Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

mercredi 7 décembre 2016

Appel à propositions GREENTIC

La Wallonie lance un appel à propositions dans le domaine des TIC et du Multimédia, pour cofinancer des projets de recherche et/ou développement en vue d'initier des innovations de rupture pour des produits, procédés ou services à contribuer au développement durable
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 10/09/2012 | Imprimer | Envoyer

Green IT ... IT for Green

Lors de la rédaction du Master Plan TIC du programme Creative Wallonia, l'AWT a souligné l'importance du Green IT. Face à l'évidence du réchauffement climatique et de ses impacts sur les modes humains d'organisation, c'est à l'aune de la métrique CO2 que se structurera demain l'ensemble de l'économie. Gisement de productivité et d'innovation, le secteur des TIC doit aujourd'hui opérer une véritable refondation pour devenir plus durable, mais surtout pour constituer une des dynamiques majeures du passage vers une économie décarbonée.

Dans une première étape, les TIC devront poursuivre leurs propres efforts environnementaux. Cette transformation est actuellement en cours via la mise en place de technologies plus "propres" (éco-conception des produits informatiques, nouvelles générations de datacenters, Cloud Computing, virtualisation, etc.) et par l'adoption d'une nouvelle gouvernance IT au sein des entreprises et des organisations (achats responsables et durables de matériels, tableaux de bord environnementaux, optimisation des impressions papiers, gestion de la consommation d'énergie, dématérialisation des processus internes et externes, politiques de mobilité et de transport, télétravail, e-formation, gestion de la fin de cycle de vie des matériels IT, etc.).

Dans une seconde étape, le secteur TIC va constituer l'un des leviers essentiels qui va irriguer en gains environnementaux l'ensemble des secteurs économiques. L'un des chantiers les plus visibles de cette participation active du secteur TIC à la transformation de la plupart des métiers est notamment celui de l'informatisation des grands réseaux de distribution existants, tels que l'eau, l'électricité, les routes et les autoroutes. La disponibilité de technologies performantes de capteurs, de transmission et d'analyse, en temps réel, des données collectées sur ces différentes infrastructures va ainsi contribuer significativement à réinventer l'usage même des services proposés par ces réseaux. On rappellera que l'Union européenne impose aux états membres de fonctionner sur 80% de compteurs intelligents à l'horizon 2020. Selon Gap Gemini, 6% seulement de compteurs intelligents seraient déployés en Europe, même si un pays comme la Suède approcherait les 100%.

La green IT ne sera dès lors plus considérée comme une composante spécifique de l'IT, mais bien comme une ressource essentielle à l'émergence de projets écologiques globaux (comme les villes intelligentes et durables). En amont, le défi lancé par l'intégration des projets en cours dans le domaine de la production d'énergies renouvelables va nécessairement correspondre à un besoin accru "d'intelligence" informatique (Smart Grid) pour optimiser la rencontre entre les aléas de production, la décentralisation de ces sources de production, la gestion des pics de consommation et enfin la nécessité d'inventer de nouveaux modèles de tarification associés dans lesquels les circuits financiers seront à double sens.

Programme GREENTIC. Appel à propositions

Une stratégie gobale de recherche et d'innovation

Cet appel s'inscrit dans la stratégie de recherche et d'innovation du Gouvernement wallon. Cette stratégie définit cinq thèmes prioritaires d'investissement dans la recherche:

  1. développement durable,
  2. énergie,
  3. domaines technologiques,
  4. santé,
  5. allongement de la durée et de la qualité de la vie.

Cet appel s'inscrit résolument dans cette optique : il ambitionne d'associer entreprises et organismes de recherche afin de développer de nouvelles activités au sein des premières citées et de développer des nouvelles connaissances dans les deuxièmes, et ce dans le domaine du TIC et Multimédia au service du développement durable.

Périmètre de l'appel à propositions

L'appel à propositions GREENTIC vise à cofinancer, dans le domaine des TIC et du Multimédia au service du développement durable , des projets de recherche industrielle et de développement expérimental, menés en collaboration entre plusieurs entreprises (minimum deux) et plusieurs organismes de recherche (minimum deux), en vue d'initier des innovations de rupture pour favoriser le développement de produits, procédés ou services essentiellement nouveaux destinés à être valorisés industriellement.

De manière exhaustive, les projets pourront aborder les domaines suivants:

  • dématérialisation (réduction production de DVD et de papiers, e-commerce, vidéoconférence, télétravail, etc.);
  • réduction de la consommation énergétique du matériel TIC, de la consommation électrique des datas centers, GPU, etc.;
  • smart building, intelligent home, domotique;
  • Internet des objets;
  • e-inclusion : assistance personnes fragilisées, personnes âgées, aide à l'apprentissage (éducation et formation des personnes précarisées), serious game, interactions multimodales, etc.;
  • ageing people (vieillissement de la population, prévention des accidents domestiques, maintien au domicile des personnes âgées, etc.) à l'exclusion des applications purement médicales (dossier patient, monitoring des paramètres médicaux à distance, etc.);
  • intégration des TIC en milieu hospitalier (éviter la rupture entre le monde hospitalier et le monde externe, intégration scolaire en milieu hospitalier, etc.) à l'exclusion des applications purement médicales (dossier patient, monitoring des paramètres médicaux à distance, imageries médicales, TIC liés aux équipements médicaux, les outils de planning de gestion hospitalière, etc.);
  • Multimodal Interaction Framework;
  • Big Data, Open Data et technologies sémantiques;
  • génie logiciel, à l'exclusion des axes stratégiques des pôles;
  • machine learning, Intelligence artificielle à l'exclusion des domaines spatial, aéronautique et médical;
  • interactions homme-machine: design d'interfaces (psychologie et ergonomie), nouveaux modes d'interaction et d'organisation (sociologie), Natural User Interface, à l'exclusion des axes stratégiques des pôles;
  • livres numériques;
  • trust and security: s écurité de l'information et des applications, respect de la vie privée, accès aux informations fiables;
  • cloud computing;
  • green cinema: quality, robustness to transmission errors, content security, optimization, stereoscopic imaging, 3D, live events and transcoding for digital archiving and interactive access on various devices, streaming cinema, high-speed motion, viewer interaction, 3D surround sound, etc.;
  • nouvelles technologies de la synthèse et du traitement de la parole, du son et de l'image tant au niveau de l'interprétation que de la production (algorithmie, solutions matérielles et logicielles, reconnaissance du mouvement et du visage, etc.);
  • domaines TIC et multimédia au service de la création artistique.

Objectifs de l'appel à propositions

L'appel vise GREENTIC vise trois objectifs:

  1. une recherche (recherche industrielle et/ou développement expérimental) qui permettra à chaque partenaire industriel de développer, après le projet, un nouveau produit, procédé ou service répondant à une demande du marché (nouveaux besoins);
  2. une innovation de rupture porte sur un produit, un procédé ou un service qui, à terme, remplacera un produit, procédé ou service dominant. Cette disparition est induite par une différence entre l'ancien et l'innovant qui se situe notamment dans l'augmentation de la performance acquise par rapport à l'origine mesurée selon les critères traditionnels;
  3. un renforcement des logiques de partenariats, particulièrement entre le monde de la recherche et le monde des entreprises.

Qui peut participer à l'appel à propositions?

Le porteur du projet doit être une entreprise disposant d'un siège d'exploitation en Wallonie. Le partenariat sera complété par:

  • au moins une deuxième entreprise disposant d'un siège d'exploitation en Wallonie, au moins une des deux entreprises doit être une PME;
  • au moins deux organismes de recherche parmi les:
    • unités universitaires,
    • unités de haute école,
    • organismes publics de recherche,
    • centres de recherche agréés,

Les acteurs actifs dans le domaine de la création artistique et qui n'ont pas le statut d'entreprise (les ASBL par exemple), pour autant qu'ils disposent d'une implantation en Wallonie et à la condition expresse de ne pas être un organisme public, peuvent participer à la recherche en tant que partenaire supplémentaire (et bénéficier d'une subvention) ou en tant que sous-traitant (définition dans le vademecum). Dans le cadre d'une approche Win-Win, les entreprises, unités et centres de recherche étrangers à but non lucratif situés dans un pays de l'Union européenne peuvent également participer à la recherche. Cependant, cette participation ne fera l'objet d'aucun financement par la Région wallonne.

Un accord de collaboration (signé par les partenaires et joint à la proposition définitive) conditionnera le bon déroulement du projet à la fois sur le plan de la protection de la propriété intellectuelle, de la valorisation des résultats et des droits et devoirs de chacun. Cet accord précisera notamment le domaine de recherche couvert par chacun des partenaires, les droits respectifs en ce qui concerne la propriété des résultats et leur valorisation. Cet accord fera l'objet d'un examen individuel et sera soumis à évaluation.

Budget

L'appel à propositions est doté d'un budget PM2.Vert indicatif de 10 millions d'euros. L'intensité de la subvention, exprimée en pourcentages des dépenses admissibles est de 75% pour les centres de recherche agréés et les asbl, et de 100% pour les unités universitaires, unités de haute école et organismes publics de recherche et:

  • pour la recherche industrielle : 65% pour les grandes entreprises, 75 % pour les moyennes entreprises, 80% pour les petites entreprises,
  • pour le développement expérimental : 40 % pour les grandes entreprises, 50 % pour les moyennes entreprises, 60 % pour les petites entreprises.

Les subventions sont appelées à couvrir la totalité des frais liés à la réalisation de la recherche:

  • frais de personnel relatifs aux chercheurs et aux techniciens;
  • dépenses de fonctionnement;
  • frais généraux;
  • coût du matériel utilisé;
  • dépenses de sous-traitance.

Calendrier et séances d'information

Les principales étapes de l'appel sont:

  • lundi 3 décembre 2012. Clôture des soumissions des déclarations d'intention, clôture des demandes de réunion à 12h00 au plus tard;
  • lundi 28 janvier 2013. Clôture des dépots de propositions détaillées à 12h00 au plus tard;
  • mai 2013. Réunion du comité de sélection;
  • Troisième trimestre 2013. Signature des conventions, engagement budgétaire et démarrage des projets sélectionnés.

Trois séances d'informations sont organisées:

  • mardi 18/09/2012 à 16h00 à l'AWT (Avenue du Prince de Liège 133 à 5100 Jambes);
  • lundi 24/09/2012 à 09h00 à Mons (MIC, Boulevard Initialis, 1 à 7000 Mons);
  • vendredi 28/09/2012 à 9h00 à Liège (Atrium Vertbois, rue du Vertbois, 11 à 4000 Liège).

Pour confirmer votre participation à l'une de ces séances, il suffit d'envoyer un mail à Pol Flamend (DGO6, SPW).

Informations pratiques et contacts

Présentation complète et documents de référence sur le site de la DGO6:

Contact:

  • Service public de Wallonie. DGO6 (Direction générale opérationnelle de l'Economie, de l'Emploi & de la Recherche)
  • Pol Flamend, Attaché:
    • Mobile: +32 (0)495 513587,
    • Tél.: +32 (0)81 334579,
    • Fax: +32 (0)81 334621,
    • E-mail.

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne