Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

vendredi 30 septembre 2016

Accord de coopération entre BELNET et onze partenaires européens

BEgrid, le réseau en grille belge coordonné par l'institution publique fédérale autonome BELNET et destiné à la science et la recherche, va faire partie de Sirene (Sharing Infrastructure and REsources iN Europe)
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 01/03/2007 | Imprimer | Envoyer

Il s'agit là d'une nouvelle grid collaboration européenne basée sur les infrastructures informatiques et réseau de douze participants issus d'un même nombre de pays européens de taille modeste.

Sirene doit favoriser et faciliter la collaboration scientifique et donner plus de poids aux petits pays d'Europe dans le paysage scientifique européen. Le premier projet que Sirene entend mener à bien porte sur la recherche d'un système automatisé pour l'échange des moyens de calcul et de stockage ainsi que sur de nouveaux accès conviviaux aux grilles.

C'est le 22 janvier dernier que les représentants des douze participants à Sirene ont signé cet accord de collaboration. Les autres pays concernés sont l'Autriche, le Danemark, l'Estonie, la Finlande, l'Irlande, la Lettonie, la Lituanie, la Norvège, les Pays-Bas, la Suède et la Suisse.

Une plus grande utilisation de la grille belge

BELNET s'attend à ce que, suite à la création de Sirene, des institutions et chercheurs belges qui n'utilisent pas encore BEgrid mais qui peuvent tirer parti d'une collaboration scientifique internationale rejoignent BEgrid et Sirene. Citons par exemple l'Ecole Royale Militaire, l'Institut Royal Météorologique, l'Observatoire Royal et les organisations actives dans la technologie spatiale.

BEgrid et Sirene sont intéressants pour les spécialistes des sciences exactes et appliquées et pour les informaticiens. Selon BELNET, il y a encore de futurs utilisateurs potentiels de BEgrid et Sirene parmi les 600000 usagers des 160 clients BELNET (universités, hautes écoles, centres de recherche et pouvoirs publics). Les grilles permettent d'effectuer des travaux de recherche notamment dans les domaines de l'astrophysique, de la biochimie, de la biomathématique, de la météorologie, de l'observation terrestre, du développement de nouveaux médicaments et de la fusion nucléaire.

BEgrid, qui a démarré en 2003, compte quatre cents utilisateurs actifs au sein de huit institutions:

  • le Centre d'Excellence en Technologies de l'Information et de la Communication,
  • les Facultés Polytechniques de Mons,
  • la Katholieke Universiteit Leuven,
  • l'Universiteit Antwerpen,
  • l'Universiteit Gent,
  • l'Université Libre de Bruxelles,
  • le Vlaams Instituut voor de Zee,
  • la Vrije Universiteit Brussel.

BEgrid possède une puissance de calcul de 500 processeurs informatiques et une capacité de stockage de 4 Téraoctets. Les ordinateurs de BEgrid sont interconnectés via le réseau informatique ultrarapide de BELNET. L'échange de données s'effectue à un débit de 2,5 gigabits par seconde. À la fin de cette année, cette vitesse de transmission sera multipliée par quatre.

Grid computing

Le principe d'une grille peut être décrit comme suit: on interconnecte par le biais d'un réseau un très grand nombre d'ordinateurs disséminés dans le monde entier et on les fait fonctionner comme un grand ordinateur virtuel unique. La capacité de stockage et la puissance de calcul inutilisées des ordinateurs peuvent servir à répartir automatiquement un flux de données et des calculs très complexes entre les ordinateurs.

L'ordinateur le plus puissant du monde ou une batterie de machines ne suffirait pas à stocker et à traiter la quantité de données qu'une grille moyenne peut digérer. De plus, le grid computing présente l'avantage de ne pas être hors de prix. Il n'est pas nécessaire d'investir dans d'énormes ordinateurs rapides, dont on n'exploite pas en permanence l'intégralité de la capacité de stockage et de la puissance de calcul.

Sirene

Ce qui a présidé à la création de Sirene, la nouvelle grille de recherche de douze petits Etats européens, c'est que les grilles deviennent un outil technologique de plus en plus important pour la science et la recherche. Les grilles rendent possible un progrès scientifique international jusque-là impensable ou, du moins, plus lent. Contrairement aux grands pays, qui consacrent beaucoup d'argent à l'élaboration de grilles nationales et peuvent plus facilement marquer la politique scientifique européenne de leur empreinte, il est nécessaire pour les pays de taille plus modeste de mettre en place une collaboration internationale.

Au sein de Sirene, BEgrid et les onze autres participants européens partagent des matériels, des logiciels, des réseaux, des données et des gens dans le cadre de projets scientifiques et de recherche. Les différentes parties se chargent de l'installation, de la maintenance et du développement des moyens dans la nouvelle grille. Les futurs développements autour de BEgrid et des autres infrastructures informatiques s'effectueront également en fonction de Sirene.

Selon les prévisions, Sirene sera opérationnel d'ici l'été. Une fois l'accord de collaboration signé, les douze participants détermineront la puissance de calcul et la capacité de stockage que chacun d'entre eux mettra à la disposition des scientifiques et des chercheurs des autres pays, qui verront via un site web le nombre de CPU et de Téraoctets qu'ils peuvent utiliser pour leurs travaux.

Les représentants des douze participants se réuniront au moins deux fois par an. Il y aura également une conférence annuelle. La présidence de Sirene, dont le mandat est de deux ans, est assurée par un Néerlandais et par une Suisse. L'accord de collaboration signé aujourd'hui court jusque fin 2008. Une évaluation aura lieu au second semestre de l'année prochaine. Les participants ont l'intention de collaborer à long terme à une grille axée sur le progrès scientifique et la recherche. Il n'est pas exclu que le groupe des douze s'élargisse.

Sirene tient compte des directives et avis du e-IRG (e-Infrastructures Reflection Group), qui est un organe de réflexion sur l'élaboration d'une infrastructure de recherche au sein duquel chaque pays européen dispose d'une représentation officielle. Les participants à la nouvelle grille y siègent également. Via Sirene, ils veulent parler d'une seule voix au sein des organisations qui œuvrent en faveur d'une infrastructure de grille européenne pour avoir une plus grande influence sur l'avenir des infrastructures de grille à vocation scientifique ou de recherche en Europe.

"Les frontières nationales ne peuvent plus entraver la science et les grilles" déclare Pierre Bruyère, directeur général de BELNET. "Notre mission consiste à dégager les moyens technologiques requis pour permettre aux universitaires et chercheurs belges de collaborer avec des chercheurs d'autres pays afin de progresser ensemble. Nous sommes fiers de pouvoir offrir, via Sirene, de nouvelles possibilités aux utilisateurs actuels et futurs de la grille dans notre pays."

Pour en savoir plus

  • Belnet Lien externe
    Créé en 1993 par les Services Fédéraux des Affaires Scientifiques, Techniques et Culturelles (SSTC), le réseau BELNET vise à répondre aux besoins en matière de télécommunications des institutions nationales de recherche scientifique. Technique, FAQ, services, outils, contacts, événements, revue de presse, newsletter, BNIX (Belgian National Internet eXchange)
    http://www.belnet.be
  • BEgrid Lien externe
    BEgrid is the computing/data grid infrastructure that results from the Belnet Grid Initiative. This initiative was started at the beginning of 2003 by BELNET and open for participation to all BELNET clients
    http://www.begrid.be
  • Les universités sur la voie de la bande passante illimitée?
    Belnet quadruplera sa vitesse d'accès dès le début 2007, pour la porter à 10 giga-octets par seconde (Gbps), offrant ainsi à ses clients une bande passante quasi illimitée et de nouvelles possibilités de collaboration scientifique internationale
    http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,foc,100,060
Portail de la Région wallonne