Métiers pour l'informatique

samedi 1 octobre 2016

Training Manager

Le Training Manager s'occupe de la transmission et de l'actualisation des connaissances informatiques. Il exerce son activité au sein d'une entreprise ou en tant qu'intervenant extérieur pour le compte d'une entreprise cliente
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 15/03/2011 | Imprimer | Envoyer
Hélène, training manager
  • Hélène
  • 32 ans, 2 enfants
  • Master en informatique
  • Société éditrice d'applications bancaires à Bruxelles

J'avais commencé l'Ecole Royale Militaire. On a eu quelques cours en programmation et c'est le professeur qui m'a dit un jour "mais pourquoi ne ferais-tu pas l'informatique, tu as l'air taillée pour ça". Alors je me suis lancée et redirigée vers un master en informatique.

J'appartiens au département formation de l'entreprise. Je crois que j'ai été repérée dans cette fonction grâce à mes qualités d'explication et de clarté. Ça me convient aussi car je reste dans la technique.

Parcours

Mes premiers contacts avec l'ordinateur, je les dois à mon cousin. J'ai toujours été un peu garçon manqué et travailler dans un milieu plutôt masculin ne m'a jamais freinée, au contraire. Je trouve que les relations de travail sont plus simples, plus carrées. Ça me convient. Je suis dans cette société éditrice de logiciels bancaires et financiers depuis 7 ans. D'abord comme développeuse et consultante et, depuis 3 ans, je suis au département formation. J'initie les nouveaux employés ou ceux qui changent de poste, voire des clients, au développement de nos produits.

Métier au quotidien

Face à un problème, je leur apprends à investiguer, analyser, décortiquer couche par couche et chercher pas à pas, un peu comme un horloger ou un pisteur.

Ce métier me permet d'apprendre tous les jours. Je dois constamment mettre mes connaissances à niveau, m'intéresser aux nouveaux produits, aux missions de mes collègues pour pouvoir les enseigner. Parfois, je passe un mois dans un département pour comprendre ce qu'ils font. J'adore ça. J'adore aussi réfléchir et je conçois mes exercices comme des casse-tête, c'est ce qui se passe dans notre quotidien d'informaticien. Je dis aux apprenants: "Voilà, il faut que le logiciel soit capable de faire ça, trouvons la meilleure méthode, la plus performante, la plus efficace pour y arriver." Ou encore "Le programme affiche cette erreur, à ce moment-là, pourquoi?" Ce sont des petits challenges. C'est vraiment ça qui me plaît. Grâce à ce poste, je reste dans la technique.

Chez nous, nous avons deux possibilités d'évolution de carrière, d'abord le management et la gestion de projets qui ne sont pas faits pour moi, ou bien l'expertise. C'est ce que j'ai choisi. Je préfère continuer à rester dans ce département formation et approfondir ma spécialité, notre logiciel qui gère les crédits.

Bon esprit de déduction

Pour travailler dans l'informatique, il faut un bon esprit de déduction. On cite souvent la rigueur mais, entre nous, les informaticiens ne sont pas toujours rigoureux. Combien de fois nous nous disons:"Allez, je compile puis je verrai ce que ça donne". Et c'est tant mieux!

Notre côté fantaisiste paie parfois, tout en restant cadré et efficace bien sûr. Je donne mes cours en anglais car nous sommes une boîte internationale. Cela m'a permis de voyager, un mois à Kuala Lumpur par exemple. Je suis bien payée et valorisée dans ce que je fais. C'est quand même bien tout ça!

Métier de formateur(trice) en quelques mots

Le ou la formateur(trice) s'occupe de la transmission et de l'actualisation des connaissances informatiques, deux processus centraux dans le domaine. Il ou elle exerce son activité au sein d'une entreprise ou en tant qu'intervenant extérieur pour le compte d'une entreprise cliente. Le contenu de ses cours peut porter sur un nouveau produit ou une nouvelle méthodologie, des critères de qualité et de certification d'un produit, etc. Ce métier peut s'exercer en free-lance.

Enfin, il rejoint la fonction plus classique d'enseignant en informatique dans les universités, hautes écoles ou écoles secondaires, une fonction qui sera de plus en plus demandée dans les prochaines années.

Formations et compétences requises

Parcours classique:

  • diplôme fonction de la complexité des formations données;
  • master en informatique ou équivalent (tout autre master suivi d'une expérience et/ou d'une formation en informatique).

Compétences clés:

  • bonne communication orale;
  • capacité à animer un groupe;
  • aptitude à transmettre des savoir-faire et des connaissances;
  • goût pour l'évolution et la polyvalence.

Savoir-faire indispensables:

  • connaissances pointues d'un ou deux produits logiciels et d'un ou deux processus métier de son entreprise;
  • connaissances techniques généralistes.
Portail de la Région wallonne