Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

dimanche 4 décembre 2016

Le tutorat et la charge tutorale

Le tutorat étant essentiel, la question de la charge tutorale, c'est-à-dire la charge de travail qui découle des options pédagogiques choisies et des outils de communication mobilisés, est l'un des enjeux majeurs des dispositifs e-learning
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 28/01/2008 | Imprimer | Envoyer

Les rôles du tuteur

Avec l'e-learning apparaissent de nouveaux rôles, ou du moins assiste-t-on à une redistribution des rôles encadrant un dispositif de formation: transformation du professeur en coach, tuteur ou accompagnateur, selon le vocable choisi. Le tuteur n'est plus "celui qui sait" et transmet, mais celui qui accompagne et facilite l'apprentissage. Au service de l'apprenant, il l'aide à construire un parcours de formation personnalisé, adapté, et le soutient dans ce parcours.

Selon Charlier et Perraya, le tutorat est l'ensemble "des fonctions, des rôles et des tâches destinés à guider, aider et soutenir les apprenants engagés dans un système de formation partiellement ou entièrement à distance dans la réalisation de l'ensemble des activités individuelles ou collaboratives. Le tutorat porte sur les aspects d'apprentissage, mais aussi les aspects technologiques, relationnels et métacognitifs".

Le tutorat joue par conséquent un rôle de facilitateur et augmente les chances de succès. En effet, il permet de faciliter et de structurer le parcours de formation. Il fait gagner du temps et entretient la motivation (ou anticipe la démotivation) des apprenants et, partant, favorise leur persévérance et leurs performances. Enfin, le tutorat réduit les éventuels risques d'impacts organisationnels négatifs, en termes de perturbation et de destructuration de l'organisation du travail en équipe, de perte d'efficacité et de rentabilité.

Zane Berge décrit quatre catégories de rôles qui permettent d'encadrer l'apprentissage en ligne:

Rôles pédagogiques Rôles sociaux
Rôle pédagogique Rôle sociall
Les rôles pédagogiques et intellectuels liés à l'apprentissage consistent à concevoir, améliorer et animer le cours, évaluer les apprenants, etc. Les rôles sociaux permettent de créer un environnement social favorable à l'apprentissage, d'anticiper la démotivation et de favoriser la persévérance des apprenants.
Rôles manageriaux Rôles techniques
Role managerial Role technique
Les rôles managériaux incluent les tâches administratives et organisationnelles, le respect des procédures, des délais, des règles de fonctionnement, etc. Les rôles techniques concernent la maîtrise des technologies utilisées et visent à familiariser les participants au dispositif de formation (la plateforme, les fonctionnalités, etc.).

Pour aller plus loin:

  • la ressource "Catalogue et aides" de ce guide propose des informations relatives à la formation des tuteurs;
  • le portail Learn-on-Line propose:

La charge tutorale

La charge tutorale est un enjeu majeur en e-learning, parce que le tutorat est essentiel (cf. supra), mais surtout, parce que sa mise en oeuvre peut se révéler délicate et à double tranchant. En effet, la charge tutorale représente la charge de travail qu'implique le dispositif de formation pour les tuteurs. Il est, par conséquent, primordial d'opter pour le mode d'accompagnement (proactif ou réactif) adéquat et surtout de bien choisir les outils de communication et de collaboration qui l'opérationnaliseront.

Le choix du mode d'accompagnement et des outils (qui opérationnalisent ce choix), est fonction des objectifs poursuivis, du profil des apprenants, des contraintes et du contexte de formation, mais surtout des moyens matériels et humains disponibles (voir l'analyse des besoins). Mettre en place un encadrement proactif nécessite plus de ressources qu'un encadrement réactif.

De plus, le choix des outils est fonction du nombre d'apprenants et de la durée de la formation. Une formation courte (< 3 mois), suivie par un petit groupe d'apprenants (< 20 personnes), peut utiliser un mode de communication "one to one" (ex: téléphone ou courrier électronique). Par contre une formation plus longue et suivie par un grand nombre d'apprenants nécessite l'utilisation de moyens de communication plus efficaces et performants. Le forum de discussion est l'outil de communication par excellence en e-learning, parce qu'il permet de rationaliser le temps de travail du tuteur et de structurer les échanges (consultez la ressource de ce guide consacrée aux "Outils de communication et de collaboration", ainsi que la "Démo" du Forum, dans "Outils e-learning").

Les atouts du forum en e-learning

Asynchrone, le forum de discussion n'implique pas une réponse immédiate et permet à des individus distants géographiquement, disséminés sur des fuseaux horaires différents, ou tout simplement possédant des agendas variés, d'interagir. Le tuteur doit, tout au plus, préciser quelques règles, notamment le délai maximal de réponse. Il permet en outre de prendre le temps de répondre, de choisir ses mots, d'aller chercher des références et finalement de fournir une réponse aussi complète et détaillée que nécessaire.

L'organisation du forum est très souple et s'adapte au cas par cas en fonction des besoins. Il est possible de créer divers fils de discussion, formels ou informels, privés (entre petits groupes d'apprenants, entre chaque apprenant et le tuteur, etc.) ou collectifs (à tout le groupe ou par sous-groupe). En outre, les apprenants peuvent créer des fils de discussion, ce qui améliore la réappropriation.

Outil de communication "one to all", le forum permet de rationaliser le temps et la charge de travail des tuteurs, mais également des apprenants, puisqu'il rationalise et structure les échanges. Toute l'information relative à un cours est concentrée en un lieu. Il n'est plus nécessaire de trier ses mails pour retrouver l'information relative à l'un ou l'autre cours, ni de passer par de longues chaînes de mails redondants générées par la fonction "répondre à tous". Dans un forum, les nouveaux messages sont signalés, ils s'inscrivent dans un fil de discussion, ils sont rangés dans un tiroir. Le plus intéressant pour le tuteur, c'est qu'il ne réponde qu'une seule fois à chaque question.

En effet, avec le mail le tuteur reçoit souvent plusieurs fois la même question. Soit il répond plusieurs fois en faisant des copier-coller, soit il prend la décision d'envoyer sa "réponse à tous". C'est là que la cacophonie commence. D'une part, cela sature les boîtes mails, d'autre part, les réponses génèrent souvent d'autres questions que les apprenants oublient de faire suivre à tous, etc. Très vite le tuteur ne sait plus par qui l'information a été reçue.

Avec le forum, les choses sont beaucoup plus simples: une première question est posée par un apprenant et vue par tous les autres, le tuteur répond une seule fois. Tous voient la réponse, peuvent réagir et poser des questions complémentaires. De surcroît, des réponses peuvent être apportées par les apprenants avant l'intervention du tuteur. Ce dernier n'a plus qu'à contrôler les échanges, corriger d'éventuelles erreurs, apporter des compléments d'information, etc.

Conclusions

Bien choisir le mode d'accompagnement et les outils qui l'opérationnalisent permet d'éviter les coûts cachés, c'est-à-dire les surcharges de travail imprévues et non anticipées par le dispositif.

Si le forum et d'une manière générale les outils asynchrones sont précieux et souvent utilisés en e-learning, ils peuvent être complétés, voire remplacés par des outils synchrones. L'instantanéité de la communication est parfois nécessaire et souhaitable. Une permanence sous forme de rendez-vous "chat" peut être organisée, à date et heure fixées. Une discussion plus informelle peut être improvisée, etc.

Des outils simples et éprouvés sont bien souvent plus efficaces que des outils technologiquement plus avancés, offrant certes plus de possibilités mais se révélant en général plus complexes à mettre en oeuvre. Tout choix vers plus de complexité doit toujours se justifier en termes de gain pour l'apprenant et d'efficacité accrue du dispositif.

Pour en savoir plus

  • Learn-on-Line Lien externe
    Portail de l'e-learning en Belgique francophone. Il propose un catalogue de formations e-learning, de multiples ressources et des espaces d'échange à destination des particuliers, des entreprises et des formateurs, qu'ils soient concepteurs ou tuteurs
    http://www.learn-on-line.be
  • Guide d'encadrement des cours Internet Lien externe
    http://www.cegepadistance.ca/cours/geci/
Portail de la Région wallonne