Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 26 septembre 2016

La Wallonie vous simplifie la vie: bilan d'une législature

Alors que la fin de la législature se profile, le Gouvernement wallon a évalué la mise en oeuvre du plan de simplification administrative, d'e-gouvernement et de lisibilité. Béatrice Van Bastelaer a présenté le bilan des réalisations d'Easi-Wal à l'AWT
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 20/03/2009 | Imprimer | Envoyer

Depuis 2005, le gouvernement wallon s'est montré précurseur en défendant une approche conjointe et intégrée de deux matières que sont la simplification administrative et l'e-gouvernement. Il a confié à Easi-Wal la tâche difficile de lutter contre les lourdeurs réglementaires, les procédures lentes et complexes, les documents incompréhensibles ou rebutants, les technologies obsolètes. Sa détermination à améliorer la vie des usagers par les leviers de la simplification et de l'e-gouvernement n'a jamais faibli au cours de ces années.

Le Plan d'action 2005-2009 compte plus de 500 actions, qu'il s'agisse d'actions initiales ou d'actions ajoutées en cours de législature. Près de 65%, c'est-à-dire 292 actions, produisent leurs effets, soit parce qu'elles sont terminées, soit du fait de leur caractère permanent. Plus d'un tiers sont en cours et devraient produire leurs effets dans les prochaines semaines ou mois.

Aujourd'hui l'expertise, les outils, les méthodologies et les solutions informatiques sont là. C'est maintenant aux administrations de se les approprier, de les utiliser. A ce titre, le lancement par le Gouvernement du vaste chantier de modernisation de l'administration wallonne se veut un signal fort de l'importance que celui-ci accorde à la simplification de la vie de l'usager.

Le plan d'action d'Easi-Wal

De 2005 à 2009, qu'il s'agisse d'actions initialement prévues dans le plan ou d'actions prioritaires ajoutées en cours de législature, Easi-Wal en a mené près de 280. Une partie de celles-ci est toujours en cours. 66% de ces actions produisent aujourd'hui leurs effets. Parmi celles-ci, 104 sont achevées et 81 sont des actions permanentes.

Communiquer, sensibiliser et former

Ce chantier transversal est vital. Il établit en permanence le lien entre les différents chantiers du plan d'action en s'assurant de la remontée des informations, de la diffusion des résultats et de l'appropriation des outils par les différents acteurs.

Avant toute chose, il est essentiel que les administrations partenaires adhèrent à la démarche et se l'approprient, condition préalable à un réel bénéfice pour l'usager final. Parallèlement, il est important de mettre l'usager au coeur des préoccupations. L'informer des projets développés à son intention est primordial. De même, il est essentiel d'améliorer les canaux permettant à l'usager final de faire connaître ses attentes et réactions. "Personas", scénarios utilisateur, ergonomie des sites Web sont autant de concrétisations concluantes de la démarche "usager".

Simplifier et améliorer la réglementation

L'objectif principal de ce chantier consiste à simplifier à la source, simplifier la vie des usagers, améliorer la réglementation et réduire les charges administratives. Il s'est notamment concrétisé par la création du comité législatif, par la mise à disposition d'outils (guides méthodologiques, test Kafka, lexique sémantique Atlas), par l'abrogation de nombreux textes obsolètes et le lancement d'une expérience-pilote en matière de Standard Cost Model (SCM).

Simplifier et dématérialiser les processus

Ce chantier est l'un des plus complexes, non seulement au niveau technique, mais surtout au niveau des changements opérationnels qu'il implique dans les services de l'administration. Néanmoins, le travail de sensibilisation, d'accompagnement et de conception d'outils méthodologiques commence à porter ses fruits.

Le travail de description des processus génériques est en voie d'achèvement et permettra à terme d'assurer aux usagers une complète traçabilité de leurs dossiers.

Simplifier et dématérialiser les formulaires

Ce type de document est l'un des principaux canaux d'échange entre l'usager et l'administration. Le formulaire est aussi bien souvent le symbole de la complexité, voire de la tracasserie administrative.

Il est désormais possible de proposer aux usagers des formulaires simples, lisibles, téléchargeables, interactifs, signables électroniquement et intégrés dans les applications informatiques des administrations. Différents outils ont été mis à disposition des administrations.

Evoluer vers un e-gouvernement intégré et interopérable

Ce chantier vise à proposer aux usagers des canaux électroniques simples, fiables et conviviaux. Si ces canaux se révèlent simples pour l'usager, leur mise à disposition n'en suppose pas moins un travail particulièrement complexe.

Parmi les principales avancées en matière de services Web, citons la confirmation du portail wallonie.be dans sa fonction de guichet unique, une réelle stratégie Web et Intranet au niveau régional, un projet de service d'aide aux services en ligne à l'attention des usagers en cours de réalisation.

Diminuer la fracture numérique et favoriser la démocratie électronique

Ce chantier comprend peu d'actions pour lesquelles Easi-Wal est à la manoeuvre. C'est donc davantage dans ses propres chantiers que le Commissariat peut traduire son souci de réduction de la fracture numérique et tout particulièrement au travers du développement d'une approche multi-canal, mettant tous les usagers sur un pied d'égalité. Dans cette optique, Easi-Wal s'est notamment associé à l'AWT pour la nouvelle version du DVD interactif "Trop faciles, les TIC!" destiné aux nouveaux utilisateurs d'Internet.

En conclusion

En 2005, le Gouvernement wallon a démontré sa volonté de confier des missions de simplification et d'e-gouvernement à des groupes thématiques sous la responsabilité des Ministres fonctionnels. Le Gouvernement a en effet inscrit dans le Plan d'action 2005-2009 de simplification administrative et d'e-gouvernement un chapitre spécialement dédié à la mise en oeuvre d'actions dites "sectorielles".

La dynamique qui consiste à intégrer les préceptes de simplification et d'e-gouvernement est en route au sein des administrations. La période écoulée a permis de sensibiliser les acteurs sur la nécessité de mettre en oeuvre les mécanismes utiles à une bonne démarche de simplification. Les notions de mise à plat des processus, de simplification de textes réglementaires, de réalisation de formulaires transactionnels, la recherche de sources authentiques ou encore la présentation de l'information au travers d'une stratégie Web sont autant d'éléments qui commencent à prendre place dans la vie administrative.

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne