Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

mercredi 7 décembre 2016

E-santé. Politiques et objectifs à l'horizon 2020

Le succès des projets e-santé est aujourd'hui étroitement dépendant des stratégies politiques définies et poursuivies par les Etats européens. Ces stratégies, centrées sur le patient, vont remettre en cause les modèles établis en matière de prévention et de prise en charge thérapeutique
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 04/10/2012 | Imprimer | Envoyer

L'amélioration des soins de santé s'inscrira demain dans l'adoption de solutions e-santé qui permettront l'accès aux informations pour les différents fournisseurs de soins: médecins, infirmières, kinésithérapeutes, pharmaciens, etc.

Ces solutions e-santé ne concerneront pas seulement les professionnels de santé mais également le patient. En favorisant le partage et la transparence des données médicales il sera possible de développer de nouveaux modèles de remboursement plus rapide et plus performants.

Dès lors, parvenir à fixer en Europe des lignes directrices ouvrant la voie à des politiques de soins de santé uniformes constitue aujourd'hui un objectif prioritaire. Cette stratégie politique européenne s'articule autour de:

  • la rationalisation des services de soins de santé prodigués dans les hôpitaux ou par des médecins spécialistes,
  • le renforcement des soins de premier niveau,
  • la maîtrise des coûts,
  • l'optimisation des compétences,
  • l'amélioration de la qualité des soins et des lignes directrices associées, comme les mesures d'évaluations par exemple,
  • le rééquilibrage entre la prévention et la prise en charge thérapeutique.

La mise en œuvre des objectifs de politique de santé varie fortement en Europe

Malgré des objectifs politiques généraux de santé similaires en Europe, la façon dont ceux-ci sont mis en œuvre varie considérablement d'un pays à l'autre et même au sein d'un même pays. Par conséquent, les solutions d'e-santé doivent être capables de s'adapter à cette réalité constrastée.

De ce point de vue la question des coûts est inévitable. Pour faire l'objet d'un large consensus politique, les solutions d'e-santé doivent démontrer leur capacité à réduire les coûts et à être rentables.

L'Union Européenne recommande à chaque Etats membres de définir son propre plan stratégique pour la santé 2020. Pour cela, il faudra tenir compte des contraintes légales, techniques et organisationnelles.

L'e-santé centrée sur le patient (Patient-Centric)

Aujourd'hui, le modèle de la prise en charge et de la fourniture de soins de santé d'organise autour d'une division clairement établie entre, d'une part, un secteur "primaire" (soins à domicile, cabinets généralistes, centres locaux de soins, etc.) et d'autre part, d'un secteur "secondaire" composé des établissements hospitaliers.

Le patient se trouve entre les deux secteurs avec le besoin d'être orienté vers un service ou l'autre.

Today. The vertically divided healthcare

Un changement de modèle, orienté cette fois sur le patient, supprimerait cette division et donnerait également au patient un droit d'accès à ses données médicales.

Tomorrow. The paradigm shift in healthcare

Les barrières à lever pour adopter ce nouveau modèle, sont:

  • organisationnelles (le transfert de tâches, la coordination, la coopération, gestion de l'innovation et de la production, etc),
  • législatives et réglementaires (responsabilité, sécurité, confidentialité, partage des données),
  • culturelles et personnelles (un changement majeur pour le citoyen, le patient et le professionnel de la santé, la peur de la technologie et du changement, etc),
  • administratives (les modèles de remboursement),
  • etc.

Exemples d'apport concret des TIC dans des projets opérationnels

Sim-e-child. Une plateforme pour des simulations en cardiologie pédiatrique

Ce projet est dédié à la cardiologie infantile. Il s'agit d'une démonstration de la médecine collaborative utilisant une base de données distribuée qui interconnecte plusieurs cliniques à travers l'Europe et les Etats-Unis. Les médecins peuvent utiliser la plate-forme pour partager des données médicales sensibles et obtenir des documents à l'appui liés aux cas de référence pour une aide à la décision concernant leurs propres patients.

En plus, ce projet vise à:

  • améliorer et compléter le modèle de cœur avec les modèles existants de l'aorte, de la valve aortique et mitrale;
  • intégrer la modélisation de l'écoulement du sang ainsi que la visualisation du débit;
  • intégrer une passerelle avec des outils polyvalents pour un workflow de simulation et de partage des recherches scientifiques.

Le projet epSOS: comment traduire une prescription médicale d'un pays européen vers un autre pays?

Le problème qui se pose est le suivant: comment un pharmacien d'un pays peut-il comprendre une prescription médicale écrite par un médecin d'un autre pays, dans une autre langue avec des produits pharmaceutiques portant des noms différents et ayant des dosages différents?

Le projet européen epSOS a été initié pour résoudre ce type de questionnement en utilisant une grammaire et un dictionnaire basés sur une représentation générique des médicaments européens afin que tous les acteurs impliqués (le pharmacien, le médecin, le patient) puissent comprendre la prescription de la même manière.

La télémédecine

En tant qu'application particulière d'e-santé, la télémédecine est, par exemple, perçue aujourd'hui comme un choix stratégique impliquant d'autres prérequis comme:

  • la disponibilité d'infrastructures haut et très haut débit à large couverture nationale;
  • la sécurité d'accès aux données;
  • une formation de tous les acteurs concernés.

Pourquoi choisir et déployer la télémédecine? Tout d'abord, parce que la télémédecine est désormais "une réalité" et plus un projet innovant en devenir. Ensuite, la télémédecine est le fruit d'un développement à partir des idées médicales et des besoins des médecins.

Les conclusions des premiers projets indiquent clairement les avantages des solutions de télémédecine:

  • obtention des mêmes résultats avec les téléconsultations par rapport à des consultations traditionnelles; les premières données statistiques indiquent que le suivi est amélioré dans la gestion des maladies chroniques par la télémédecine,
  • gain de temps pour les médecins généralistes et spécialistes,
  • diminution du coût grâce à une téléconsultation par rapport à une consultation classique,
  • adoption rapide et naturelle de la part des utilisateurs.

UPMC et l'université de Pittsburgh développent la télémédecine dans le cadre d'une collaboration Europe - Etats-Unis:

Parmi les premiers services de télémédecine opérationnels à ce jour, dans le cadre de cette collaboration de l'UPMC, on remarque les services suivants:

  • teleradiology;
  • teledermathology;
  • teleICU (les soins intensifs suivis à distance avec les outils de monitoring pour des patients en état critique);
  • telestroke (l'accident vasculaire cérébral, diagnostic et soins);
  • telepathology, un projet vital pour:
    • développer un programme de transplantation d'organes, avec une spécialisation dans les transplantation du foie,
    • élaborer un programme de transplantations pédiatriques,
    • soigner et guérir des maladies rares et difficiles,
    • fournir des soins complexes et hautement spécialisés avec un seul médecin spécialiste.

Les principaux objectifs de ces projets de télémédecine ont été:

  • pour le diagnostic: obtenir rapidement un deuxième avis;
  • pour la partie scientifique: mettre en place une base de données des médecins spécialistes;
  • pour la formation des jeunes spécialistes: mettre en place des outils e-learning en s'appuyant sur des données scientifiques réelles rendues anonymes;
  • pour la formation professionnelle continue: diffuser des compétences et du savoir-faire;
  • etc.

Tele(stroke) neurology et téléAVC. La télémédecine en Finlande et en France

La Finlande et la France ont développé des applications de télémédecine pour diagnostiquer en temps utile (dans les 3h de l'apparition des symptômes) les accidents vasculaires qui nécessitent des soins spécifiques afin d'éviter des séquelles irréversibles à ces patients.

La mise en route de ces projets a été possible grâce à:

  • une volonté des médecins spécialistes (ils veulent prodiguer les mêmes soins à tous les patients: à ceux qui habitent à proximité et à ceux qui se trouvent à distance par rapport à un service neurologique spécialisé);
  • une très bonne collaboration entre les médecins spécialistes, urgentistes, généralistes, infirmiers, etc.
  • une caméra vidéo placée pour visualiser le patient (dans un hôpital, un service d'urgence et de soins, etc.);
  • une équipe de médecins spécialistes distribuée dans différents hôpitaux et assurant ainsi une garde médicale;
  • des services de radiologie situés sur place;
  • une bonne, voire très bonne connectique entre les établissements de soins médicaux;
  • etc.

Les résultats sont très encourageants, les médecins spécialistes ayant pu sauver plus de 70% des patients se trouvant loin des centres spécialisés.

Pour en savoir plus

  • Sim-e-Child a FP7 STREP Lien externe
    A grid-enabled pan-Atlantic platform for large scale simulations in paediatric cardiology
    http://www.sim-e-child.org
  • epSOS. The European eHealth Project Lien externe
    epSOS aims to design, build and evaluate a service infrastructure that demonstrates cross-border interoperability between electronic health record systems in Europe
    http://www.epsos.eu
  • UPMC Lien externe
    UPMC is one of the leading nonprofit health systems in the United States. UPMC develops and delivers Life Changing Medicine by harnessing the power of technology, translating science into cures, and accelerating the pace of innovation worldwide
    http://www.upmc.com
  • eHealth week Lien externe
    Site officiel de la conférence eHealth Week
    http://www.worldofhealthit.org
  • Digital agenda for Europe Lien externe
    The overall aim of the Digital Agenda is to deliver sustainable economic and social benefits from a digital single market based on Internet and interoperable applications
    http://ec.europa.eu/information_society/digital-agenda
  • eHealth. Investir dans les systèmes de soins de santé du futur
    Les responsables politiques de la santé de l'Europe cherchent des réponses à une question pressante: comment utiliser les technologies de l'information et de la communication pour réduire les coûts des soins de santé, tout en améliorant les services?
    http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,foc,100,135
  • Le point sur le Digital Agenda de l'Europe
    Les 16 et 17 juin 2011, les décideurs politiques, les représentants de l'industrie, de l'enseignement et de la recherche se sont réunis à Bruxelles pour discuter de l'agenda numérique européen, et notamment du très haut débit (THD)
    http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,foc,100,140
  • Agoria e-Health Awards Lien externe
    Les Agoria e-Health Awards ont pour objectif de mettre à l'honneur tous les projets e-Health des hôpitaux, médecins, mutualités, autorités publiques, etc.
    http://www.ehealthawards.be
Portail de la Région wallonne