Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

vendredi 30 septembre 2016

Les télécommunications sont-elles solubles dans les réseaux sociaux?

Les réseaux sociaux sont aujourd'hui une force d'attraction pour les acteurs des communications électroniques. L'enjeu consiste à articuler les offres hardware et software des télécoms autour de ce nouveau centre de gravité de l'économie numérique
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 17/03/2008 | Imprimer | Envoyer

Lors de l'édition 2008 du Consumer Electronic Show (CES) à Las Vegas, Anand Chandrasekher, vice-président d'Intel, a confirmé que 25% du trafic sur l'Internet provient aujourd'hui des réseaux sociaux. Dès lors, doit-on prévoir, comme l'affirmait récemment Pierre Belanger, CEO de Skyrock, que les réseaux sociaux constituent l'avenir des télécommunications?

La valeur ajoutée se déplace vers les services en ligne

Il est vrai que depuis plus d'une décennie, les différents acteurs des télécommunications ont vu leur métier se transformer radicalement sous l'effet de l'internetisation. La valeur ajoutée qui résidait jusque-là dans l'exploitation des infrastructures s'est ainsi progressivement déplacée, tout d'abord vers les logiciels de traitement de l'information, puis aujourd'hui, vers des modèles privilégiant le recours à des applications en ligne de type ASP encore appelé "Software as a Service" (SaaS).

Dans un environnement où le code informatique devient un service en ligne, la valeur ajoutée appartient aux acteurs capables d'embrasser l'innovation en construisant rapidement une large base loyale d'utilisateurs. Dès lors, ces nouveaux services en ligne apparaissent comme de moins en moins substituables pour les utilisateurs et leur valeur globale s'en trouve naturellement augmentée. Outre l'apparition de "Pure players" nés de la révolution Internet, de nombreuses entreprises appartenant aux secteurs des télécommunications et des médias ont progressivement vu leur métier se transformer.

C'est précisément le cas du Groupe Skyrock dirigé par Pierre Bellanger. Pour la première fois en 2007, les revenus générés par les activités Internet du groupe ont dépassé les revenus de la radio. Le site de Skyrock revendique 20,2 millions d'utilisateurs enregistrés, parmi lesquels 12,4 millions de blogs actifs. Ce qui fait dire à Pierre Bellanger que Skyrock est aujourd'hui d'abord une société Internet qui fait également de la radio.

Cette transformation des métiers traditionnels du secteur des télécommunications concernent également les opérateurs d'infrastructures. L'arrivée de la télévision numérique, les services mobiles de données grand public, ont eu pour effet de pousser les opérateurs de télécommunications vers de nouveaux métiers beaucoup plus liés aux contenus.

Les réseaux sociaux deviennent des outils de productivité relationnelle

La première révolution de la micro-informatique, articulée autour du PC et de ses applications a constitué un fantastique accélérateur de la productivité personnelle. En plaçant l'utilisateur au centre du nouvel environnement numérique, les réseaux sociaux deviennent, quant à eux, de véritables outils de productivité relationnelle. La force d'attraction des grands réseaux sociaux horizontaux professionnels, tels que LinkedIn ou Viadeo, par exemple, est telle que des acteurs privés et publics issus de secteurs traditionnels les intègrent.

C'est notamment le cas de l'APEC, organisme paritaire de recherche d'emploi pour les cadres en France qui vient de signer un partenariat avec LinkedIn afin de permettre à ses adhérents d'utiliser, depuis le site de l'APEC, l'ensemble des fonctionnalités de LinkedIn via la mise à disposition de son API. De la même façon, Thalys propose désormais un service de réseau social à destination de ses voyageurs professionnels en partenariat avec Viadeo.

Enfin, il existe aujourd'hui de nombreux réseaux sociaux dits verticaux qui rassemblent des professionnels d'un même secteur. Ces réseaux peuvent notamment être construits à la carte, via des plateformes dédiées, par leurs promoteurs, ce qui les rend extrêmement évolutifs.

L'autre expression visible de cette évolution c'est le graphe social qui constitue la cartographie des activités interpersonnelles et transactionnelles réalisées en ligne sur les réseaux sociaux par les internautes. C'est la somme de ces interactions que monétisent aujourd'hui les réseaux sociaux auprès des annonceurs mais également de partenaires ou tout simplement de repreneurs. Après les 580 millions de dollars investis par la société News Corp pour acquérir MySpace, puis les 240 millions de dollars dépensés par Microsoft pour détenir 1,6% de Facebook, c'est AOL qui vient de s'offrir, en mars 2008, le réseau social Bebo pour un montant de 850 millions de dollars.

Le graphe social constituerait, en quelque sorte, le carburant des services en ligne et confèrerait à ceux-ci la capacité d'innover en proposant de nouveaux services et des modes de financements associés.

Les réseaux sociaux entrent dans l'ère de l'ultra-mobilité

De l'avis de tous les industriels présents au CES 2008, l'enjeu consiste maintenant à articuler l'ensemble des offres hardware et software des télécommunications autour de ce nouveau centre de gravité de l'économie numérique que sont devenus les réseaux sociaux. Après le PC, c'est maintenant les terminaux mobiles qui se trouvent au coeur de toutes les attentions des offreurs de réseaux sociaux. Au cours des derniers mois avec l'arrivée de l'iPhone d'Apple, plusieurs versions mobiles des principaux réseaux sociaux ont ainsi vu le jour.

A titre d'illustration cette mutation a déjà commencé. Comme l'a rappelé, Paul Otellini, CEO de la société Intel, l'industrie ICT va maintenant entrer dans l'ère de "l'ultra mobilité". Cette nouvelle étape de l'évolution du secteur des télécommunications fera du terminal mobile notre point d'accès personnel et permanent à l'Internet. Pour cela deux évolutions devront toutefois nécessairement voir le jour.

La première qui est déjà en cours, c'est celle de l'interface utilisateur. Non-contente d'être tactile, cette future interface devra gérer, à la fois, nos besoins immédiats et contextuels au travers de la fonction de search, mais également se muer en un véritable concentrateur de nos réseaux sociaux qui regroupera l'ensemble de nos interactions personnelles sur un modèle mixant des services tels que ceux proposés par Yahoo! Go, GrandCentral ou encore Live Messenger.

La seconde évolution permettra au terminal mobile internet de "dicter" sa loi aux appareils qui composent notre vie numérique. Ses limitations techniques (taille de l'écran, puissance, stockage, etc.) ne constitueront plus un frein, car il utilisera les ressources de la machine support sur le modèle de ce que fait déjà un peu aujourd'hui l'Ipod d'Apple avec de nombreux périphériques.

Ces connexions plurielles ne seront pas seulement physiques mais également sans fil au travers d'une série de réseaux disponibles (NFC, Bluetooth, WiFi ou encore cellulaire), car le terminal mobile sera au coeur des environnement ubiquitaires de demain. Véritable télécommande sans fil de notre vie quotidienne, le terminal mobile relié en permanence à nos différents réseaux sociaux sera également au centre de nos interactions numériques (dialogue avec des affiches intelligentes, commerce ubiquitaire, réalité augmentée, etc.). L'ère de la "mobiquité" ne fait que commencer.

Pour en savoir plus

  • LinkedIn Lien externe
    Linkedln est un réseau interconnecté de professionnels expérimentés du monde entier, représentant 170 types d'industries et 200 pays
    http://www.linkedin.com
  • Viadeo Lien externe
    Site de mise en relation professionnelle: développez votre réseau de contacts et soignez votre image sur le Net
    http://www.viadeo.com
  • Facebook Lien externe
    Facebook est un réseau social qui vous relie à des amis, des collègues de travail, des camarades de classe ou d'autres personnes qui ont quelque chose à partager avec vous
    http://www.facebook.com
  • MySpace Lien externe
    Réseau social permettant de créer une communauté privée et de partager des photos, des blogs et des centres
    http://www.myspace.com
  • Bebo Lien externe
    Bebo is a social media network where friends share their lives and explore great entertainment
    http://www.bebo.com
  • Association pour l'emploi des cadres (APEC) Lien externe
    Organisme paritaire français, l'Apec est le partenaire des entreprises pour le recrutement de leurs cadres
    http://www.apec.fr
  • Thalys: mon Thalyseo Lien externe
    Réseau social professionnel de Thalys en partenariat avec Viadeo
    http://www.thalys.com/fr/fr/mon-thalys/mon-thalyseo
Portail de la Région wallonne