté
Entreprises EdTech
Archives
17 décembre 2013 >
1er octobre 2014
27 mai 2015

Retour sur le 1er #EdTechForum de l'AWT

Le 17/12/2013, l'AWT a organisé le 1er #EdTechForum consacré aux tendances en matière d'utilisation des TIC en contexte d'apprentissage, qu'il soit professionnel (e-learning) ou scolaire (TICE), présentiel, distanciel ou mixte, technologiquement ou pédagogiquement orienté (serious game, mobile, ...)
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 30/01/2014 | Imprimer | Envoyer

Le futur est-il déjà obsolète?

Le marketing des technologies éducatives ne tarit pas d'ingéniosité pour nous maintenir en haleine ou tenter de se démarquer au milieu d'une offre pléthorique et parfois peu lisible. Il y a peu, il était encore beaucoup question de "communauté d'apprentissage". Cette expression, aujourd'hui désuète, réactualisaità la sauce Web les théories socio-constructivistes en psychologie et pédagogie qui démontraient l'importance du groupe dans l'efficacité des processus d'apprentissage. "On apprend seul, mais jamais sans les autres!" répète inlassablement Marcel Lebrun (UCL).

Vint ensuite le Web 2.0 et les réseaux sociaux, pour aboutir au social learning, au connectivisme, etc. Il en va de même du ludo-éducatif, réactualisé par le serious game, lui même retrouvant un second souffle avec l'essor des jeux sur mobiles et la tendance générale à la gamification. Quant aux MOOC, dont certains annonceraient déjà la mort, ils remettent au goût du jour les anciens slogans de l'e-learning: se former où je veux, quand je veux ... Pour autant que ce ne soit pas n'importe quand, n'importe où et surtout n'importe comment, car il n'est pas certain que les leçons du passé aient été retenues, si l'on en juge notamment par l'orientation technologiste et transmissive de la plupart d'entre eux.

On pourrait presque parler d'obsolescence programmée tant les concepts et les tendances s'enchaînent, se remplacent ou se renouvellent à un rythme effréné. Au final, entre révolution perpétuelle et éternel recommencement, on ne sait plus très bien que penser, ni où se situent la véritable innovation et sa plus-value.

Ce premier #EdTech Forum fut donc l'occasion de prendre un peu de recul par rapport à la frénésie ambiante et à la tyrannie de l'instant qu'imposent les réseaux sociaux. Parmi la centaine de tendances identifiées, mêlant des éléments parfois redondants de statut et de portées très différents, l'AWT a décidé d'explorer la notion d'ouverture (open), tout en se concentrant sur les usages pédagogiques plutôt que sur les innovations technologiques, afin d'être isomorphe (faire ce que l'on dit) et de combattre la propension naturelle à se focaliser sur les outils.

Si ce sont bien les aspects techniques qui interpellent, il est toujours assez tôt pour se pencher sur le comment et le risque est trop grand de zapper le pourquoi. Ainsi, chaque fois qu'il fut question d'aspects techniques, c'était pour mettre en lumière l'achitecture nécessaire pour rendre la dynamique pédagogique souhaitée possible.

Claroline Connect, enfin un LMS?

Après avoir exposé l'évolution globale des LMS ou LCMS vers toujours plus d'ouverture et d'interopérabilité, Philippe Mercenier (Consortium Claroline) a parlé du LMS opensource Claroline dont la fusion avec Spiral Connect, pour donner Claroline Connect, est en passe de concrétiser enfin les ambitions initiales de tout LMS, c'est-à-dire:

  • être orienté apprentissage plutôt qu'enseignement:
    • se centrer résolument sur l'apprenant et les processus d'apprentissage davantage que sur le contenu,
    • décloisonner les processus d'apprentissage, traditionnellement structuré dans une logique contenu, linéaire et arborescente;
  • coller aux usages des utilisateurs:
    • permettre une plus grande transversalité entre les outils, les ressources, les rôles, les espaces de cours, les espaces personnels (EPA, PLE, PLN, ePortfolio, etc.),
    • agréger tout type d'outil et favoriser la communication entre tout type de ressource et d'outil;
  • Claroline Connect, enfin un LMS? (.PDF 469 k)
    Présentation de Philippe Mercenier, Secrétaire général de l'AISBL Consortium Claroline à l'occasion du #edtechforum du 17 décembre 2013 à Namur
    http://www.awt.be/contenu/tel/edu/edtechforum_dec_2013-Philippe_Mercenier.pdf
  • Plateforme e-learning Claroline Connect Lien externe
    Claroline Connect est une plateforme Open Source de formation à distance et de travail collaboratif. Elle permet aux formateurs de créer des espaces de cours en ligne et de gérer des activités de formation. Résultat de la fusion entre Claroline et Spiral Connect, Claroline Connect bénéficie de l'appui d'une communauté mondiale d'utilisateurs et de développeurs
    http://www.claroline.net
  • Claroline et Spiral Connect deviennent Claroline Connect
    Utilisée par 1.196 organisations réparties dans 93 pays et récompensée en 2007 par l'Unesco, Claroline, la plateforme e-learning wallonne, seconde plateforme libre la plus diffusée dans le monde, prépare une version 2.0
    http://www.awt.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,124
  • Delicious.com/awtbe/LMS Lien vers del.icio.us

Un futur toujours plus Open?

Benoît Schyns (Forem formation et réseau des Centres de compétences) a évoqué l'évolution des normes (SCORM, API, LOM, ePub, etc.) qui permettent l'interfaçage entre les divers objets communicant (outils, plateformes, devices, etc.), facilitent la circulation du contenu d'un environnement à l'autre et rendent possible le transmedia. Ces normes ouvrent également la voie au "reporting" et au "tracking pédagogique", plus values pédagogiques essentielles permettant tant à l'apprenant de prendre du recul par rapport à son parcours (autoévaluation ou évaluation formative), qu'au tuteur d'assurer un suivi pédagogique personnalisé et efficace.

Benoît Schyns nous a également éclairé sur l'évolution du HTML5, censé remplacer Flash, que l'on a peut-être enterré un peu vite, notamment parce qu'il est réputé incompatible avec les terminaux mobiles Apple. Si HTML5 est une solution multiscreen efficace, il peut se révéler plus coûteux en développement et parfois plus consommateur de bande passante. Par sa nature même, il impose également de rendre les codes sources publics.

MOOC et classe inversée, le duo gagnant?

Marcel Lebrun (IPM-UCL) a notamment évoqué l'expérimentation qu'il a menée avec eLearn2 (en collaboration avec Christophe Batier de l'Université de Lyon), un MOOC ... sur la création de MOOC dans lequel il a testé le couplage MOOC et classe inversée, afin de pallier les lacunes pédagogiques des trop nombreux MOOC purement transmissifs, tout en testant le prototype Claroline Connect (annoncé pour septembre 2014).

Il a également abordé divers concepts permettant littéralement de faire voler en éclat les murs de la classe: Open content, ressources éducatives libres (REL ou OER), User generated content, pédagogie ouverte, active, participative, entre pairs (Peeragogy, évaluation entre pairs, etc.). S'il n' y a pas à proprement parler de révolution pédagogique liée au numérique, il y a bien une évolution des usages pédagogiques (soutenus et facilités par les technologies) qui vont dans le sens d'une réactualisation des pédagogies actives et conduisent à une remise en cause du système éducatif, son inertie et ses carences pédagogiques, dans sa globalité.

Pédago-bricolo, l'enseignement renouvelé?

François Jourde (Professeur de philosophie à l'Ecole européenne Bruxelles I) est parti d'une réflexion sur la culture numérique pour aborder la question du statut des technologies et leur impact sur les pratiques pédagogiques.

Il a érigé le hacking (littéralement le détournement d'outil), dont Gaston Lagaffe est le maître à penser, au rang de pratique pédagogiquement saine, créative, transformatrice et vitale car condition sine qua non pour se réappropier les outils. Après une brève présentation du modèle SAMR qui permet d'évaluer le caractère innovant de ses pratiques numériques, il a présenté diverses expérimentations qu'il mène dans sa classe, notamment en matière de réalité augmentée.

Pas d'école numérique sans tablette ni connexion!

Après une brève introduction sur les stratégies organisationnelles et les facteurs de succès pour intégrer le numérique dans les écoles, notamment sur le changement systémique nécessaire pour rendre aux enseignants l'autonomie pédagogique dont ils ont besoin et l'importance pour chaque école de développer sa vision de l'apprentissage numérique, André Delacharlerie (AWT) a proposé une analyse comparative des divers terminaux mobiles actuellement disponibles, car ils s'imposent petit à petit comme une évidence, envahissent l'espace domestique, public, professionnel et colonisent nos usages.

Il a ensuite nuancé l'impact des technologies, condition nécessaire mais totalement insuffisante au développement d'usages pédagogiques efficaces et innovants. Faute de moyens suffisants et de plan cohérent, il faudra peut-être miser sur les initiatives locales et créatives, notamment le BYOD (Bring Your Own Device), en redéfinissant les ROI (Règlement d'Ordre Intérieur) afin d'encadrer et de favoriser les usages souhaités et de garantir la sécurité. Le dernier levier, également incontournable même si totalement insuffisant, est la connectique, véritable démultiplicateur d'usages. L'objectif n'est pas le numérique, mais bien ce qu'il rend possible et ce dernier est un allié de poids pour promouvoir des usages pédagogiques plus actifs et participatifs.

And the winner is ... Gamification et technologie mobile!

Yasmine Kasbi (Community Manager SeriousGame.be) a présenté divers jeux éducatifs, jouables sur terminaux mobiles, et facilement réutilisables par un formateur ou un enseignant dans le cadre de son enseignement. Ces exemples illustrent deux tendances plus globales qui touchent toute la société et viennent nourrir en retour le serious game:

  • la gamification,
  • l'essor des technologies mobiles et plus particulièrement des jeux sur terminaux mobiles.

Parmi les autres tendances, citons:

  • la démocratisation du serious game grâce au développement d'outils auteurs performants et bons marché, qui permettent à des non spécialistes de créer leur propres jeux,
  • le serious gaming ou détournement de jeux purement ludiques à des fins pédagogiques.

Pour en savoir plus

  • Découvrez les entreprises EdTech
    Vous souhaitez mettre en oeuvre une stratégie TICE ou e-learning? L'AWT vous propose de découvrir les entreprises spécialisées dans l'utilisation des technologies en contexte d'apprentissage en Wallonie et à Bruxelles
    http://www.awt.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,142
  • Retour sur #Ludovia2013. Entre enthousiasme et lassitude
    Comme chaque année depuis 10 ans l'université d'été Ludovia fut l'occasion pour les enseignants de partager leurs expériences, outils, ressources, trucs et astuces en matière d'utilisation des technologies en contexte d'apprentissage. L'AWT revient sur quelques conclusions majeures de l'événement
    http://www.awt.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,138
  • TIC et apprentissage: quand qualité rime avec efficacité
    Qualité des dispositifs d'apprentissage ne rimant pas toujours avec efficacité pédagogique, l'AWT fait le point sur les outils et bonnes pratiques en matière de conception de dispositifs d'apprentissage intégrant les Technologies de l'Information et de la Communication
    http://www.awt.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,137
  • L'e-learning, c'est pour vous maintenant Lien externe
    Facteurs de succès pour se former en ligne ou concevoir un module e-learning de qualité
    http://www.awt.be/elearning/demo
  • Tout sur le Serious Game
    A l'occasion de l'édition 2012 de la conférence SeriousGame.be, l'AWT fait le point sur le Serious Game et explique pourquoi l'utilisation du jeu vidéo en matière de formation, de sensibilisation ou de marketing est une tendance lourde, plutôt qu'un simple effet de mode!
    http://www.awt.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,109
  • Baromètre TIC 2013 de la Wallonie
    Dans le cadre de son baromètre TIC 2013, l'AWT a mesuré le niveau d'usages et d'équipement TIC des citoyens, des entreprises et des enseignants
    http://www.awt.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,b13,000,000
  • Delicious.com/awtbe/prospective Lien vers del.icio.us
Portail de la Région wallonne