Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

mercredi 28 septembre 2016

Scénario 5: réaliser un cours e-learning (S5)

Quelles sont les caractéristiques du scénario S5? Ce scénario convient-il à mon organisation et comment l'implémenter? Comment réaliser un cours e-learning?
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 28/01/2008 | Imprimer | Envoyer

Caractéristiques de S5

Le cinquième scénario d'adoption de l'e-learning est celui dans lequel l'organisation a un besoin en termes de formation et décide de réaliser elle-même un véritable cours e-learning exploitant de manière adéquate et optimale les potentialités de l'e-learning. Il s'agit d'une prise en charge complète des conditions (conception en autoréalisation et tutorat) permettant d'accéder aux atouts de l'e-learning (flexibilité, interactivité, etc.). Ce scénario implique l'élaboration d'un plan de formation interne à l'organisme, pour une intégration optimale de la stratégie de formation dans son fonctionnement, sa productivité et sa rentabilité.

Le témoignage vidéo ci-dessous illustre ce scénario. Il met en scène la réalisation du cours en ligne de l'AWT dédié à l'e-business.

Ce scénario vise le plus souvent des compétences spécifiques, voire des savoir-faire pratiques, difficiles à trouver dans les catalogues de formations existants. En outre, au-delà de la formation du personnel ou des fournisseurs, il peut également s’insérer dans une stratégie marketing en proposant divers services à la clientèle: des espaces d'échange et de retour d'information, des modules pédagogiques, des modes d'emploi interactifs, des tutoriels et des démos e-learning afin de présenter la gamme des produits et d'aider les clients à se les approprier, etc.

Quelques exemples illustrant l'application "marketing" de l'e-learning:

  • les grands groupes du monde de la finance, des télécommunications ou de l'informatique proposent de plus en plus souvent à leurs clients des tutoriels (pas à pas), modes d'emploi interactifs et démos en ligne sur l'usage de leurs outils (utilisation de logiciels, TV numérique, on line banking, etc.), voire des formations en ligne à part entière. Dans le même esprit, le SPF finance propose un tutoriel en ligne pour l'utilisation de "Tax-on-Web". De même, la Région wallonne propose un tutoriel à destination des entreprises et des administrations montrant comment consulter ou soumettre un marché public;
  • De nombreuses grandes marques du bricolage et de l'aménagement intérieur proposent des vidéos et tutoriels dédiés au bricolage.

Si le diagnostic vous oriente vers S5, c'est que les réponses données indiquent qu'a priori ce scénario convient à votre organisation et qu'elle semble réunir les conditions, notamment l'expertise technico-pédagogique, pour prendre en charge la réalisation complète d'un projet e-learning (autoréalisation de la conception et animation). S5 convient généralement aux grandes structures possédant des moyens humains, techniques et financiers importants et possédant une véritable politique de formation interne. Ce scénario peut cependant convenir à de plus petites structures, soit parce que la formation est leur coeur de métier et que l'investissement sera rentabilisé, soit pour une application marketing.

Les caractéristiques présentées ci-dessous sont purement indicatives. Elles marquent une tendance générale et les contre-exemples sont légion, tant les solutions possibles sont riches et nombreuses et s'appliquent au cas par cas. Néanmoins, la grande majorité des cours e-learning de ce cinquième scénario correspondent au descriptif ci-dessous:

  • ils ne nécessitent généralement pas de prérequis informatiques importants, ni pour être suivis (point de vue utilisateur), ni pour pour être administrés et tutorés (point de vue gestionnaire), mais bien pour être développés (point de vue concepteur);
  • ils ne nécessitent généralement pas de prérequis thématiques (contenu matière) importants pour être suivis, mais bien pour être développés et tutorés;
  • ils s'insèrent généralement dans un plan de formation et sont généralement tutorés, soit directement en interne avec des formateurs-maison, soit en le déléguant (sous-traitant) à un organisme tiers et se révèlent, par conséquent, généralement motivants, peu chronophages et n'impactent pas négativement l'organisation;
  • ils visent plutôt des compétences spécifiques, tant pratiques que théoriques;
  • ils se révèlent généralement coûteux, voire très coûteux, mais la dépense doit être nuancée en fonction de l'amortissement (durée d'utilisation de la formation et nombre de personnes formées).

Remarques générales

Le tutorat joue un rôle de facilitateur et augmente les chances de succès. Ainsi, pour un même niveau de contenu et d'exigence, une formation tutorée nécessitera un niveau d'autonomie et de motivation moins elevé pour l'apprenant. En effet, le coaching ou tutorat permet de faciliter, d'accompagner et de structurer le parcours de formation. Il fait gagner du temps et permet d'entretenir la motivation ou d'anticiper la démotivation des apprenants en favorisant leur persévérance et, partant, leurs performances. Il réduit enfin les éventuels risques d'impacts organisationnels négatifs, en termes de perturbation et de destructuration de l'organisation du travail en équipe, de perte d'efficacité et de rentabilité (voir la ressource tutorat et "Charge tutorale").

Un impact organisationnel négatif n'est pas souhaitable et s'avère dans le cadre de ce cinquième scénario inexistant ou très faible. En effet, outre le rôle du tutorat en termes de limitation des éventuels effets organisationnels néfastes, l'e-learning vise à impacter l'organisation dans un sens positif. Il invite à repenser l'organisation et la méthode de travail afin de ne plus scinder production et formation, ce qui implique au minimum l'élaboration d'un Plan de formation en entreprise visant à intégrer formation, gestion des connaissances et production. C'est à ce prix que l'entreprise intègre efficacement le knowledge et le skill management en vue d'améliorer sa productivité et sa rentabilité.

Ressources et outils mobilisables pour implémenter efficacement S5

Réaliser un cours e-learning

Comme l'illustre le dessin, le scénario 4 implique principalement le recours aux ressources et outils suivants:

  • [1] Contenus théoriques et ressources diverses (méthodologiques, pédagogiques et techniques, organisationnelles, juridiques et financières, etc.) (dans "Concepts et ressources");
  • [2] "Diagnostic e-learning", pour l'aide à la décision et, le cas échéant, à la conception;
  • [3] Outil de "Calcul de rentabilité" (ROI / BEP) qui permet d'évaluer la profitabilité de l'e-learning dans votre cas particulier;
  • [4] "Cahier des charges" type;
  • [6] Liste des fournisseurs (contenu et outil) et des prestataires de service e-learning (dans "Catalogue et aides");
  • [7] Liste des aides disponibles (dans "Catalogue et aides").

Ressources théoriques [1], diagnostic e-learning [2], calcul de rentabilité [3] et aides disponibles [7]

Le recours aux ressources théoriques de ce guide (dans "Concepts et ressources"), notamment méthodologiques relatives à la Gestion de projets e-learning, ainsi qu'au "Diagnostic e-learning" et à l'outil de "Calcul de rentabilité" (ROI/BEP), constituent la pierre angulaire de ce quatrième scénario d'adoption de l'e-learning et permettent de concevoir, implémenter et animer un cours de rapid learning efficace et performant.

Le "Diagnostic e-learning" et l'outil de "Calcul de rentabilité" permettent de fonder la décision. Le premier oriente vers des scénarios d'adoption de l'e-learning et le second permet d'évaluer la profitabilité de l'e-learning dans votre cas particulier. En outre, le feedback pédagogique du diagnostic e-learning, ainsi que les ressources méthodologiques, pédagogiques et techniques permettent de bien gérer le processus d'adoption-intégration de l'e-learning dans votre structure organisationnelle et d'opter pour les choix technico-pédagogiques les plus opportuns dans votre contexte. Signalons également que le portail Learn-on-Line propose également de nombreuses ressources utiles.

Les ressources méthodologiques, organisationnelles et financières (voir "Aspects divers"), ainsi que les aides disponibles ("Catalogue et aides"), complètent le volet économique.

Au niveau de la "Gestion de projets", le respect d'une méthodologie structurée, rigoureuse et cohérente, ainsi que l'élaboration d'un plan de formation permettent d'éviter certains écueils (perte de temps, explosion des coûts, etc.) et de gérer au mieux le processus de développement puis d'adoption-intégration de l'e-learning dans la structure organisationnelle.

Les coûts relatifs à ce cinquième scénario d'adoption de l'e-learning sont variables mais généralement élevés, voire très élevés. Au niveau des postes de dépenses traditionnels, S5 s'inscrit à la fois dans la démarche utilisation (point de vue utilisateur), pour laquelle les coûts sont généralement très faibles, et dans la démarche gestionnaire, puisqu'il y a prise en charge complète du processus d'adoption de l'e-learning, de la conception en autoréalisation au tutorat.

  • Au niveau utilisation, les coûts matériels sont faibles puisque, pour des raisons d'accessibilité, les dispositifs e-learning recourent généralement à des solutions technologiques éprouvées et à du matériel standard, largement diffusé. Quant aux niveaux humain et organisationnel, les gains traditionnels de l'e-learning sont évidents: pas de frais de déplacement, ni de location de salle, pas d'absence prolongée du personnel en formation, etc.
  • Au niveau gestion, les prix sont élevés, mais le coût doit être nuancé en fonction de l'amortissement (durée d'utilisation de la formation et nombre de personnes formées).
    • Le coût d'autoréalisation est élevé et il est illusoire de croire qu'une autoréalisation sera moins coûteuse qu'un achat (S2) ou une sous-traitance (S3), tant elle est chronophage et consommatrice de ressources.
    • La prise en charge du tutorat (soit directement en interne avec des formateurs maison, soit en le sous-traitant auprès d'un organisme tiers), présente un coût variable (suivant les institutions, le nombre d'apprenants, le type d'accompagnement choisi, etc.). La charge tutorale doit, par conséquent, faire l'objet d'une réflexion approfondie afin d'en déterminer le poids acceptable en regard des ressources disponibles. Le cas échéant, il faudra également envisager la formation des tuteurs (laquelle peut également être déléguée ou sous-traitée).
    • Enfin, il faut choisir une plateforme (gratuite ou payante) et en assurer l'hébergement (soit directement en local, ce qui peut impliquer l'achat de serveurs, soit via le recours aux services d'un hébergeur).

En valeur absolue, si le processus d'autoréalisation d'un cours e-learning est relativement coûteux, il faut cependant nuancer le coût global en regard du nombre de personnes à former et du nombre d'années pendant lesquelles le cours en ligne sera utilisé. Ainsi amorti, l'investissement par apprenant peut se révéler relativement faible.

Enfin, outre les applications marketing, il ne faut pas perdre de vue les gains que peuvent apporter la formation en général (formation des nouveaux, formation continue et remise à niveau, acquisition de nouvelles compétences, apprentissage tout au long de la vie, etc.) et la gestion des connaissances et/ou des compétences en particulier, en termes de flexibilité, de polyvalence et de performance des salariés et, partant, d'efficacité, de productivité et de rentabilité de l'organisation.

Au niveau des aides ("Catalogue et aides"), signalons que les scénarios S4 et S5 peuvent faire appel aux Chèques-consultance ou bénéficier d'un accompagnement gratuit à la mise en ligne de cours dans le cadre du programme FormaDis, coordonné par le LabSET et financé par le Fonds social européen et la Région wallonne.

Catalogue e-learning [5], cahier des charges type [4] et liste des fournisseurs et prestataires de service e-learning [6]

Le catalogue des formations e-learning, la liste des fournisseurs et prestataires de services e-learning ("Catalogue et aides"), ainsi que le "Cahier des charges" type, ainsi que ne sont mentionnés qu'à titre complémentaire et consultatif.

La liste des fournisseurs et prestataires de services peut cependant permettre d'acheter des outils (par exemple une plateforme), contenus et modules complémentaires, ou de faire appel aux services d'un consultant spécialisé afin de se faire conseiller (pour améliorer l'intégration du cours dans la structure de l'organisation ou faire confirmer l'orientation proposée par le diagnostic e-learning, etc.), ou de sous-traiter l'analyse des besoins, de procéder à des adaptations ou des développement spécifiques complémentaires, ou encore de sous-traiter l'hébergement, le tutorat ou la formation des tuteurs, etc. Dans tous les cas de figure, préférez un fournisseur ou un prestataire labellisé eTIC, afin de garantir le sérieux de son offre.

Quant au cahier des charges type, il permet, le cas échéant, de passer commande ou de lancer un marché. Il sert de check-list et recense les postes à prendre en compte, les données à transmettre et les questions à ne pas omettre. La check list peut également être consultée pour elle-même.

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne