Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

jeudi 8 décembre 2016

Le satellite comme alternative pour accéder à Internet

2 offres d'accès bi-directionnel à Internet par satellite sont maintenant commercialisées en Belgique. Elles intéressent notamment ceux qui ne peuvent bénéficier pour l'instant d'une offre d'accès à Internet via l'ADSL ou le câble de télédistribution
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 30/05/2008 | Imprimer | Envoyer

La Belgique a été au début de la décennie un des pays européens les plus dynamiques en matière d'accès à Internet à haut débit sur le marché "grand public". Rapidement le taux de couverture de la population a atteint les 90 %, grâce d'une part la forte densité de population, mais aussi à une attitude pro-active des opérateurs, stimulés par une concurrence entre 2 modes d'accès: la paire de cuivre téléphonique et le câble de télédistribution.

Contrairement à des pays voisins où des territoires importants restaient non desservis en haut débit, la situation belge laissait peu de places de marché à d'autres technologies d'accès "grand public" à Internet. Parmi celles-ci, la boucle locale radio, disponible en Belgique que ponctuellement (un opérateur encore actif à ce jour: Clearwire), mais aussi l'accès via satellite.

La situation évolue pour ce dernier type d'accès. Les investissements effectués par les acteurs en la matière permettent de proposer une offre plus pratique (les solutions précédentes ne proposaient que la réception des données par satellite, la voie de retour devant transiter par la ligne téléphonique classique), mais aussi plus attractive, au niveau des débits de transfert et de la tarification.

Une solution de nouvelle génération est donc commercialisable. Nichée jusqu'à présent sur le marché professionnel, elle est maintenant de nature à se positionner vers le grand public comme alternative, voire comme concurrente à l'ADSL et au câble.

Ce 1e semestre 2008 est marqué par le lancement sur le marché belge de 2 offres grand public d'accès à Internet :

  1. EutelsatTooway. La solution est commercialisée en direct par la société française "Sat2way", pour un prix variant entre 50 et 100 €/mois en fonction du volume maximum de téléchargement souhaité. Les débits max. sont de 2Mbit/s en réception et 384 Kbit/s en émission;
  2. Astra2Connect. Cette solution sera commercialisée à partir de juin via un distributeur belge: "Satelliet Electronics", à un prix non encore communiqué. Les débits annoncés sont de 1 Mbit/s max en réception, et 128kbit/s max en émission. Outre l'accès à Internet, cette solution devrait aussi permettre:
    • un service de téléphonie sur IP;
    • la réception de TV et radios par satellite;
    • un service d'accès à la télévision IP avec une offre de contenus à la demande.

Pour se raccorder, 3 types d'équipement sont nécessaires:

  • une antenne satellite;
  • un émetteur/récepteur (LNB) placé au niveau de la parabole;
  • un "modem" satellite, à connecter au PC via un câble réseau.

Chaque fournisseur commercialise ces équipements en kits "do-it-your-self". A noter que les kits "Astra" et "Eutelsat" sont actuellement non interchangeables, les caractéristiques techniques des offres étant différentes.

Ce type de solution intéressera plus particulièrement les foyers qui sont localisés dans des zones non encore couvertes, ni par l'ADSL ni par le câble modernisé. En effet, même si le taux de couverture s'est encore amélioré ces dernières années, cette situation de non-disponibilité est encore observée sur le terrain dans plusieurs communes en Wallonie, du fait du faible nombre de clients potentiels concernés par rapport à la hauteur des investissements à effectuer pour assurer une desserte filaire / câblée.

La possibilité de pouvoir enfin accéder à Internet à un prix forfaitaire sera appréciée à une époque où il devient pénalisant pour un territoire de ne pas disposer du haut débit (fracture numérique territoriale). Cette technologie alternative devrait aussi redynamiser l'offre locale, les opérateurs d'infrastructures fixes étant susceptibles de se repositionner.

Les organisateurs de manifestations ponctuelles, les responsables de certaines infrastructures touristiques, les personnes souhaitant disposer d'une liaison dans l'urgence sans devoir atteindre un délai parfois long pour l'activation d'une connexion fixe, ainsi que les personnes disposant de plusieurs pieds-à-terre ou d'un lieu de travail mobile (tels les bateliers) sont aussi susceptibles d'être intéressés.

Par contre, à moins d'un positionnement tarifaire plus aggressif à l'avenir, l'offre d'accès à Internet ne semble pas être en mesure d'être un concurrent direct des offres traditionnelles d'accès à Internet, compte tenu des débits encore limités, des limites de volume de téléchargement et du délai de latence induit par la transmission bi-directionnelle vers le satellite. Ainsi cette solution ne convient guère à certains usages : téléphonie IP, jeux en ligne multi-joueurs, ou encore visioconférence.

Le satellite est donc encore loin de se substituer aux technologies fixes, et reste cantonné essentiellement à des marchés de niche. En fait, il entre en Belgique plutôt en compétition avec les technologies d'accès à Internet mobile, dont la couverture géographique et le positionnement tarifaire s'améliore de mois en mois.

Pour en savoir plus

  • Connexion par satellite
    Connexion "tout terrain", la liaison via satellite est actuellement encore marginale. Si elle offre une alternative intéressante des lieux où les connexions "classiques" sont difficilement disponibles, son prix de revient reste un handicap majeur
    http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,fic,090,011
  • Les différents modes de connexion à Internet
    xDSL (ADSL, ADSL2, ADSL2+, SDSL, VDSL), câble TV, ligne louée, FastEthernet/GigabitEthernet ou encore accès mobile: l'offre de connexion à l'Internet s'est considérablement diversifiée. Comment choisir un type de connexion en fonction de ses besoins?
    http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,fic,090,001
  • BGAN: une connexion mobile globale au niveau planétaire
    Le BGAN (Broadband Global Access Network) est un concept basé sur une nouvelle infrastructure assurant un accès bidirectionnel par satellite pour des services comme le transfert de la voix, de données ou encore de courtes séquences vidéo, etc.
    http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,foc,100,059
  • ASTRA Lien externe
    ASTRA est le premier système satellite d'Europe pour la diffusion d'émissions de télévision et de radio et de services bande large. Actuellement, ASTRA dessert plus de 107 millions de foyers européens. ASTRA est une filiale de SES, le plus grand opérateur de satellites au monde
    http://www.ses-astra.com
  • Sat2Way Lien externe
    Société française déployant en France, Suisse et Belgique une solution bi-directionnelle d'accès à Internet par satellite (Eutelsat)
    http://www.sat2way.com
Portail de la Région wallonne