Agence Wallonne des Télécommunications, la plateforme ICT de la Wallonie

vendredi 31 octobre 2014

Projet V3 - Versatile Vocational training Vehicle

Dans le cadre du projet européen Leonardo, les FUNDP de Namur cofinancent le développement d'un outil visant à enrichir l'enseignement professionnel par l'enregistrement de cours et la mise à disposition de fichiers audiovisuels en ligne
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 16/04/2008 | Imprimer | Envoyer

Le projet

Depuis la création du Master en informatique à horaire décalé en 1999, les professeurs font face à un nouveau défi en terme d'organisation des cours. Ce cursus, s'adressant à un public d'adultes soumis aux contraintes de la vie professionnelle et familiale, se donne en soirées et le samedi matin. Ces conditions particulières augmentent le risque pour les étudiants de ne pouvoir suivre les cours de manière continue. L'idée est donc venue d'enregistrer les cours et de les mettre à disposition des étudiants en téléchargement sur une site Web.

Les cours enregistrés et mis en ligne présentent les avantages suivants pour les étudiants:

  • palier l'absence éventuelle au cours,
  • constituer un support d'étude et de révisions en vue des examens.

Certains inconvénients peuvent toutefois freiner la motivation du professeur:

  • la nécessité de donner le cours sur support numérisé,
  • l'évolutivité des contenus qui oblige à refaire les enregistrements plus ou moins régulièrement selon le cours.

Utilisation

Intégrer cette vidéo

Le public cible de départ, constitué par les étudiants des cours à horaire décalé, a globalement très bien répondu au projet. Au fil du temps, le public a évolué:

  • de plus en plus d'étudiants de cours du jour classiques utilisent le support vidéo pour réviser lors d'examens,
  • le système répond aux problèmes de conflits d'horaires des étudiants suivant plusieurs cursus simultanément,
  • le cours en ligne est également devenu une source de contenu francophone importante, principalement visité par les pays du sud, mais aussi la France, le Canada et la Suisse.

Il est important de noter que les enregistrements n'ont pas pour vocation de se substituer au cours. Il est toujours préférable pour l'étudiant de suivre le cours présentiel, les enregistrements n'étant qu'une solution de dépannage ou d'aide supplémentaire.

De plus, faisant partie d'un projet de recherche, le service est développé dans un cadre d'une obligation de moyens et non de résultats. La réussite de la mise en ligne de la séance de cours n'est pas assurée. Il peut toujours survenir un problème au niveau de l'enregistrement de la piste son (panne d'oreillette, connexion cassée, etc.) ou vidéo, de la synchronisation ou de la compression.

En pratique

Les cours, conférences ou séminaires présentés à l'aide d'un ordinateur sont enregistrés au moyen d'un logiciel capturant à la fois l'activité affichée sur écran et la voix de l'orateur. Une fois le cours terminé, le logiciel créé un fichier audio-visuel synchronisant les deux sources.

Matériel requis:

  • un ordinateur portable, ou mieux un tablet PC, sur lequel sont installés les logiciels de captation et de génération de la vidéo,
  • un dispositif audio (oreillette bluetooth + connectique sur le portable).

Déroulement:

  • pendant le cours, le logiciel de captation enregistre son et images:
    • chaque diapositive de présentation du cours est transformée en image GIF;
    • le son est capturé via une oreillette bluetooth;
  • dès la fin de la présentation, le professeur lance le programme de compilation qui synchronise images et son et crée un fichier audio-visuel compressé. La vitesse de défilement des diapositives durant un cours étant limitée, la fréquence d'images du fichier peut être diminuée à 1 image par seconde. Ce gain de place permet de condenser une heure de cours dans un fichier de 30MB tout en ayant une qualité d'image suffisante;
  • un outil d'indexation automatique permet de faciliter la navigation ultérieure dans la vidéo. Le résultat final est séquencé par un balisage créé à partir des titres de chapitres et de l'organisation des diapositives;
  • le fichier final peut être mis en ligne sur le site du projet. Les fichiers sont généralement placés en accès libre, mais le professeur peut décider d'en restreindre l'accès lorsqu'il pose ses choix de paramètres lors de l'upload sur le site;
  • l'étudiant n'a plus qu'à télécharger le fichier vidéo et à le visionner. Grâce au balisage, la vidéo peut être non seulement vue en un bloc, mais également par accès direct à une séquence, un concept.

La création du cours demande une certaine rigueur. Les diapositives doivent être organisées de manière logique et porter des titres pertinents qui permettront une indexation intelligente.

Le cours est donné tout à fait normalement. Le professeur parcourt les diapositives, peut faire des retours en arrière, fureter sur le Web, annoter les diapositives sur Tablet PC ou accéder à d'autres applications. L'ensemble des actions sera enregistré, mais seul le chapitrage des diapositives sera indexé.

Evolution

L'une des évolutions concerne l'adaptation du matériel utilisé pour l'enregistrement audio.

Dans un premier temps, la voix de l'orateur était capturée via un microphone sans fil. Le coût relativement élevé de ce matériel ne permettait d'acheter qu'un seul micro HF et de le partager entre les différents professeurs. Personne n'étant personnellement responsable de ce matériel, plusieurs phénomènes étaient constatés:

  • le micro restant dans la salle de cours ou voyageant d'un professeur à l'autre était soumis au risque de vol ou de perte,
  • les batteries étaient rarement chargées et une panne de batterie durant la présentation était fréquente.

Finalement, l'oreillette bluetooth a remplacé le micro. Le coût réduit à permis à chaque professeur intéressé par le projet de s'en procurer. Chacun étant responsable de son matériel, les inconvénients rencontrés par les utilisateurs du micro sont plus facilement gérés.

L'utilisation actuelle des outils d'enregistrement se heurte à plusieurs contraintes que la suite des recherches devrait permettre de corriger:

  • pour l'instant, le seul support de cours permettant l'indexation automatique des enregistrements est Microsoft Office PowerPoint. A l'avenir, tout support, pour autant qu'il soit électronique, devrait pouvoir être utilisé (Open Office Impress, Adobe PDF, furetage sur le Web, etc.);
  • le logiciel de synchronisation et de création de la vidéo produit un fichier .avi, exigeant l'utilisation de Window Media Player. Nous restons donc obligatoirement dans un environnement Windows.

L'évolution du produit aura pour priorité de s'adapter à une philosophie multiplateformes et élargir ainsi le public d'utilisateurs.

Pour en savoir plus

  • Coursenligne Lien externe
    Projet pilote de télé-apprentissage lancé en 1999 à Namur dans le cadre de la licence en informatique à horaire décalé. Il s'inscrit dans une perspective de transmission de savoir, et offre des outils de substitution à la présence à un cours et de révision, par la mise à disposition d'enregistrements multimedia de cours ex-cathedra
    http://enligne.info.fundp.ac.be
  • V3 (Versatile Vocational and educational training Vehicle) Project Lien externe
    Concevoir, implémenter, déployer, évaluer et exploiter un cadre d'Enseignement et de Formation Professionnels (EFP) riche de sa diversité, convivial, basé sur les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC)
    http://www.leonardo-v3.eu
  • La vidéo et le web
    Les contenus vidéo explosent partout sur le web. L'augmentation de la bande passante et les nouveaux codecs de compression permettent aujourd'hui de proposer un contenu audiovisuel de bonne qualité aux internautes
    http://www.awt.be/web/img/index.aspx?page=img,fr,foc,100,044
  • Delicious.com/awtbe/outil+vidéo Lien vers del.icio.us
Portail de la Région wallonne