Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 5 décembre 2016

IPv6 au sein des administrations publiques  

Un rapport de l'OCDE et une directive européenne insistent sur le rôle des pouvoirs publics dans le déploiement d'IPv6 dans les services publics. Pourquoi, quand et comment intégrer IPV6? Tel était le sujet d'un séminaire organisé par Cisco et l'AWT
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 21/04/2009 | Imprimer | Envoyer

Le protocole IPv6 est l'une des préoccupations majeures des gestionnaires de réseau depuis l'annonce de la pénurie des adresses IPv4 vers 2011. Le 3 mars dernier, Cisco et l'AWT ont organisé un séminaire sur la nécessité pour les administrations publiques de s'engager dans le déploiement d'IPv6, et sur les différentes étapes et outils requis pour cette migration.

Séminaire Cisco/AWT consacré à IPV6

Avec plus de 1,3 milliards de personnes connectées, Internet est à un tournant de son histoire. Ce chiffre devrait atteindre 2,5 milliards d'ici 5 ans. Le manque d'adresses IPv4 limitera la croissance d'Internet. Seul l'IPv6 permettra l'augmentation du nombre d'adresses.

Pour rappel, IPV6 favorise le développement d'applications Internet innovantes, notamment dans le cadre de la mise en réseau d'un très grand nombre d'appareil simples. A titre d'exemple, la gestion de l'éclairage public et des bâtiments intelligents pourrait être améliorée. L'Internet pourrait également servir à connecter entre eux, à peu de frais et de manière fiable, des capteurs sans fil intégrés à des appareils domestiques. Au Japon, l'entreprise NTT utilise ce protocole pour connecter des milliers de capteurs à un système informatique permettant de détecter les tremblements de terre et de prendre des mesures immédiates par Internet pour limiter les dommages éventuels (par exemple des alertes à toutes les chaînes de télévision ou une gestion automatique des feux de signalisation passant tous les feux au rouge). Ce type d'application requiert des millions d'adresses et ne peut fonctionner sur l'Internet d'aujourd'hui.

Directive européenne

La gouvernance des ressources de l'Internet, en particulier les adresses Internet et les noms de domaine, est stratégique pour l'avenir de son économie et de ses usages. Internet ne connaissant pas de frontières, une coopération internationale doit être mise en place. Ce sujet a été au coeur du sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) de Tunis en novembre 2005.

En mai 2008, l'Union européenne incitait les états membres à collaborer plus étroitement à l'élargissement de l'adoption de l'IPv6. Une directive prévoit que 25% des utilisateurs devraient être capables de se connecter à l'Internet via IPv6 à l'horizon 2010. L'Union s'est engagée à utiliser ce protocole et a lancé de nombreux projets visant à mesurer la progression de l'usage de l'IPv6 au cours des deux prochaines années.

Le déploiement de l'IPv6 a pris du retard car les acteurs industriels n'en tirent pas un bénéfice immédiat. Cependant, la directive européenne démontre clairement que son coût pourra être maîtrisé s'il est progressif et planifié. Elle recommande ainsi de l'introduire étape par étape, notamment à l'occasion de mises à jour de logiciels et d'équipements. Si cette technologie est déployée en tant que projet distinct, les coûts seront alors nettement plus élevés.

Les gouvernements européens ont donc un rôle important à jouer auprès des acteurs afin d'activer sa migration. En février 2006, lors d'une consultation publique de la Commission européenne, l'utilisation des marchés publics a été retenue comme moyen efficace pour accélérer la transition. Enfin, l'Union finance des projets de recherche et étudie les moyens de stimuler son déploiement.

Rapport de l'OCDE

Dans son rapport "Le futur de l'économie Internet", l'OCDE indique que les pouvoirs publics et les entreprises doivent oeuvrer ensemble efficacement et rapidement pour satisfaire la demande croissante d'adresses Internet et assurer l'avenir de leur économie. Le rapport souligne notamment:

  • le rôle de sensibilisation des pouvoirs publics et du secteur privé pour entamer dès maintenant le passage de la version 4 actuelle du protocole Internet vers la version 6 (IPv6);
  • l'opportunité commerciale et sociale de cette évolution pour les fournisseurs d'accès Internet et les professionnels de l'informatique.

En juin 2008, près de 85 % de la totalité des adresses Internet disponibles étaient déjà attribuées! Si la tendance actuelle se maintient, il n'y aura plus d'adresses libres d'ici 2011. Dès lors, les nouveaux internautes et les nouveaux équipements mobiles ne pourront pas être connectés au réseau. Toujours selon ce rapport, la version 6 du protocole Internet est la solution au problème. Il fournira un nombre presque illimité d'adresses et contribuera à promouvoir le déploiement du haut débit, des téléphones mobiles, des réseaux de capteurs reliés à l'Internet et des services innovants.

A l'exception de quelques pionniers, la majorité des fournisseurs d'accès ont été plutôt timorés dans leurs investissements, la demande des clients à l'égard de l'IPv6 restant faible. Pour l'OCDE, les pouvoirs publics ont un rôle important à jouer en tant qu'utilisateur majeur en stimulant la demande au travers de sa propre politique en matière de marchés publics et de partenariats public-privé.

IP au coeur du plan numérique des gouvernements

Une table ronde dédiée aux gouvernements et aux autorités de régulation s'est déroulée en février dernier à Amsterdam. Le Commissariat général pour la Société de l'information et des médias de l'Union a notamment a insisté sur:

  • l'urgence d'un déploiement urgent du nouveau protocole Internet;
  • l'importance du leadership des gouvernements européens dans cette transition.

L'adoption dIPv6 ouvrira de nombreuses opportunités d'innovation mais reste malheureusement lente, la majorité des acteurs de l'industrie ayant adopté une attitude "wait and see". Les entreprises ne sont pas motivées car elles ne perçoivent pas les bénéfices immédiats de cette migration.

En conclusion, il est essentiel pour le secteur public d'opter pour une vision à long terme et d'intervenir en définissant des actions visant à implémenter l'IPv6! Les gouvernements sont des acteurs clés pour la croissance de l'Internet. Plusieurs pays, comme l'Espagne, l'Angleterre ou la France, ont déjà transposé la directive européenne. Ainsi, en 2008, la France a présenté son plan numérique 2012 proposant 150 mesures articulées sur quatre axes: 

  1. accès aux réseaux numériques;
  2. développement de la production et de l'offre de contenus numériques;
  3. diversification des usages et des services numériques;
  4. rénovation et écosystème de l'économie numérique.

La mesure149 de ce plan, dans son article 4.6 "Faire émerger une gouvernance européenne et internationale de l'Internet", indique qu'il est essentiel d'introduire progressivement à partir de 2009 la compatibilité avec l'IPv6 dans les marchés publics de l'État.

Les États-Unis ont imposé dès 2005 à toutes les agences gouvernementales fédérales de faire migrer leur dorsale principale vers l'IPv6 avant mi-2008. La Corée s'est engagée à convertir vers IPv6 les équipements Internet de ses institutions publiques d'ici 2010. Le gouvernement chinois a fait de même en démarrant le déploiement d'un réseau IPv6. C'est sur celui-ci, durant les Jeux Olympiques de Beijing, que des équipements mobiles et des systèmes de transport intelligent et de sécurité utilisant IPv6, ont été testés.

Services IPv6 à l'AWT

Dans le cadre de sa mission de veille et de promotion technologique, l'AWT s'intéresse depuis longtemps à IPV6. Depuis 2006, en collaboration avec son fournisseur d'accès Belnet, l'AWT dipose d'un espace d'adressage IPv6. Depuis 2008, l'ensemble des services Internet de l'agence (DNS, hébergement, Web, Mail, FTP, etc.) sont accessibles pour les utilisateurs disposant d'une d'utilisant une connexion IPv6.

Pour en savoir plus

  • Le protocole IPv6
    Présentation du protocole destiné à succéder à l'actuel moteur IP (v4) de l'Internet: principales différences, innovations apportées, applications qu'il va promouvoir, méthode d'accès à ce réseau Internet de demain
    http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,fic,110,001
  • Faire progresser l'Internet (.PDF 65 k)
    Plan d'action pour le déploiement du protocole internet IP version 6 (IPv6) en Europe. Communication de la Commission au Parlement européen et au Conseil. COM(2008) 313 final
    http://www.awt.be/contenu/tel/res/communication_final_27052008_fr.pdf
  • Internet address space: economic considerations in the management of IPv4 and in the deployment of IPV6 (.PDF 1291 k)
    With nearly 85% of all available Internet addresses already in use, experts believe that, if current trends continue, Internet addresses will run out by 2011. What next? Will the Internet not be able to scale to connect billions of people and devices to the Internet? This new report focuses on possible scenarios and on the need to deploy the newer version of the Internet Protocol, IP version 6 (IPv6)
    http://www.awt.be/contenu/tel/res/OCDE_40605942.pdf
  • The IPv6 portal Lien externe
    Portail consacré à IPV6
    http://www.ist-ipv6.org
  • IPv6 Forum Lien externe
    Ce consortium vise à assurer la promotion de l'IPV6 en informant les marchés et les utilisateurs à son propos. Il vise également a créer une nouvelle génération de l'Internet marquée par la qualité et la sécurité, et permettant un accès généralisé et équitable à la connaissance et à la technologie
    http://www.ipv6forum.org
  • IPv6 Information Page Lien externe
    Informations sur le protocole IPV6: définition, applications, spécifications, utilisation, etc.
    http://www.ipv6.org
  • IPv6: enabling the information society Lien externe
    The European Commission encourages the widespread adoption of its sixth version, the Internet Protocol version 6 (IPv6) on the basis of a specific action plan that should be fully implemented by 2010
    http://ec.europa.eu/information_society/policy/ipv6/index_en.htm
  • Préparer la France numérique Lien externe
    Plan proposant 150 actions, articulées autour de quatre priorités: permettre à tous les Français d'acceder aux réseaux et aux services numériques, développer la production et l'offre de contenus numériques, accroître et diversifier les usages et les services numériques dans les entreprises, les administrations, et chez les particuliers, moderniser la gouvernance de l'économie numérique
    http://francenumerique2012.fr
Portail de la Région wallonne