Métiers pour l'informatique

lundi 26 septembre 2016

Data manager

L'architecte en base de données ou Data manager conçoit la partie du logiciel responsable de la gestion des données persistantes, que l'on devra stocker sur de longues périodes
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 15/03/2011 | Imprimer | Envoyer
Isabelle, Data Manager
  • Isabelle
  • 39 ans, 2 enfants
  • Master en sciences politiques et formation en hardware
  • ICT 7 à Bruxelles

Cela va faire quinze ans que je travaille dans l'informatique et dix ans en tant que consultante spécialisée en architecture de bases de données. Je n'avais a priori pas du tout le profil pour le devenir. Mes parents ne sont pas bricoleurs et je me considère comme quelqu'un de très littéraire.

Ce qui est passionnant dans les bases de données, c'est leur portée prédictive. Des données ont une vie opérationnelle: elles sont collectées, stockées. Par exemple, une liste de réservations de nuits d'hôtel. Elles peuvent ensuite avoir une vie analytique: pourquoi et quand réserve-t-on? L'informatique permet de comprendre leurs agencements et montre qu'une décision de réservation est liée à tel ou tel facteur.

Parcours

Après mes études de sciences politiques, je voulais entreprendre une formation supplémentaire en bureautique. Je me suis adressée à une association qui proposait des formations en informatique, spécifiquement pour les femmes, Interface3. J'ai passé des tests de logique et, au vu des résultats, on m'a conseillé d'entreprendre une formation en télématique. J'ai dit "pourquoi pas, mais qu'est ce que c'est la télématique?". Par curiosité, je me suis lancée et le troisième jour, je plantais et réparais déjà tout le réseau du centre!

Après cette formation d'un an, je suis restée dans l'association en tant que formatrice et administratrice réseau. J'ai donc fait du hardware, du câblage, vécu de l'intérieur et de près l'arrivée d'Internet. Tout ceci a formé mon "background réseau et infrastructure" qui m'aide beaucoup aujourd'hui pour, notamment, penser le stockage physique des données.

J'ai toujours eu un penchant pour l'architecture des bases de données

Après 5 ans, je m'ennuyais un peu. J'ai été recrutée par une boîte de consultance où j'ai intégré l'équipe serveur, avec comme spécialité les produits de Microsoft. C'est comme ça que j'ai développé cette expertise en bases de données. Depuis 2003, je ne fais presque plus que ça: modéliser des bases de données et ce, dans deux domaines: l'opérationnel (les bases de données classiques des entreprises) et le BI Business Intelligence (l'aide à la décision). Comme consultante, je suis amenée à travailler dans diverses sociétés, jamais pour des utilisateurs de bases de données mais pour des informaticiens. Je réalise des audits ou je viens en support à l'équipe.

C'est technique, précis, pointu et innovant, tout ce que j'aime

Concrètement pour l'instant, je travaille chez Elia, le gestionnaire du réseau à haute tension belge. Il faut savoir que derrière une application, il y a très souvent une base de données. Or, les développeurs ont tendance à considérer les bases de données comme un sac où on va chercher les données sans méthode.

Je suis là pour veiller à ce que les choses soient correctement établies et modélisées. J'amène mon expertise à l'équipe de développement, propose des alternatives si une application ne fonctionne pas bien. J'édite aussi des best practices, j'explore les nouveautés. C'est très chouette. C'est technique, précis, pointu et innovant, tout ce que j'aime.

Je suis aussi sur un projet de "datawarehouse" ou entrepôt de données. En deux mots, Elia veut un réseau électrique équilibré, c'est-à-dire que la consommation soit égale à la production. Autour de ce réseau interviennent de nombreux facteurs: les consommations d'électricité bien sûr, et des facteurs extérieurs comme la météo ou les cours de la bourse. Nous récoltons toutes ces données pour pouvoir les présenter aux analystes de la façon la plus claire et la plus efficace possible. Et puis eux prennent les décisions qui s'imposent, dans le sens de leur business. Je ne m'occupe, encore une fois, que du côté technique du procédé: à partir des demandes, je mets en place des outils techniques de "datamining", littéralement d'extraction de données, afin d'y répondre.

Une base de données, KESAKO?

C'est un système qui permet de stocker des données, de les gérer, de les retrouver facilement et rapidement par différents points d'entrée. L'exemple le plus typique est un catalogue de livres dans une bibliothèque. S'il est informatisé, l'utilisateur peut aller chercher le livre qu'il lui faut rapidement, grâce à un ou deux mots du titre ou à un nom d'éditeur. Anne-France, chercheuse et enseignante en base de données, Faculté d'Informatique, Université de Namur

Avantages et inconvénients

Dans l'informatique, tout évolue tout le temps. C'est tout à fait normal pour un informaticien d'avoir des zones où il sent qu'il maîtrise la matière et d'autres zones où il doit apprendre. Une fois qu'on a intégré ça, on peut évoluer dans le secteur. A nous évidemment de nous former et d'apprendre par nous-mêmes. C'est d'ailleurs ce que j'adore dans mon métier. C'est un défi intellectuel permanent.

Enfin, comme consultante, donc en tant qu'externe qui arrive dans une boîte, je dois savoir un peu me vendre et prouver ma valeur ajoutée. Le stress, les horaires, ça se gère avec le temps et ça dépend de la culture des sociétés où vous travaillez. Le monde de l'informatique est tellement diversifié qu'il y a de la place pour tous les caractères, les introvertis comme les extravertis, et de la place dans des environnements nombreux compatibles avec ses propres attentes. Nous avons le choix, c'est un privilège!

Le métier d'architecte en base de données en quelques mots

L'architecte en base de données conçoit la partie du logiciel responsable de la gestion des données persistantes, que l'on devra stocker sur de longues périodes. Cette partie devra être extrêmement performante tout en manipulant d'énormes volumes de données, garantir l'intégrité des données, et exposer les données à des centaines d'utilisateurs simultanés.

L'architecte modélisera les données manipulées par le logiciel afin de les représenter efficacement dans le système de gestion de bases de données. Il spécifie également d'autres aspects, comme les règles de sécurité d'accès aux données, les stratégies d'intégration et d'évolution, les besoins fonctionnels, etc.

Formations et compétences requises

Parcours classique:

  • master ou baccalauréat en informatique de gestion avec des cours en ingénierie des bases de données (technologies et modélisation).

Compétences clés:

  • esprit analytique;
  • logique;
  • rigueur.

Savoir-faire indispensables:

  • technologies des bases de données (SQL, EJB, JPA);
  • théorie relationnelle;
  • utilisation d'outils d'aide à la modélisation;
  • langages de modélisation (Entité/Relation, UML, ORM);
  • techniques de gestion des connaissances et d'aide à la décision.
  • ICT7 Lien externe
    ICT7 conseille et assiste ses clients dans leurs choix techniques et dans la réalisation de leurs projets informatiques
    http://www.ict7.com
  • Faculté d'informatique, FUNDP Namur Lien externe
    La Faculté d'informatique, pionnière en Europe de l'enseignement de l'informatique, se focalise sur les systèmes d'information et de communication
    http://www.fundp.ac.be/info
Portail de la Région wallonne