Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

jeudi 29 septembre 2016

Premier workshop NWOW en Wallonie: un succès!

Quelque 95 participants ont pris part à la matinée de présentations, cas pratiques, réflexion et échanges autour du New World of Work (NWOW), organisée le 17 avril 2012 par l'AWT et la Coalition Nationale "Mieux Travailler - Slim Werken"

Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 20/04/2012 | Imprimer | Envoyer

Le NWOW et la Coalition NWOW

Le Nouveau Travail ou Het Nieuwe Werken, selon la partie du pays dans laquelle on se trouve : un concept repris depuis quelques mois sous une même appellation, "New World of Work" (NWOW), et porté par une coalition nationale qui ne demande qu'à grandir.

Fondée au départ de huit organismes publics et privés du Nord et du Sud du pays (Microsoft, Telenet, SD Worx, USG People, Out Of Office, SPF Sécurité sociale, Flanders Synergy, Euro Green IT Innovation Center), la Coalition NWOW vise à faire en sorte que les entreprises, les organisations et leurs collaborateurs adoptent et développent de nouvelles façons de travailler.

Le concept de NWOW n'est en réalité par neuf. Les premières recherches scientifiques sur le sujet en Belgique datent de 1985. Cependant, plusieurs obstacles ont longtemps freiné son envol. On peut notamment citer une technologie pas assez mature, une législation pas prête (des efforts sont par ailleurs encore à effectuer en ce sens), des espaces de travail non adaptés, le système hiérarchique et la volonté de contrôle en vigueur au sein de nombreuses organisations.

Cependant, au cours des dernières années, l'évolution des technologies (software, hardware, cloud computing), l'aggravation des problèmes de mobilité et la prise de conscience écologique, la volonté des entreprises de réduire leurs coûts (notamment immobiliers), la "guerre des talents" et le changement de mentalités ont été des éléments qui ont poussé un nombre croissant d'employeurs et d'employés à remettre en question leur façon de travailler.

De nouvelles relations de travail, de nouveaux lieux de travail

Comme l'a souligné Frédéric Williquet de SD Worx au cours de son intervention, la mise en place réussie du NWOW au sein de l'entreprise suppose la prise en compte de l'importance de la dimension humaine: "L'autonomie des employés doit être encouragée. Cela signifie donner plus de responsabilités, dans une culture de la confiance et dans une optique de management par objectifs, ceux-ci étant fixés en concertation entre le manager et ses équipes".

Cette autonomie suppose que l'employé est libre de choisir où et quand il souhaite travailler. Le support d'outils technologiques tels qu'un laptop, un smartphone ou une tablette, l'utilisation des réseaux sociaux et le cloud computing pouvant permettre l'affranchissement du lieu géographique du travail.

Un second point crucial pour les entreprises est la capacité de s'entourer, développer et mettre en valeur les forces individuelles en présence - autrement dit, s'appuyer sur la spécialisation des collaborateurs-, tout en encourageant la collaboration et le travail en commun dans une équipe multidisciplinaire.

Afin de favoriser cette dynamique d'ouverture et d'émulation, l'entreprise doit encourager le travail collaboratif au sein d'espaces de travail partagé en interne mais également en externe, dans des espaces de coworking ou de smartworking par exemple.

Des barrières à faire tomber

Bien qu'il soit en plein essor, le concept de NWOW reste cependant encore trop méconnu des responsables d'entreprises et d'organisations. Il est ressorti des ateliers de réflexion organisés lors de ce premier workshop wallon, qu'un certain nombre de barrières et d'obstacles restait à faire tomber.

Parmi celles-ci, la plus souvent évoquée est le changement de mentalités au sein de l'entreprise (management, middle management et employés). L'approche NWOW nécessite une remise en question profonde du design de l'organisation: il s'agit dès lors d'un processus qui prend du temps et de l'énergie.

Deuxièmement, le retour sur investissement (ROI) induit par le NWOW n'apparaît pas encore clairement aux yeux de certains chefs d'entreprise. De ce ROI attendu dépendra pourtant la décision d'implémentation du NWOW dans l'entreprise.

Une troisième barrière évoquée est un environnement de travail non adapté pour le NWOW (en entreprise, à la maison ou en nomade).

Enfin, les aspects légaux et le blocage des syndicats constituent les dernières barrières principalement citées.

Une Coalition pour y parvenir

Afin de surmonter ces différents obstacles et accélerer l'expansion du concept de NWOW en Belgique, la Coalition nationale NWOW "souhaite devenir une plateforme d'échange d'expérience pour toute organisation impliquée dans un projet NWOW, aussi bien via [son] site web que par l'organisation d'ateliers de discussion et de cocréation pour apprendre les uns des autres", souligne Elke Jeurissen, project manager.

La Coalition vise la mise sur pied d'exemples pratiques et de business cases afin de démontrer le ROI généré par le NWOW, mais aussi l'entame d'un dialogue avec les employeurs, les syndicats et les autorités publiques.

Pour mener à bien son projet, la Coalition a d'ores et déjà annoncé lors du workshop l'ouverture d'une procédure très simple d'inscription en tant que "NWOW Ambassador" via son site web www.mieux-travailler.be. Elle pourra également compter sur le soutien de l'AWT (ambassadrice NWOW) qui dans le cadre de ses différentes missions d'observation, de conseil et de promotion des usages des TIC auprès des entreprises et des citoyens, aura à coeur de favoriser la participation des entreprises et organisations publiques wallonnes à la Coalition.

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne