Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 26 septembre 2016

SDSL, la symétrie après l'asymétrie

Après le succès de l'ADSL, Belgacom annonce le démarrage d'un nouveau service SDSL pour le premier 15 avril 2002. Le SDSL permet d'atteindre des vitesses de 2,3 mbps dans les deux sens de communication
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 11/01/2002 | Imprimer | Envoyer

Selon une étude de l'OCDE et des informations fournies par l'ISPA, la Belgique serait bien classée en ce qui concerne les connexions à l'Internet via un accès à large bande xDSL ou modem-câble. La couverture ADSL de la quasi totalité de la Belgique annoncée par Belgacom pour la fin de l'année 2001 semble donc être une réalité. Pour ce qui est du nombre de connexions ADSL, la croissance est exponentielle. Début 2002, ce nombre avait dépassé la barre des 312000.

Nouveau service SDSL

Après le succès de l'ADSL, Belgacom annonce le démarrage d'un nouveau service SDSL pour le premier trimestre 2002. Pour rappel, SDSL, pour Symetric Digital Subscriber Line, est une technologie DSL symétrique qui permet d'obtenir des hauts débits de maximum 2,3 Mpbs dans les deux sens de communication. La distance maximale entre l'abonné et le central local ne doit pas dépasser 5 kilomètres.

Début 2002, près de 100 centraux seront équipés en SDSL pour arriver à 250 pour la fin de l'année. Sachant que Belgacom compte au total 600 centraux, cette annonce est très intéressante quant à la couverture proposée pour ce nouveau service.

SDSL pour qui?

Cette technologie vise le marché des sociétés dans le but de remplacer les coûteuses lignes louées. Ne permettant pas d'utiliser le téléphone et l'accès à Internet en même temps, le SDSL s'adresse donc essentiellement à un usage dédié aux sociétés, plutôt qu'à un usage résidentiel.

Le SDSL ne remplace pas l'ADSL: c'est un service complémentaire mieux adapté aux PME, tandis que l'ADSL restera un service dédié aux résidentiels. L'ADSL offre théoriquement des débits maximum de 8 mbps en flux descendant et de 640 Kbps en flux remontant (respectivement limités en Belgique par Belgacom à 1 Mbps et 512 Kbps).

Par ailleurs, l'ADSL devra faire peau neuve et changer de version de protocole DSL. En effet, il semblerait que Belgacom (avec ses équipements DSLAM Alcatel) prépare le passage à des débits supérieurs qui iront jusqu'à 6 mbps en flux descendant, ce qui sera un débit idéal pour supporter des services interactifs d'avenir tels que la VoD (Video on Demand - Vidéo à la demande) et TVoD (TV on demand - TV à la demande).

xDSL et le dégroupage de la boucle locale ?

En ce qui concerne les opérateurs alternatifs, on avance petit à petit, mais on avance! Ainsi plusieurs offres sont disponibles:

  • Colt a été le premier en Belgique à annoncer en septembre 2001 l'offre de services SDSL aux PME. Il a équipé 12 centraux à Bruxelles, Anvers et Gand avec des DSLAM Siemens et compte augmenter le nombre des centraux équipés. Les débits SDSL offerts sont de 512 Kbps et de 1 mbps.
  • Versatel offrira le service SDSL début 2002. Il a équipé 18 centraux en DSLAM Copper Mountain.
  • KPN a équipé aussi 5 centraux en DSLAM Lucent et propose le SDSL aux PME.

A l'heure actuelle il y peu d'informations sur les prix. A titre d'exemple, chez Colt, une connexion à 512 Kbps vaut 298 euros par mois et, chez KPN, une connexion à 1 Mbps vaut 892 euro par mois.

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne