Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

mercredi 7 décembre 2016

Life is Mobile [2]. Retour sur la 15ème édition du #mforum

La communauté #mforum s'était donné rendez-vous le 27/11/2013 pour le second volet de "Life is Mobile". Au programme : mobilité physique et numérique, tourisme, marketing, et, pour la première fois, une session spécifique consacrée aux connexions de nos objets du quotidien à l'Internet mobile
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 18/12/2013 | Imprimer | Envoyer

La réinvention de l'offre hôtelière. Le FunKey Hotel

C'est Philippe Thibaut, propriétaire du FunKey Hotel à Bruxelles qui a ouvert cette matinée d'échanges avec la communauté #mforum. Comme il l'a rappelé en introduction le FunKey Hôtel est un concept hybride entre un hôtel, des chambres d'hôtes et une auberge de jeunesse. Le FunKey Hotel a construit sa stratégie de différenciation commerciale sur une offre de services extrêmement étendue. Celle-ci comprend tout d'abord les communications vocales illimitées en Belgique à partir d'un téléphone mobile.

Ensuite, l'hôtel propose également à ses clients des ordinateurs portables de type Chromebooks. Cette approche orientée Internet se substitue à la télévision dans les chambres. Cela crée un effet d'entrainement et de fidélisation de la clientèle qui est très important. Les clients reviennent rapidement après leur premier séjour. Cette offre différenciante repose sur une bande passante réelle et disponible de 5 Mbit/s pour chaque client, ce qui ouvre un accès aisé à l'ensemble des applications de streaming souhaitées.

Une autre innovation introduite par le Funkey Hotel réside dans le système d'ouverture des portes. A l'aide d'un simple "feature phone" coûtant moins de 20 euros, les clients de l'hôtel disposent d'un service d'ouverture automatique des portes sur simple appel. Ce système s'appuie sur une technologie éprouvée, existent depuis une bonne vingtaine d'années, c'est-à-dire le portique GSM. En déployant cette offre, le FunKey Hotel démontre qu'à l'aide de technologies "de base", on peut offrir des prestations dont la valeur réelle est immédiatement perçue par le client. Last but not Least, ce téléphone low cost permet également d'ouvrir les chambres via une puce sans contact RFID, simplement collée sur la coque de celui-ci.

Adieu notes de frais, bonjour XXIMO. Belgacom

Mobile For (Belgacom Group) est une société proposant des services de mobile parking ou de mobile ticketing. Avec XXIMO, elle élargit son offre en ce qui concerne la mobilité des collaborateurs d'entreprises. Cette nouvelle combinaison de l'offre de Mobile For permet enfin de régler la question du paiement des différents services consommés par l'employé dans le cadre de ses activités professionnelles.

Le premier avantage de cette solution comprenant une carte (Mastercard ou Visa, et une application dédiée) concerne les employés. Ceux-ci ne disposent en effet plus que d'une seule carte qu'ils pourront utiliser le plus largement possible auprès d'un grand nombre d'enseignes partenaires pour des usages variés (tickets de train, tram, parking, plein de carburant, etc.).

Le second avantage concerne l'employeur, celui-ci va être en mesure de mieux contrôler les dépenses de ses employés. Dans le cadre de l'implémentation des plans de mobilité et de réduction des émissions de CO2, l'entreprise va également promouvoir des moyens alternatifs de transport pour ses employés.

  • XXIMO
    XXImo est une nouvelle solution de mobilité unique pour le voyageur professionnel. Elle a le format d'une carte de crédit, et elle permet de régler, d'administrer et de payer tous vos déplacements professionnels.
  • XXIMO facilite la mobilité (.PDF 2489 k)
    Présentation de la plateforme xximo par Thierry Caussin, Manager M2M Integrated Solutions, Belgacom, à l'occasion de la 15ème édition du #mforum, le 27/11/2013
    http://www.awt.be/contenu/tel/mob/mforum15_xximo.pdf

Comment rentabiliser un actif sous-utilisé. BePark

BePark est une société qui rentabilise des emplacements de parking privés sous-exploités. Ces emplacements de parking appartiennent plus spécialement à 4 secteurs d'activités: la grande distribution (les supermarchés vides le soir et le week-end), l'immobilier (les immeubles de bureaux), l'hôtellerie et enfin les parkings publics. BePark offre un système d'accès et de paiement dans le domaine du parking en rentabilisant ces places "perdues".

Afin d'atteindre cet objectif, BePark intègre un hardware au niveau local, c'est-à-dire sur la barrière d'accès du parking. Ce hardware est ensuite connecté à un serveur central qui reçoit et traite les requêtes émises par les clients. Comme l'a rappelé Julien Vandeleene, Managing Director de BePark, ce sont plus d'un an et demi de développement, de recherches et d'études de faisabilité qui ont été nécessaires pour parvenir à ce résultat, c'est-à-dire un système très flexible capable de s'adapter sur l'ensemble des systèmes d'accès existants.

L'année 2012 a été consacrée au développement de l'offre et 2013 a été l'année du déploiement afin de répondre à la demande. BePark revendique aujourd'hui 75 parkings actifs, c'est-à-dire installés, qui sont répartis dans 4 pays (18 à Paris, à Madrid et la majorité à Bruxelles et dans le reste de la Belgique). L'objectif est à présent de doubler le nombre de places pour la fin de 2014. L'une des particularités de l'offre de BePark réside dans les différents canaux offerts au client pour accéder à son parking. En effet, cette opération est possible soit par téléphone, soit via un sms, et enfin via une application mobile qui permet de géolocaliser le smartphone du client (plateformes iOS et Android) transformant ainsi celui-ci en une véritable télécommande intégrant également un moyen de paiement. L'inscription sur la plateforme est, en revanche, gratuite.

  • Be Park
    Par le biais de son site internet et de son application mobile, BePark offre à ses membres l'accès à un réseau de parkings publics et privés. leur permettant ainsi de localiser, réserver, payer et d'accéder à ces parkings rapidement avec leur mobile
    http://www.awt.be/web/ict/index.aspx?page=ict,fr,100,000,000&id=14300
  • BePark. The parking community (.PDF 1983 k)
    Présentation de la solution BePArk par Julien Vandeleene, Founder & managing Director, BePark, à l'occasion de la 15ème édition du #mforum le 27/11/2013
    http://www.awt.be/contenu/tel/mob/mforum15_bepark.pdf

Take a ride on the Mobile Side. Djump

Djump c'est une application mobile qui va instantanément connecter des passagers avec des conducteurs au sein d'une communauté privée pour partager un trajet. Cette startup s'inscrit dans la tendance forte de l'économie du partage (sharing economy) qui touche aujourd'hui tous les secteurs dont notamment l'hôtellerie, l'alimentation ou encore la finance.

Ainsi, comme l'a souligné Tanguy Goretti, CEO, Djump souhaiterait réinventer la façon dont on utilise la voiture en passant d'une logique de possession à une logique d'accès. Le fonctionnement de Djump est extrêmement simple: télécharger l'application mobile et demander une invitation pour faire partie de la communauté des "Djumpers". Une fois la demande acceptée, l'utilisateur est géolocalisé ce qui lui permet de voir tous les autres conducteurs de la communauté autour de lui sur une carte et d'estimer le temps nécessaire à ceux-ci pour rejoindre sa position. Il suffit alors de faire une demande de prise en charge et, instantanément, on voit si un conducteur a accepté cette requête. A partir de cette approche "on demand", l'utilisateur va pouvoir suivre sa progression en temps réel sur la carte. A la fin du trajet, le système propose de faire une donation au conducteur, le montant étant laissé à la discrétion du passager uniquement. Enfin, la force du système repose sur une évaluation qui permet, pour le passager ou le conducteur, de garantir une relation basée sur la confiance.

Tanguy Goretti a également insisté sur l'ampleur des résistances au changement auxquelles doivent faire face aujourd'hui les sociétés de la sharing economy. Ces communautés bousculent en effet des systèmes et corporations bien établis qui ne voient pas nécessairement d'un bon oeil cette nouvelle forme de concurrence qu'ils estiment souvent déloyale. Ces corporations s'organisent actuellement pour essayer de convaincre les pouvoirs publics de légiférer afin d'encadrer plus strictement ces nouveaux services communautaires. Cette menace est aujourd'hui une source d'insécurité juridique majeure pour des structures innovantes comme Djump.

  • Djump
    Djump is a mobile application that helps you quickly get around the city thanks to a fresh community of handpicked drivers
  • Djump. Social Ridesharing (.PDF 15509 k)
    Présentation de Djump par Tanguy Goretti, CTO de Djump, à l'occasion de la 15ème édition du #mforum le 27/11/2013
    http://www.awt.be/contenu/tel/mob/mforum15_djump.pdf

Les fashionistas sont aussi des mobilistas. Famest

Famest est une nouvelle application disponible sur le web via www.famest.com et sur iPhone. Elle permet de récompenser les internautes lorsqu'ils taguent les marques des vêtements qu'ils portent sur leurs photos. Famest est donc un réseau social de partage des tendances. Les marques et les enseignes sont conscientes que leurs meilleurs ambassadeurs sont leurs fans sur les résaux sociaux car ce sont eux qui parlent le mieux de leurs marques favorites. Pour faciliter ce dialogue les marques doivent retrouver de nouveaux canaux d'intermédiation. Famest se positionne précisément sur cette nouvelle forme d'intermédiation entre les marques et les consommateurs.

Julien Paquet, CEO de Famest, a souligné qu'outre le Web, c'est bien sur le canal mobile qu'il convient à présent de mettre l'accent. Les statistiques montrent en effet que les utilisateurs qui sont les plus actifs sur Famest sont les mobinautes sous iOS.

"Life is mobile", c'est l'illustration que l'enjeu de ces prochaines années pour le marketing est bien la bataille de la poche via nos smartphones. Comme l'a rappelé Julien Paquet, la force du mobile c'est la capacité à pousser l'information pertinente vers l'utilisateur. "Imaginez qu'au réveil, les mobinautes recoivent une notification du type "quel est ton style aujourd'hui ? La notification fait vibrer le GSM, les gens regardent leur GSM et en 2 clics, ils prennent une photo et sont ainsi visibles sur Famest pour les autres utilisateurs mais également pour les marques".

  • Famest
    Application web et mobile qui récompense les fans de mode qui "taguent" (identifient) les marques de vêtements visibles sur leurs photos
    http://www.awt.be/web/ict/index.aspx?page=ict,fr,100,000,000&id=14249
  • Les fashionistas sont aussi des mobilistas. Famest (.PDF 17808 k)
    Présentation de Famest par Julien Paquet, Co-Founder & CEO, Famest, à l'occasion de la 15ème édition du #mforum, le 27/11/2013
    http://www.awt.be/contenu/tel/mob/mforum15_famest.pdf

Life is Mobile with Companion Connected Devices. Livosphere

Dimitri Carbonnelle CEO de Livosphere était l'invité spécial du M-Forum pour le keynote de clôture consacré aux objets connectés de notre vie quotidienne. Cette tendance concerne aujourd'hui tous les objets, notamment les objets du quotidien comme une brosse à dents, un pèse-personne ou encore une cafetière.

L'enjeu de demain, pour ces objets connectés est d'y adjoindre de nouveaux services, mais également d'en simplifier l'usage. De ce point de vue, la question du support représentera certainement un enjeu fondamental lors d'éventuelles pannes ou dysfonctionnements techniques. Les fournisseurs de plateformes pour objets connectés vont donc pouvoir concilier simplification, suivi et personnalisation. Enfin, l'internet des objets va constituer une opportunité majeure pour renouveler l'engagement du consommateur et la fidélisation de celui-ci.

Livosphere crée des objets connectés en marque blanche pour les entreprises. Dans cette perspective, Livosphere peut accompagner des entreprises sur différents terrains. En premier lieu, il s'agit d'évaluer quels sont, pour des objets connectés, les besoins exprimés par les clients, quelle est la taille du marché, quel est le modèle économique à privilégier ou enfin comment va-t-on connecter les objets? Viennent ensuite les phases de prototypage puis de fabrication qui permettront de matérialiser et de tester l'objet car l'important est de provoquer une véritable volumétrie dans les usages.

Pour en savoir plus

  • #mforum. Forum de la mobilité professionnelle proposé par l'AWT et Proximus
    L'AWT et l'opérateur mobile Proximus ont lancé un forum d'échanges et d'opportunités d'affaires consacré à la mobilité professionnelle, spécifiquement orienté vers les acteurs professionnels du secteur ICT
    http://www.awt.be/web/mob/index.aspx?page=mob,fr,for,000,000
  • Les entreprises du #mforum
    L'AWT vous propose de découvrir les entreprises wallonnes et bruxelloises du secteur TIC qui ont participé aux différentes éditions du #mforum AWT/Proximus
    http://www.awt.be/web/mob/index.aspx?page=mob,fr,for,com,010
  • L'AWT vous présente ses... meilleures tendances pour 2013
    Les TIC se confondent de plus en plus avec le monde réel. Quels sont les axes qui structurent cet environnement numérique global? Quelles sont les tendances technologiques qui vont émerger dès 2013? Quels sont les défis de la Wallonie numérique? L'AWT vous propose ses pistes de réflexion
    http://www.awt.be/web/dem/index.aspx?page=dem,fr,foc,100,087
  • Retour sur la 5ème IP-Forum AWT/Aastra sur l'Internet des objets
    L'IP-Forum du 23 novembre 2011 a permis de découvrir les perspectives et opportunités offertes par l'Internet des objets. Différents orateurs de renom ont présenté leur vision de ce nouveau monde où tout sera communicant
    http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,for,eve,050
Portail de la Région wallonne