Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 26 septembre 2016

E-learning et coopération au développement

L'Agence Belge pour la Coopération au Développement a élaboré un cycle complet de formation, associant introduction en ligne et conférence-débat en présentiel, afin de former plus efficacement les 1100 coopérants dont elle assure la formation
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 14/09/2011 | Imprimer | Envoyer

La CTB (Coopération Technique Belge) est l'Agence d'exécution de toute la coopération gouvernementale belge. Elle a pour mission de lutter contre la pauvreté dans une trentaine de pays: en Afrique avec un accent sur les Grands Lacs (Congo, Rwanda, Burundi), en Amérique Latine et en Asie.

Dans le cadre de ses missions, la CTB a mis en place un cursus complet de formation intitulé "Cycle d'information générale", à toute personne qui travaille ou veut travailler dans le secteur de la coopération audéveloppement et de la solidarité internationale.

Le cursus "Info Cycle" comprend 5 options complémentaires:

  1. Micro-initiatives. Cette option explore, étudie et critique les initiatives de développement privées qui existent en dehors des trois piliers traditionnels de la coopération. Au départ d'expériences concrètes récoltées au sein du groupe, cette option en analyse le sens et le non-sens vis-à-vis de défis de l'évolution contemporaine du développement. Ensuite, discussion au sujet de la vie d'un projet, de certains outils, des phases, des écueils éventuels, etc.
  2. Actions Nord. Pour découvrir les différentes formes d'actions au Nord et les acteurs impliqués dans l'éducation au développement, le plaidoyer, les campagnes, etc. On y aborde la variété des outils et des mises en situation concrètes qui permettent d'illustrer les bonnes pratiques et d'identifier les pièges à éviter.
  3. Pistes d'actions dans la solidarité internationale: au moyen de débats, mises en situation, un panel de témoins et des modules interactifs, pour faire connaissance avec des pistes pratiques d'engagement. Découverte des outils pour se situer dans les différents types d'engagement, en tant que volontaires ou en tant que professionnels. Réflexion quant à sa propre motivation et aux conséquences de ses choix pour un engagement.
  4. Environnement. Cette option poursuit l'objectif d'améliorer ses connaissances sur le thème de l'environnement, de contribuer à se permettre de développer une attitude ouverte et critique, ainsi que de renforcer votre engagement en faveur de ce thème. Conférences, vidéos, jeux de rôle et discussions guidées en sous-groupes permettent de clarifier les faits, les méthodes, les outils d'analyse et les moyens d'action.
  5. Communication interculturelle: l'option vise à augmenter ses connaissances au sujet des éléments, mécanismes, écueils et défis de la communication interculturelle, à renforcer son attitude communicative, ainsi qu'à utiliser autant que possible ses compétences et connaissances préexistantes en matière de communication interculturelle, dans les situations où elles sont exigées.

Les cours proposés vont donc de l'anthropologie à l'économie, en passant par la résolution de conflits, la dette, l'interculturalité ou la microfinance. Chaque cours est introduit et complété par des modules e-learning. Ce cursus est suivi par environ 1100 personnes par an. Avec une moyenne d'âge de 28 ans, le public principal est assez jeune, tant du côté néerlandophone que francophone. Ce sont souvent des universitaires, mais le but est aussi de diversifier le public grâce à l'e-learning.

Choix technico-pédagogiques

Contexte

Dans le passé, le cursus "Info Cycle" était organisé exclusivement en présentiel, sous la forme de conférences thématiques. Etant donné l'hétérogénéité du public, majoritairement universitaire, mais d'horizons et de backgrounds très variés (sociologues, médecins, juristes, pharmaciens, politologues, économistes, etc.), chaque conférencier devait commencer son intervention de trois heures par une introduction de plus d'une heure, pour mettre tout le monde à niveau, ce qui constituait une perte de temps conséquente. Il a dès lors été décidé de mettre en place une plateforme e-learning, afin d'introduire en ligne chaque conférence. Le temps ainsi récupéré permet d'aller plus en profondeur lors dans la conférence, voire de débattre de questions très spécifiques.

La solution technique retenue est Claroline, plateforme Open Source wallonne qui permet également de partager des ressources, de dialoguer ou encore d'ouvrir un espace pour monter un projet. Les modules e-learning privilégient à la fois l'accessibilité et l'aspect multimédia. Ainsi, les vidéos peuvent être, selon votre choix, consultées directement en ligne ou téléchargées pour être visionnées par exemple dans le train. En outre, pour ceux qui le souhaitent, chaque cours est résumé dans un PDF de synthèse et chaque vidéo est retranscrite également dans un PDF, ce qui garantit une accessibilité maximale. Ajoutons enfin que l'accès à la plateforme est gratuit et illimité dans le temps, afin de permettre aux participants et anciens participants de revenir aussi souvent qu'ils le souhaitent pour se documenter.

Tant les participants que les formateurs se disent satisfaits de la formule. Les participants sont mieux préparé aux séances présentielles, les formateurs perdent moins de temps en remise à niveau, et la qualité des débats et des questions posées s'est nettement élevée!

Exemple

Le cours en ligne sur le droit international humanitaire, qui est en néerlandais et a été créé par la Croix Rouge, commence par une série de questions. En fonction des réponses, un feedback détaillé est proposé. A la fin de ce petit quiz, diverses pistes sont proposées. On peut ainsi choisir un thème (par exemple la guerre) et consulter des ressources à ce sujet (que peut-on faire pendant une guerre? qu'est-ce qui est interdit? etc.). Il est également possible de s'inscrire dans un groupe de discussion sur le forum et de participer à un jeu de rôles, en jouant le rôle d'un coopérant: médecin, assistant technique ou logistique, etc. Cela permet aux participants d'être baignés dans la réalité de ce que peuvent vivre les coopérants et de donner leurs impressions, de partager leurs émotions, leurs expériences et d'en discuter, et donc d'examiner en profondeurcertaines questions et de mieux comprendre les difficultés que peuvent rencontrer les coopérants sur le terrain.

A venir

Un nouveau cours en ligne consacré aux objectifs du millénaire et à la Déclaration de Paris verra bientôt le jour. Ce cours aidera les participants à mieux cibler les futurs enjeux de la coopération. Il permettra aussi de faire le lien avec d'autres cours, puisqu'il y a 8 objectifs du millénaire!

Pour en savoir plus

  • Coopération technique belge (CTB) Lien externe
    Agence d'exécution dont la mission consiste à réaliser, au nom de l'état belge et d'autres donateurs, des actions de développement avec l'aide des partenaires établis dans les pays en développement
    http://www.btcctb.org
  • Croix-Rouge de Belgique Lien externe
    La Croix-Rouge de Belgique est la plus ancienne société nationale du Mouvement International de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, fondée en 1864
    http://www.croix-rouge.be
  • Claroline 2.0: résolument orientée utilisateur
    Utilisée par 1.196 organisations réparties dans 93 pays et récompensée en 2007 par l'Unesco, Claroline, la plateforme e-learning wallonne, seconde plateforme libre la plus diffusée dans le monde, prépare une version 2.0
    http://www.awt.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,tem,020,002
  • Delicious.com/awtbe/outil Lien vers del.icio.us
  • Delicious.com/awtbe/humanitaire Lien vers del.icio.us
Portail de la Région wallonne