Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 26 septembre 2016

Quelles nouvelles plateformes mobiles en 2009? 

Sur un marché sensiblement affecté par la crise économique, les acteurs de l'écosystème fourbissent leurs armes pour maintenir le rythme de l'innovation et offrir aux consommateurs un accès aisé aux services mobiles
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 27/02/2009 | Imprimer | Envoyer

Si le Mobile World Congress qui s'est tenu à Barcelone en février 2009 a confirmé la bonne tenue du marché des smartphones (+27% dans le mode et 76% aux Etats-Unis), on observe un fort ralentissement des ventes en Europe. Le cabinet d'études IDC vient de révèler que les ventes de terminaux mobiles au quatrième trimestre 2008 ont enregistré un recul sensible (-13,5% par rapport à la même période en 2007). Le logiciel mobile se situe donc au coeur de cette bataille pour l'innovation que se livrent aujourd'hui les acteurs de l'écosystème mobile.

La montée en puissance des OS mobiles Open Source

On sait combien la commercialisation de l'iPhone a été médiatisée au cours de l'année 2008. L'arrivée de ce produit innovant aura également eu le mérite d'exacerber la concurrence sur le marché des plateformes mobiles. Si la plateforme Symbian, détenue par Nokia, reste toujours largement dominante, cette suprématie se voit aujourd'hui contestée par de nouveau challengers. Néanmoins, bien que le passage de Symbian vers l'Open Source représente un nouveau gisement d'opportunités pour les développeurs, cette évolution nécessitera au minimum 18 mois avant de produire ses premiers effets sur le marché.

Outre Apple, c'est bien entendu l'arrivée de Google avec sa plateforme Android dont il sera question en 2009. Toutefois, la guerre des plateformes mobiles pourrait bien être relancée avec le retour en force d'un vétéran de l'industrie mobile, à savoir Palm.

Concernant la plateforme de Google tout d'abord, il est utile de rappeler que Android est un stack logiciel à destination des terminaux mobiles qui comprend un système d'exploitation, un middleware et des applications clés.

Avec Android, Google poursuit trois objectifs majeurs, à savoir:

  • rendre le "Cloud" plus accessible,
  • faciliter l'accès mobile à ses applications phares,
  • développer l'ouverture de l'écosystème mobile.

Cette ouverture s'exprime par l'accès à la plateforme qui est offert aux développeurs d'applications mais également par les possibilités de monétisation. Via l'Android Market Store, les éditeurs perçoivent 70% des revenus des ventes, le reste allant aux opérateurs mobiles.

De cette ouverture sont nés des services innovants portés par des jeunes sociétés belges, comme Kiboo avec son application sociale BuddyMob, par exemple. Utilisant le protocole de communication XMPP, BuddyMob s'interface avec la plupart des systèmes d'IM, comme Live Messenger, Google Talk, mais également avec Twitter. Actuellement toujours en "beta privée", cette application offre donc la possibilité au mobinaute de rester en contact permanent avec l'ensemble de son réseau social depuis son téléphone mobile. Il peut ainsi localiser en direct ses contacts via une carte Google Maps, suivre les nouveaux contenus postés par ses contacts et publier également des contenus auto-produits.

La seconde plateforme est celle de Palm. Le smartphone Palm Pre, présenté en avant-première lors du CES à Las Vegas en janvier 2009, repose sur un tout nouveau système d'exploitation baptisé Web OS. Privilégiant les applications hébergées plutôt que résidentes, cette plate-forme présente les applications comme autant de "cartes d'activité" que l'utilisateur peut feuilleter et déplacer à l'écran. L'accès simultané aux applications est, dès lors, également possible.

Enfin, la plateforme Windows Mobile, qui vient d'évoluer vers la version 6.5, devra nécessairement encore évoluer face à cette nouvelle concurrence. Si Microsoft peut se targuer d'avoir vendu 18 millions de licences Windows Mobile l'année dernière, sa part de marché s'est également réduite en 2008.

Des browsers mobiles pour améliorer l'expérience utilisateur

A côté des OS, l'autre champ de bataille sera, en 2009, celui des browsers mobiles. Outre des solutions proposées par les grands acteurs de l'industrie mobile, plusieurs autres challengers sont, en effet, en embuscade. Parmi ceux-ci, on remarque plus particulièrement les performances déjà confirmées de l'éditeur norvégien Opéra, avec sa solution Opéra Mini mais également la version mobile de son browser Opéra 9. Opera Mini annonçait ainsi 5,7 milliards de pages vues en Novembre 2008 soit une augmentation de 303% en un an.

L'autre outsider à surveiller sera sans nul doute l'américain Skyfire qui, outre sa rapidité d'affichage, supporte également le format flash, ce qui permet de visualiser directement, sans logiciel supplémentaire, des vidéos, par exemple.

La "widgetisation" de l'interface mobile

Enfin, l'année 2009 devrait être également celle de la Widgetisation des mobiles. Ces interfaces graphiques sont aujourd'hui adaptées aux écrans des téléphones mobiles. Si les widgets permettent à l'utilisateur de personnaliser son écran d'accueil, ils offrent également de nouvelles opportunités aux annonceurs en matière de marketing mobile.

Si plusieurs solutions third party existent déjà comme celles de Nokia Widset ou encore celle des toulousains de Goojet, plusieurs constructeurs vont proposer des terminaux mobiles utilisant des Widgets. C'est notamment le cas de Nokia avec son nouveau smartphone haut de gamme N 97.

On le voit, l'année 2009 s'annonce extrêmement riche en nouveautés mobiles. Il restera pour autant aux opérateurs à proposer enfin à leurs clients une offre technique et tarifaire data véritablement adaptée à ces nouveaux usages. Cette étape demeure encore sur le marché belge un frein majeur à un usage de masse des services de données mobiles par le grand public. L'absence d'intégration automatique aux abonnements voix des formules data-mobiles accentue la perception de coût élevé de ces services par le consommateur.

Si vous souhaitez faire le point sur ces évolutions et rencontrer les principaux acteurs qui font l'écosystème mobile aujourd'hui, rendez-vous à Paris les 10 et 11 mars prochain pour la troisième édition de la conférence "Le Mobile 2.0" qui aura pour thème "Le mobile: Utile, utilisé, utilisable".

Pendant ces deux jours, vous pourrez découvrir les nouvelles stratégies mobile qui s'articulent autour de thèmes phares que sont; les Widget, le M-commerce, les réseaux sociaux, ou encore la publicité sur mobile et l'avenir des différentes plateformes mobiles. Une journée sera spécifiquement dédiée au Zapping des Startup Mobile Européennes. Ce concours constitue un tremplin de choix pour 28 jeunes-pousses venant de 12 pays différents.

Pour en savoir plus

  • BuddyMob Lien externe
    The ultimate mobile social tool for Google Android phones
    http://www.buddymob.com
  • Opera Mini Lien externe
    Version du navigateur Web Opera spécialement adaptée aux terminaux mobiles
    http://www.operamini.com
  • Skyfire Lien externe
    Skyfire is a free, downloadable mobile browser
    http://www.skyfire.com
  • WidSets Lien externe
    WidSets is a clever service that brings the Internet to your cell phone. It uses mini-applications called widgets that keep an eye out on updates to websites you normally visit several times a day
    http://www.widsets.com
  • Le Mobile 2.0 Lien externe
    Où en est le Mobile 2.0? Avec les experts du Web et du mobile français, la troisième édition de la conférence 'Le Mobile 2.0' propose de répondre aux diverses interrogations du public et des professionnels
    http://www.lemobile20.fr
Portail de la Région wallonne