Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

dimanche 25 septembre 2016

En route pour le très haut débit

Le haut débit est apparu depuis peu, notamment avec la percée des connexions ADSL et câble TV, et on parle déjà du très haut débit. Quels services supplémentaires peut-on en attendre dans les années à venir?
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 18/02/2005 | Imprimer | Envoyer

Le début d'une nouvelle année nous amène, traditionnellement, à porter un regard sur les événements marquants. Or, force est de constater que ces dernières années ont été marquées par la généralisation de nouveaux modes de communication. En trois ans, la révolution du haut débit a eu lieu et le virage vers le très haut débit est amorcé:

  • 2002: année du haut débit avec une forte pénétration des connexions ADSL,
  • 2003: apparition du VPN dans un nombre croissant d'entreprises et déploiement du SDSL,
  • 2004: émergence du Gigabit Ethernet, déploiement des technologies VoIP, IPTV, WiFi et UMTS.

Pourcentage des ménages ayant adopté une nouvelle technologie

Le graphe ci-dessus met en avant la pénétration des technologies dans les foyers américains. Le constat est clair: la vitesse d'adoption des haut/très haut débits est sidérante; jamais une technologie n'a été adoptée aussi rapidement. Dix ans après son introduction, le haut débit est présent dans 70% des foyers américains; l'automobile, elle, a mis plus de 100 ans pour atteindre une pénétration équivalente.

Le "triple play" grâce au très haut débit

La technologie Gigabit Ethernet constitue une des pierres angulaires du très haut débit et la généralisation de cette technologie permet le déploiement d'infrastructures à "très haut débit". Ce sont ces infrastructures à très haut débit qui vont permettre d'étoffer l'offre de services selon le concept de"triple play" ou "multi player".

Comme son nom l'indique, l'offre "triple play" repose sur trois piliers:

  • la voix:
    • la téléphonie sur IP à des prix abordables voire gratuite pour les abonnés d'un même opérateur sur une même zone géographique,
  • les données:
    • le surf sur Internet,
    • le télétravail,
  • le multimedia:
    • un nombre accru de chaînes de télévision,
    • la télévision interactive (iDTV) où chacun composera sa propre programmation ou encore choisira un angle de vue dans une compétition sportive,
    • la télévision haute définition (HDTV) tant au niveau de l'image que du son,
    • la vidéo à la demande (VoD),
    • des services de type "near TV",
    • les jeux en réseaux,
    • la télésurveillance de bâtiments ou de personnes,
    • la télémédecine, c'est-à-dire les consultations médicales à distance.

En résumé, au départ d'un abonnement unique, l'utilisateur a un accès simultané à une multitude de services. Ainsi, les réseaux à très haut débit permettront d'intégrer des médias tels que la télévision et le cinéma.

Le triple play arrive en Belgique

Selon une étude de la Commission Européenne publiée en juillet 2004, la Belgique occupe la troisième place du classement européen du taux de pénétration du haut débit. En effet, 14% des belges possèdent un accès haut débit, soit largement au-dessus de la moyenne de l'Europe des 15 qui se situe à 7,5%.

Par ailleurs, on relèvera les initiatives suivantes:

  • BeTV propose le Video on Demand. En janvier 2005, BeTV a démarré "Be à la demande": le cinéma à la demande et à la séance. Pour un ticket de € 4,5, l'abonné programme son choix parmi une dizaine de films disponibles;
  • Belgacom annonce l'IDTV. Pour l'été 2005, Belgacom annonce BelgacomTV, la télévision interactive (iDTV) via son réseau haut débit xDSL;
  • Coditel prépare son offre de services "triple-player". Les services suivants sont déjà disponibles: accès Internet, télédistribution, télévision numérique. La téléphonie sera disponible prochainement. Malheureusement, la couverture assurée par Coditel est assez réduite;
  • Ideatel propose Caviar. Réalisée par Ideatel, Caviar est une plate-forme de télévision interactive et de VoD. A partir de cette application, les fournisseurs de contenu multimedia (RTBF, BeTV, Belgacom, Telenet, etc.) proposent aux abonnés (munis du décodeur adapté) de transférer les contenus de leur choix. L'infrastructure actuelle impose aux utilisateurs et accès au réseau des câblo-distributeurs et un accès à Internet. Un frein que supprimera un réseau à très haut débit.

Et les télédistributeurs wallons?

Dix télédistributeurs wallons ont commandé une étude à McKinsey afin d'envisager l'évolution de leur infrastructure vers une offre "triple/multi-player". La modernisation de leur infrastructure permettra le développement d'autres services.

La situation au-delà de nos frontières

A l'étranger, de nombreux pays ont mis en place des plans globaux visant à stimuler les services à large bande:

  • aux Etats-Unis, un opérateur de services télécoms a décidé de moderniser son infrastructure basée sur des fibres optiques afin de fournir des services "triple-player" sur un réseau IP. A côté des chaînes de télévision, l'opérateur compte offrir aussi un accès à Internet et la téléphonie,
  • en Grèce, le programme "Greek broadband Access Deployment Strategy" a été lancé afin d'assurer:
    • le développement d'un réseau national basé sur des fibres optiques et composé de MAN interconnectés, complété d'accès xDSL, de hotspots et de liaisons par satellite pour couvrir les sites difficiles d'accès,
    • l'établissement d'une superstructure dédiée à l'administration publique nationale, l'enseignement, la santé et les pouvoirs locaux,
    • la création des conditions nécessaires pour la stimulation d'un marché concurrentiel.

Ces projets récents mettent en évidence la nécessité d'une infrastructure en fibres optiques et de réseaux MAN réalisés au niveau national ou régional. De plus, pour permettre à tout utilisateur de bénéficier des services broadband, il faut aussi renforcer l'infrastructure liée au "last mile" c'est-à-dire jusqu'à l'utilisateur final.

Les perspectives

La première transmission transatlantique utilisant le 10 Gigabit Ethernet a été réalisée à l'ITU Telecom World 2003 à Genève au mois d'octobre 2003.Le test a été réalisé entre le CERN (Genève- Suisse) et Carleton University (Ottawa-Canada) sur un chemin optique de plus de 10000 kilomètres traversant deux continents et un océan. Ainsi, le 10 Gigabit Ethernet a prouvé ses possibilités de connexion sur de très longues distances et a marqué l'émergence d'Ethernet dans le monde traditionnel des télécommunications et dans l'établissement d'une technologie pour le Grid Computing.

La plus longue connexion en 10 Gigabit Ethernet a été établie entre le CERN et le Japon en Octobre 2004 sur une distance de 18500 km.Cette connexion a permis de réaliser l'extension d'un LAN de l'Université de Tokyo afin d'y inclure des ordinateurs se trouvant au CERN en Suisse. Les ordinateurs situés physiquement en Suisse étaient vus comme appartenant au réseau LAN de Tokyo. Des fichiers très volumineux ont été transmis d'un ordinateur à l'autre à un débit moyen de 7,57 Gbps.

On relèvera également un test de transmission HDTV entre Barcelone et la Corée en utilisant le réseau de recherche canadien (septembre 2004). Ce test a établi une connexion directe entre les deux villes sur un réseau optique en transmettant de la vidéo HDTV compressée à 270 Mbps. La démonstration est parlante: la transmission du Digital Cinema HDTV et des chaînes HDTV est possible à travers des réseaux optiques, à de très hauts débits et sur de longues distances. Un jour, la distribution des films haute définition sera complètement intégrée via les réseaux de très haut débit.

Pour en savoir plus

  • BeTV Lien externe
    BeTV et Le bouquet, 57 chaînes thématiques. Vous allez voir ce que vous voulez voir (ex Canal+)
    http://www.betv.be
  • Coditel.net Lien externe
    Coditel est le principal câblo-opérateur de la région bruxelloise et assure également l'ingénierie, la construction et la maintenance de réseaux en fibres optiques sur l'ensemble de la Belgique dans le cadre de partenariats avec des opérateurs internationaux de télécommunications. Coditel exploite une plate-forme de télécommunications numériques à large bande et offre, outre la télédistribution, des services Internet à haut débit à l'ensemble de sa clientèle
    http://www.coditel.be
  • Ideatel Lien externe
    Filiale de l'intercommunale Idea chargée de la télédistribution et de l'accès Internet par le câble (TVCablenet) dans la région de Mons-Borinage et du Centre
    http://ideaweb.ugr.be
  • Belgacom Lien externe
    Le groupe Belgacom est le fournisseur de référence en Belgique en matière de services de télécommunication intégrés
    http://www.belgacom.com
  • Réglementation et marchés des communications électroniques en Europe 2004 (.PDF 215 k)
    Communication de la Commission au Conseil, au Parlement européen, au Comité économique et social européen et au Comité des Régions (COM(2004) 759 final)
    http://www.awt.be/contenu/tel/res/commu_elec_Europe_2004.pdf
Portail de la Région wallonne