Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 5 décembre 2016

Le numérique et le THD comme priorité pour l'économie européenne

Pour fêter son diximèe anniversaire, la conférence FTTH Council Europe 2013 a réuni plus de 3000 participants et 130 exposants à Londres. L'AWT revient sur cet événement qui a mis l'accent sur les priorités absolues que représentent le numérique et le THD pour le renouveau économique de l'Europe
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 07/05/2013 | Imprimer | Envoyer

Digital Agenda 2020 ... pas assez d'ambition pour le très haut débit?

BI ... "Before Internet". C'est ainsi que les jeunes définissent aujourd'hui un temps qu'ils n'ont pas connu et qui leur semble aussi éloigné que l'antiquité. Cette expression démontre que, désormais, il n'est plus possible d'envisager nos vies, privée et professionnelles sans Internet. C'est également ce que l'AWT entend quand elle envisage l'avenir non plus, "avec" ou "sur", mais bien "dans" l'Internet.

Toutefois, de nombreux observateurs avisés pensent que l'Europe des 27 n'avance pas assez vite et fort dans le développement des infrastructures FTTx, véritable système cardio-vasculaire de l'économie numérique. Ainsi, lors de son intervention à la conférence FTTH Council Europe 2013, Gunnar Hökmark, membre du Parlement européen, a mis en évidence le fait que les objectifs de l'Agenda digital 2020 n'ont pas assez d'ambition, conseillant notamment de ne plus s'exprimer en mégabits, mais bien en gigabits!

Le très haut débit "illimité" doit permettre à l'Europe de retrouver et maintenir sa compétitivité par rapport aux autres régions du monde, notamment les régions émergentes, dans une perspective où la qualité des réseaux de télécommunications sera un facteur discriminant toujours plus important dans le futur. Les infrastructures FTTx offrent ainsi à l'Europe l'opportunité de concevoir, développer et distribuer de nouveaux services et de nouveaux flux d'information et d'innovation, susceptibles de créer de la croissance économique.

FTTH, facteur de compétitivité pour l'immobilier

Preuve que le très haut débit concerne tous les secteurs de la société, y compris les secteurs dits "traditionnels", l'immobilier doit jouer un rôle majeur dans le déploiement de l'économie numérique.

Ainsi, le FTTH doit être le choix "naturel" pour l'équipement et la connectique des nouveaux bâtiments, qu'ils aient une destination privée (les lotissements par exemple) ou professionnelle (les parcs d'activité). Non seulement, les fibres optiques offrent une avantage au niveau du coût d'installation par rapport aux câbles en cuivre, mais en plus elles permettent de faire évoluer les capacités pour répondre aux demandes futures d'augmentation des débits.

La question se pose donc de comprendre pourquoi les promoteurs immobiliers et les "grands" propriétaires ne s'impliquent pas pour devenir des acteurs sur la scène du FTTH? Le FTTH Council Europe a donc commandité une intéressante analyse auprès d'un cabinet spécialisé pour étudier les effets positifs du FTTH sur des projets de logement.

Parmi les idées souvent évoquées pour stimuler le THD dans l'immobilier revient la possibilité d'une obligation légale. Toutefois, actuellement, seule une minorité de pays européens ont adopté un cadre réglementaire pour le déploiement d'une infrastructure FTTH dans les nouveaux lotissements.

Motivations pour investir dans les infrastructures en fibre optique

Beaucoup de décisions en matière de connectivité ont été, et sont encore, prises en fonction d'une perception "traditionnelle" des télécommunications, c'est-à-dire des investissements basés sur des calculs intégrant les capacités de paiement des consommateurs moyens pour un package donné de services.

Il serait pourtant nécessaire d'envisager les investissements THD et leur impact potentiel dans une perspective plus large. C'est ce que montre le schéma suivant.

Direct, indirect, and induced effects of FTTH Deployment
Avantages potentiels du FTTH/B

Technologie. Des modèles "open network"

Dans un modèle de réseau ouvert (open network), les services sont fournis sur une base équitable et non discriminatoire à tous les utilisateurs du réseau. Ce modèle répond à la nécessité de séparer les fonctionnalités d'un réseau en trois parties (couches):

  • l'infrastructure passive, physique (les détenteurs des câbles):
  • les fournisseurs de services réseau: transport des signaux (cette partie inclut les équipements actifs);
  • les fournisseurs de services pour l'utilisateur final.
Modèle FTTH "Open Network" (réseau ouvert)
Modèle FTTH "Open Network" (réseau ouvert)

Le modèle suédois

Le modèle suédois, initié en 1994 par la société STOKAB (société publique appartenant à 100% à la ville de Stockholm, donc société publique), offre différents avantages:

  • une couverture à 100% de la ville de Stockholm et des communes environnantes en fibres optiques et en WiFi;
  • une gestion au niveau infrastructure physique (partage des gaines, pose et location de fibres optiques, etc.) ;
  • l'accès à cette infrastructure pour tous les opérateurs qui fournissent des services à l'utilisateur final (citoyen, administration, école ou entreprise);
  • les prix sont publics, transparents et les mêmes pour tous les opérateurs;
  • 400.000 citoyens disposent d'un accès FTTH à 1 Gbps. Cela représente 90% des ménages et 100% des entreprises.

Les bénéfices du modèle STOKAB sont les suivants:

  • l'existence d'une infrastructure FO publique disponible pour tous (la ville aligne cette infrastructure au niveau des autres utilités publiques telles l'électricité, l'eau, les égouts, etc.);
  • les travaux de génie civil sont réduits au minimum car on place des câbles largement dimensionnés ce qui évite de réouvrir les routes;
  • l'infrastructure est sécurisée;
  • les clients ne doivent plus investir dans une infrastructure, ils peuvent se focaliser sur leur métier de base;
  • le financement initial a été réalisé grâce à des prêts; actuellement le réseau est rentable et il finance les nouveaux investissements.

Le schéma technique de ce modèle est le suivant.

Le modèle "open network" en Finlande

Le modèle pratiqué en Finlande par le réseau Fionets est un peu différent. La société qui fournit des services au niveau physique (fibres optiques) peut également proposer des services au niveau transport optique (via des équipements DWDM). Les services fournis aux utilisateurs finaux (accès Internet, TV, e-health, jeux, etc.) sont réservés aux opérateurs spécifiques.

Le modèle "open network" de la Sofico en Wallonie

En Wallonie, la Sofico a mis en pratique ce modèle depuis 2002, année où le Gouvernement wallon a confié à la Sofico la gestion des fibres optiques déployées au long des infrastructures routières wallonnes. Des opérateurs peuvent utiliser les fibres optiques, gérés par la Sofico, afin d'offrir des services aux utilisateurs finaux: administrations, hôpitaux, PME, etc.

Gagnants et perdants dans la course au déploiement FTTH/FTTB en Europe

Selon l'Idate, 2012 a été une année très importante pour l'adoption en Europe du FTTH (la fibre optique jusqu'au domicile). Il convient d'abord de souligner l'écart important entre les leaders et les retardataires. Ensuite, l'Europe, avec la Russie et les pays de CEI, a enregistré environ 35% de nouveaux abonnés en 2012.

The European ranking includes countries of more than 200k HH where the part of FTTH/B subs in the total number of HH is at least 1%. Source: Idate for FTTH Council Europe
The European ranking includes countries of more than 200k HH where the part of FTTH/B subs in the total number of HH is at least 1%

Pour l'Europe élargie, la Russie émerge comme leader, avec ses 2,2 millions de nouveaux abonnés au second semestre de l'année 2012, soit plus que le nombre total d'abonnés des 27 pays de l'UE. Viennent ensuite l'Ukraine en deuxième place et la France en troisième position. Les cinq premières économies européennes classées "dynamiques" sont: la Turquie, l'Espagne, l'Ukraine, les Pays Bas et la Russie. Pour les trois premiers pays, le nombre d'abonnés FTTH a doublé en 2012.

Les pays "leaders FTTH" ont un avantage économique majeur par rapport à leurs voisins moins bien connectés.

Countries with 1M HP or more at end 2012 (Top 5 growth rates 2012)
Countries with 1M HP or more at end 2012 (Top 5 growth rates 2012)

Au niveau mondial, les Emirats Arabes Unis ont pris la première place suivie par la Corée, Hong Kong et le Japon.

Pour en savoir plus

  • FTTH Council Europe Lien externe
    Organisation dont l'objectif est d'assurer la promotion et le déploiement de l'accès à la fibre optique pour tous en Europe
    http://www.ftthcouncil.eu
  • Open Network Alliance Lien externe
    Association with the aim of exploring the opportunities and the challenges of Open Networks. This forum is a place for discussion among operators, service and application providers, vendors, researchers, investors, and policy makers, with the aim to highlight challenges and discuss possible answers and solutions
    http://www.opennetworkforum.org
  • Mesures pour réduire le coût du déploiement de réseaux à haut débit (.PDF 151 k)
    Proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil relatif à des mesures visant à réduire le coût du déploiement de réseaux de communications électroniques à haut débit (COM(2013) 147 final)
    http://www.awt.be/contenu/tel/res/Europe_COM_2013_0080.pdf
  • FTTH Council Europe 2011
    Au cours d'une conférence réunissant plus de 3000 participants et 180 exposants, le FTTH Council Europe a réaffirmé sa conviction que le FTTH représente un formidable catalyseur pour la prospérité sociale, environnementale et économique
    http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,foc,100,125
Portail de la Région wallonne