Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

samedi 10 décembre 2016

Liège Expo 2017. Connecting the World, linking People, better living Together

Les TIC sont au coeur de la candidature de la ville de Liège pour l'exposition internationale 2017 dont le thème est la "connectivité" qui permet de créer un lien de plus en plus facilement et rapidement entre un nombre impressionnant de femmes et d'hommes dans le monde
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 17/09/2012 | Imprimer | Envoyer

La Ville de Liège, cœur de la troisième agglomération de Belgique (600.000 habitants), est la Capitale économique de la Wallonie. Depuis une dizaine d'années, elle met en œuvre une stratégie de reconversion ambitieuse. Pas à pas, la Ville et l'agglomération se transforment pour générer une économie de services centrée sur des pôles d'excellence. Liège a profité de cet élan positif pour organiser un évènement d'ampleur mondiale qui constituera le point d'orgue de la stratégie de reconversion économique et urbaine de la région liégeoise.

Dans cette perspective, organiser une exposition internationale à Liège en 2017 est une occasion remarquable pour:

  • mettre en valeur les points forts et success stories belges sur les plans économique, scientifique et culturel;
  • positionner positivement la Belgique, ses Régions et Communautés à l'international ;
  • symboliser la réussite de la mutation industrielle et urbaine de la région liégeoise.

Le choix de la thématique s'est porté sur la connectivité comme phénomène technologique qui permet de créer un lien de plus en plus facilement et rapidement entre un nombre impressionnant de femmes et d'hommes dans le monde.

Avec les développement foudroyant des Technologies de l'Information et de la Communication, les moyens de communication se sont intensifiés et dématérialisés grâce à des réseaux tels qu'Internet ou la téléphonie mobile. Cet essor est présent dans la vie quotidienne de chacun d'entre nous. Il démultiplie nos échanges, il inaugure de nouvelles formes de relations, il remodèle nos imaginaires en transformant nos visions de l'espace et du temps, bouleverse nos rapports à l'information, à la culture et à la mémoire de nos sociétés. Cette nouvelle réalité impose de repenser le lien que les hommes entretiennent avec leur environnement (familial, professionnel, culturel, etc.) à la fois à l'échelle individuelle et communautaire, locale et internationale.

Comment les moyens mis en œuvre pour connecter la planète peuvent-ils servir cette solidarité? Telle est la question posée par Liège Expo 2017 et ce, dans des domaines qui touchent particulièrement l'humain:

  • la santé,
  • les transports durables,
  • l'environnement,
  • la culture,
  • l'éducation.

Ce thème est traduit par l'intitulé "Connecter le Monde, relier les Gens, mieux vivre Ensemble" ou "Connecting the World, linking People, better living Together".

Se connecter pour un mieux-être

Les progrès de la médecine ont été fulgurants en quelques années. Les populations sont en meilleure santé et vivent plus longtemps que dans le passé. Cependant, ces progrès restent profondément inégaux en termes de répartition inter-pays et même au sein d'un même pays, notamment entre les milieux urbains et ruraux. Les défis critiques en matière de santé publique subsistent donc, tant dans les pays en développement que dans les pays industrialisés.

Face à ces défis, les débouchés offerts par les TIC et la connectivité permettent d'améliorer la prévention et le traitement de nombreuses pathologies. Le traitement et l'échange d'informations médicales facilitent la prise de décision en faveur des patients. Grâce à la technologie, des spécialistes peuvent poser des diagnostics, voire même opérer, à distance, sur l'ensemble des continents.

Avec l'augmentation progressive de l'espérance de vie, d'ailleurs très significative dans les pays industrialisés, le problème de la prise en charge à domicile des personnes âgées va se poser de façon accrue. Là aussi, les progrès en matière de connectivité, vont permettre une prise en charge des personnes à domicile beaucoup plus large et plus efficace que ce qu'elle ne l'est actuellement.

En matière de prévention d'épidémies, la lutte est engagée au plan international contre des maladies comme la malaria, la tuberculose, le virus HIV, le cancer, l'Alzheimer ou le Parkinson, etc. Les progrès à venir et le déploiement de ces technologies permettront, dans les prochaines décennies, d'endiguer des épidémies actuellement meurtrières. L'amélioration de la santé maternelle et la réduction de la mortalité infantile sont également des défis adressés dans ce sens.

Liège Expo 2017 démontrera les résultats des dernières avancées menées par les docteurs, chercheurs, politiques de la santé et représentants d'organismes du secteur afin d'échanger les meilleures pratiques d'utilisation des TIC en matière de santé et "se connecter pour un mieux-être".

Se connecter par des transports plus durables

Les transports sont dans le monde interconnecté d'aujourd'hui un facilitateur essentiel de l'interaction sociale et de la croissance économique. A l'avenir aussi, ils conserveront leur importance primordiale pour l'autonomie de la vie, les échanges commerciaux et la cohésion sociale et demeureront un moteur de l'intégration sociale et du développement économique. Mais les transports posent également des défis majeurs pour l'humanité en termes de préservation de l'environnement, de sécurité et de santé, surtout quant à l'inter-connectivité et l'accessibilité. Plus globalement, il ne serait en rien exagéré d'affirmer que le monde est maintenant à un carrefour où la moitié des gens reconnaissent l'urgence de diminuer les besoins en transport de personnes ou de marchandises alors que l'autre moitié, au contraire, aspire à plus de mobilité et voit la possession d'un véhicule individuel comme un objectif crédible et réaliste.

Les grandes villes du monde entier concentrent la majorité des capacités économiques, intellectuelles et culturelles. Toutefois, la gestion actuelle des infrastructures et modalités de transports urbains n'est pas tenable sur les plans de l'efficacité économique et énergétique. Les nouvelles technologies offrent la meilleure perspective d'amélioration en la matière. L'hybridation des transports et leur interconnexion permettra ainsi d'acheminer mieux et plus vite les biens d'un point de la planète à l'autre en minimisant l'impact sur l'environnement et sur le climat.

La question du besoin de développement et de déploiement à grande échelle de systèmes de mobilité urbains intégrés permettant d'interconnecter la totalité des moyens de transport afin de fluidifier le trafic et ainsi permettre des déplacements efficaces se pose dans l'ensemble des mégalopoles du globe. Ces systèmes pourront à terme intégrer de façon prédictive les comportements humains sur base des données collectées en temps réel grâce notamment aux véhicules intelligents et aux smartphones.

Pour que l'innovation puisse suivre son cours et s'attaquer aux problèmes déjà soulevés, des coopérations internationales et des partenariats plus étroits associant pouvoirs publics, organismes régionaux, professionnels, associations, entreprises et établissements de recherche doivent être crées. A cette fin, l'Expo vise à rassembler les acteurs majeurs du secteur afin que ceux-ci puissent mettre les bases de nouveaux liens de coopération.

Outre cet objectif de renforcement des coopérations, l'Expo se veut également une vitrine pour les nouvelles modalités de transport plus soucieuses de l'environnement, qui facilitent les interactions entre les hommes, qui aident à réduire les besoins de transport et qui augmentent la sécurité. D'ailleurs, un bon nombre de ces nouveaux modes de transport seront mis à disposition des visiteurs lors de l'Expo.

Se connecter pour une culture plus riche

La protection, l'encouragement et la diffusion de la culture ou des cultures est un défi important pour notre monde, afin de promouvoir la richesse et la diversité du genre humain. Les TIC et la connectivité doivent permettre d'accroître notre capacité à protéger la culture et la pérenniser pour les décennies et les siècles à venir. La problématique du stockage numérique, qu'il soit localisé, centralisé ou distribué sur un réseau doit par exemple être adressée.

Comme les milliers d'œuvres, plastiques ou littéraires, qui sont parvenues jusqu'à nous, la connectivité et les TIC devront garantir que les artistes de demain disposeront d'un support pérenne leur permettant de transmettre leurs créations aux générations futures. L'imprimerie "virtuelle" devra permettre aux générations à venir de bénéficier de cette culture qui va naître de plus en plus souvent directement sur support numérique dématérialisé.

De même, une plus grande connectivité entre les citoyens devra permettre la diffusion de leur créativité à travers l'espace. La mise à disposition d'informations et de matériels culturels à un nombre croissant de personnes est une bonne chose. Il faut toutefois que l'aspect de production du contenu ne soit pas ignoré. Il y a en effet un risque important que du contenu "minoritaire", c'est-à-dire issu de langues moins usitées, de petits pays ou de cultures marginales, soit éclipsé par une monoculture globalisée et essentiellement anglophone. Le déploiement des TIC offre des perspectives très favorables en matière de préservation, diffusion et accès aux patrimoines culturels locaux. Elles permettent donc à des cultures peu connues de dépasser l'ancrage local et d'accéder à une diffusion, donc à une connaissance internationale.

L'Expo se veut être tout d'abord le déclencheur d'une prise de conscience de masse des changements dans le monde culturel et le secteur média suite à l'émergence des TIC. Deuxièmement, l'Expo ambitionne d'offrir une vitrine pour tous les nouveaux modes d'interaction entre les hommes et l'art, et faire découvrir aux visiteurs la richesse culturelle qui s'ouvre à eux grâce à des nouveaux modes de représentation et de communication. L'Expo assume donc clairement un rôle éducatif. Enfin, l'Expo favorisera l'échange de meilleures pratiques entre pays en termes de démocratisation et promotion de la culture et intégration des populations jeunes et défavorisées.

Se connecter pour un environnement plus pérenne

Les questions liées à l'environnement et aux changements climatiques nous concernent tous. La croissance de la population et le développement économique de tous les pays mettent les ressources de notre planète sous pression et soulèvent des questions quant à la pérennité de nos modes de vies actuels. La prise de conscience globale et récente d'un besoin urgent de changer la manière dont nous vivons et de revenir à un mode de vie en harmonie avec la nature si nous voulons assurer la survie de notre planète, comme nous la connaissons, et par là même notre propre survie, nous impose de trouver rapidement des solutions de production énergétique, d'utilisation de l'eau, de transport qui soient plus en adéquation avec le respect de l'environnement.

Les potentialités des nouvelles sources d'énergies (solaire, éolien, hydrolienne, etc.) représentent déjà à elles seules une avancée positive en matière d'impact sur l'environnement. Toutefois, le progrès réel se situe dans la gestion intelligente de la production et de la distribution en fonction des besoins réels de consommation. Les systèmes envisagés permettront d'acheminer l'énergie produite le plus à proximité du lieu de consommation, et ce sur base de la demande énergétique directement remontée par les appareils ménagers et industriels via les technologies communicantes (Internet des objets).

A plus large échelle, les TIC permettront, via l'utilisation à large échelle de capteurs et senseurs, de mieux gérer l'environnement en détectant plus rapidement les pollutions et leurs sources par exemple. La multiplication des données disponibles permettra également de mieux étudier et anticiper les impacts liés au changement climatique afin d'éviter les crises humanitaires liées aux catastrophe naturelles (inondations, ouragans, sécheresse, etc.).

L'Expo va renforcer la collaboration pour la préservation de l'environnement en consolidant les partenariats existants mais aussi en créant de nouveaux avant, pendant et après Expo. L'objectif sera aussi de motiver la sensibilisation et l'éducation environnementale des individus et des entreprises afin de modifier leurs habitudes de consommation et de production. L'Expo sera donc l'endroit idéal pour favoriser la prise de conscience au niveau de la population et des entreprises.

Se connecter pour une meilleure formation

Vivre mieux dans un monde dépourvu de violence, de maladie et d'inégalité est un souhait universel, mais qui ne peut être réalisé que si tous les Hommes reçoivent les mêmes opportunités, opportunités qui doivent s'ancrer dans le droit universel de l'accès équitable à l'éducation. Les effets bénéfiques de l'éducation se retrouvent tant au niveau individuel que de la société. En effet, une éducation de haute qualité a des impacts multiples à plusieurs niveaux.

Au niveau individuel, une bonne éducation ouvre des multiples possibilités de développement personnel et professionnel et est associée avec des revenus plus élevés, une mobilité sociale accrue, un bien être général et la satisfaction dans le travail. Sur le plan social, l'éducation est également reconnue comme étant à la base d'une meilleure santé publique, un niveau de criminalité plus réduit, une démocratie participative, une plus grande implication citoyenne et des comportements plus responsables.

Enfin, d'un point de vue économique, un niveau plus élevé d'éducation mène à des augmentations de taux d'innovation et de productivité et in fi ne du Produit Intérieur Brut (PIB) par habitant. Pour ces raisons, la transformation des systèmes éducatifs à l'échelle mondiale représente un enjeu important et urgent pour l'humanité. Alors que des progrès dans l'éducation continuent à être réalisés, des insuffisances marquantes sont toujours à signaler.

La connectivité accrue et les TIC devront permettre à la fois d'uniformiser et de démocratiser la connaissance et la rendre disponible pour tous. Les enseignements universitaires, supérieurs et même secondaires ne seront plus, ainsi, des lieux de rassemblement localisés dans un état, une province, une région, une ville… mais réuniront des enseignants experts issus du monde entier, de même que des étudiants venus des cinq continents afin de bénéficier de ce savoir, savoir-faire et savoir-être. Les TIC supportant l'éducation à distanc permettront de virtualiser davantage les échanges entre pédagogue et élève, qui ne seront nécessairement contraints de se déplacer physiquement.

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne