Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 5 décembre 2016

Les technologies du futur

Les technologies du futur en matière de télévision ouvrent la porte vers l'imagerie en trois dimensions, plus proche de la réalité, dédiée tant au secteur professionnel qu'à l'usage privé
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 29/01/2007 | Imprimer | Envoyer

L'image en trois dimensions

On en parle depuis des années: recevoir sur nos écrans les mêmes images que dans le monde réel: en trois dimensions. Les usages prévus pour ce type d'application sont:

  • l'imagerie médicale,
  • la visualisation des images pour la formation des pilotes,
  • le contrôle du trafic aérien,
  • des jeux vidéo en trois dimensions (vidéo 3D),
  • la télévision (la transmission des images TV 3D basée sur les techniques holographiques ou autres),
  • etc.

La télévision holographique

Aux Etats Unis, dans un laboratoire dédié aux techniques utilisées dans le domaine de la biomédecine, on progresse dans le développement des technologies de l'image à trois dimensions basées sur la holographie.

L'imagerie médicale et surtout la sonographie (une méthode de diagnostique basée sur ultrasons) sont les premières applications prévues. Ensuite, on vise les jeux vidéo, la télévision, etc. Le projet HoloTV a pour but de réaliser un prototype de système d'imagerie holographique.

Les écrans 3D

Une autre manière d'obtenir des images 3D pourrait se réaliser par un traitement spécifique appliqué aux images en deux dimensions (les images standard de la télévision actuelle) afin d'obtenir des images en trois dimensions. Les sociétés japonaises Toshiba et Sharp ont réalisé des écrans 3D sur lesquels les images s'affichent en trois dimensions sans avoir recours à des lunettes spéciales comme dans les salles de cinéma 3D.

Pour réaliser une image 3D à partir d'une succession d'images 2D, l'astuce se situe au niveau de la reconstitution d es faisceaux lumineux qui éclairent les images. On donne ainsi cet aspect de trois dimensions.

Image 3D

L'usage de ce type d'écran est prévu pour:

  • la présentation des menus dans les restaurants sur écran d'ordinateur,
  • des jeux vidéo,
  • la télévision 3D (en 2010 ?),
  • etc.

Le futur confirmera ou non ces promesses.

Les écrans LCD du futur

Pour les écrans HD on parle déjà des résolutions de 1080i ou 1080p. Mais, les écrans HD qui permettront d'afficher des images plus vraies que nature seront ceux qui tendront vers les qualités de la D-Cinema 4k (résolution 4096x2160).

Un producteur taïwanais de dalles LCD (CMO ou Chi Mei Optoelectronics) a déjà réalisé un écran de téléviseur d'une diagonale de 56 pouces (142 cm) ayant une résolution native de 3840 x 2160, donc exactement le double de la résolution 1920 x 1080 des téléviseurs HD actuels. La technologie utilisée s'appelle QFHD (Quad Full High Resolution).

Cet écran de télévision se trouve seulement dans les labos pour des démonstrations et le prix n'est pas encore communiqué.

Les écrans flexibles

Les écrans flexibles existent déjà au stade expérimental. Ils présentent de bonnes caractéristiques de couleur et de luminosité, comme on peut l'apercevoir sur l'image ci-dessous (reprise du site Web de IEEE).

Les écrans flexibles

Virtual reality TV

Certains pensent déjà à regarder la télévision pour y voir des objets comme dans la vie de tous les jours: en trois dimensions et sous des angles différents. Au Japon, pays à la pointe technologique dans ce domaine, le gouvernement a initié un groupe de travail sur la télévision virtuelle qui devrait voir le jour dans les années 2020. Les applications envisagées sont toujours liées à la télémédecine, à la visualisation 3D des images médicales, à la vente à distance (on pourra analyser les objets, les tourner, etc.), ainsi qu'aux transmissions de la télévision.

Le cinéma va vers le numérique

La distribution classique des films se réalise avec des copies des bobines de films qui sont transmises aux cinémas. Ce mode de distribution et de visualisation devrait bientôt être remplacé par des technologies basées sur les TIC. Pourquoi?

Premièrement, à cause du mode de production et de création de contenu. Si on utilise des caméras vidéo HD et que l'on stocke les images sur des supports tels le Blu Ray ou le HD DVD, ou encore sur des espaces disque disponibles via des réseaux ultra rapides, alors, les TIC seront de plus en plus utilisées dans le monde du cinéma et la projection se fera avec des projecteurs ultra performants, soit à travers des réseaux rapides, soit à partir d'un média Blu Ray ou HD-DVD.

Deuxièmement, les réseaux de fibres optiques permettront de projeter dans les salles de cinéma un film à partir d'une source qui se trouve ailleurs. Le Japon a réalisé un test avec un des films de la série "Harry Potter", transféré directement des Etats Unis (studios Warner Bross) sur des réseau FO à 1 Gbps. La visualisation en temps réel via ce réseau dans un cinéma de Tokyo a été un succès et la transmission a été réalisée en qualité HD non compressée.

La généralisation des accès FO à des débits de 1 à 10 Gbps permettront la transmission des séquences sportives, des films, etc. par le réseau, sans la présence sur place des cars de reportage et des équipes de techniciens. Ces équipes resteront dans leurs laboratoires de traitement et de transmission d'images, à surveiller et à gérer les transmissions.

Les réseaux ultra rapides ouvriront les portes à de nouveaux métiers, à d'autres habitudes, à une autre manière de consommer de l'information et des loisirs, etc.

Le DCinema (cinéma numérique)

Le problème essentiel du cinéma numérique est lié à la taille de l'écran. Afin que l'image sur un écran géant soit de bonne qualité, elle doit être composée d'encore plus de points (de pixels) qu'un écran de télévision. On parle alors de qualité 4k et plus.

Le cinéma numérique en qualité 4k signifie des images avec une résolution de 4096x2160 pixels.

Plus loin encore: le Super Hi-Vision

Le cinéma et la télévision du futur se préparent techniquement à des images où l'angle de vision augmente jusqu'à 100°. L'image en Super Hi-Vision a une résolution 8k, soit 7680x4320 pixels. Dans l'image ci-dessous on voit la différence entre la même image visualisée en format HDTV, Digital Cinéma 4k et Super Hi-Vision 8k.

Super Hi-Vision

Le Japon a déjà expérimenté une transmission d'images en format Super Hi-Vision (HD-SDI) via un réseau de fibres optiques et un multiplexage optique sur 16 longueurs d'ondes DWDM pour supporter le débit nécessaire de 160 Gbps! Et le son est diffusé en 3D via 22 canaux audio, ce qui fera oublier le Dolby 5.1 surround.

Ce type de technologie n'est pas pour demain. Elle arrivera dans nos foyers dans les dix prochaines années.

Portail de la Région wallonne