Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

lundi 5 décembre 2016

La méthodologie utilisée pour l'étude

L'étude est basée sur une réunion technique dans chaque commune choisie. Pendant cette réunion, l'AWT a systématiquement présenté un questionnaire à remplir
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 24/01/2005 | Imprimer | Envoyer

Questionnaire et réunions de travail

Une lettre a été adressée aux communes choisies afin de les informer de la mission confiée à l'AWT et de la manière dont elle serait réalisée. Au cas par cas, les réunions dans les communes (1 à 2 jour(s)) ont été suivies de questions/réponses par téléphone ou par e-mail, afin de mieux comprendre les solutions spécifiques à chaque environnement.

Malgré un questionnaire long et assez complexe impliquant une réflexion importante quant aux réponses à fournir, les communes choisies se sont véritablement impliquées dans ce travail avec le sentiment d'une utilité certaine.

Les sujets couverts par ce questionnaire sont les suivants:

  • les types de connexions vers l'extérieur (y compris Internet),
  • l'architecture réseau,
  • la protection avec un firewall,
  • l'usage des VPN et le télétravail,
  • le réseau local et les cyberespaces (espaces équipés et dédiés aux habitants de la commune pour accéder à Internet),
  • la séparation du trafic et la gestion des accès,
  • la détection d'intrusion électronique et physique,
  • la sécurisation des systèmes (Windows, Unix/Linux, mainframes, etc.),
  • les logiciels liés aux applications Internet,
  • les logiciels liés aux applications spécifiques aux communes,
  • la gestion des utilisateurs,
  • la protection des données,
  • la gestion des backups,
  • la problématique des virus,
  • les échanges avec l'extérieur, particulièrement les échanges avec la tutelle,
  • les problèmes liés à la sécurité (incidents sécurité),
  • la politique de sécurité,
  • les moyens de la commune (budgets ordinaires, extraordinaires, les ressources humaines, etc.),
  • la "disaster recovery" (recouvrement en cas de désastre),
  • les suggestions éventuelles.

La liste des communes

A la demande de l'AWT, la DGPL a indiqué les communes, classées d'après leur niveau de recours aux TIC, choisies pour participer à cette analyse technique détaillée sur leur environnement informatique et particulièrement sur les aspects liés à la sécurité. La DGPL a également indiqué les personnes de contact dans ces communes.

L'échantillon des communes est le suivant:

  • Chaudfontaine,
  • Chiny,
  • Ciney,
  • Court-St-Etienne,
  • Ham-sur-Heure Nalinnes,
  • Marche-en-Famenne,
  • Marchin,
  • Morlanwelz,
  • Namur,
  • Ohey,
  • Seneffe,
  • Soumagne,
  • Thuin,
  • Wavre.
Portail de la Région wallonne