Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

dimanche 25 septembre 2016

L'Ame du Violon

L'histoire d'un violon, de sa création en 1743 à sa retraite dans un musée en 2005
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 19/10/2007 | Imprimer | Envoyer
  • Production: NewArt Productions
  • Format: Court Métrage d'animation sans dialogues
  • Réalisation: Frédéric Chanteux

On le voit passer successivement dans les mains du luthier d'abord, puis dans celles d'un enfant tzigane. Ensuite il est vendu à un vieil homme riche, qui le néglige. Au décès du vieil homme, le violon qui s'est brisé en tombant est acheté par un antiquaire qui le répare et le remet en vente.

Paganini achète cet instrument qui devient rapidement son violon préféré. Il le prête à sa meilleure élève, qui le fait jouer dans un quatuor, puis dans un concert de très haut niveau, devant un grand public qui manifeste son admiration par de chaleureux applaudissements. C'est l'ultime extase pour le violon.

Enfin, il est emmené dans un musée et posé dans une case en verre avec un système d'alarme pour le protéger. Il est admiré par les visiteurs, et de temps en temps il revit entre les mains d'un violoniste célèbre à qui le musée le confie le temps d'un concert.

L'Ame du Violon

Le réalisateur, Frédéric Chanteux, se demandait comment faire passer toutes les émotions ressenties par le violon. Comment raconter cette histoire en images?
La réponse était le film d'animation en 3D quasi intégrée dans des images réelles, avec des effets artistiques sur l'image de fond, tout en gardant l'attention sur le violon et sur le contact des mains avec l'instrument.

Grâce aux hautes technologies utilisées, on arrive à l'effet voulu de l'émotion du violon, triste ou heureux tout en fonction de son contact avec les humains.

 

Portail de la Région wallonne